Astral : mes expériences et réflexions spirituelles.

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant plus ou moins une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant complètement une expérience humaine. Pierre Teilhard de Chardin.

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Articles de visiteurs et beaux textes.

Fil des billets

samedi, novembre 21 2020

Ma rencontre avec une Dryade.

Dryade Ma rencontre avec une Dryade.

Je dois nettoyer une maison, lorsque je rentre en contact avec celle-ci.

Le seul indice qui aurait pu m’indiquer un contact différent de d’habitude, est cette sensation désagréable, limite douloureuse, dans mon bras.

Je lui demande si elle accepte de communiquer. Pour faciliter la compréhension je serai en normal et la Dryade en gras.

_ Oui, bien sûr.

_ Qui es-tu ?

_ Je suis une Dryade. J’étais avec cet arbre, celui qu’ils ont abattu. Je devais m’occuper de lui, maintenant je suis perdue. Je ne sais plus quoi faire. J’ai ressentis la douleur de celui-ci.

_ Où vis-tu ?

_ 5ème dimension.

Lorsque je doute, elle me demande d’arrêter de douter qu’elle n’a pas que ça à faire.

Je reprends donc mes esprits, je ne veux pas qu’elle s’enfuit tout de suite.

_ Quel est ton travail ?

_ Je ne suis pas comme vous, esclave d’un travail, je me nourris, je vis, je participe à plus grande échelle à l’équilibre naturel.

_ Est-ce notre communication qui me fait ressentir cette douleur dans le bras ?

_ Oui, pour moi aussi c’est compliqué de parler ensemble.

_ Es-tu en colère pour cet arbre, après ces personnes ?

_ Non, je suis surtout dévastée, je voudrai retrouver mes racines.

_ Tu sais, ils ont planté un nouvel arbre à la place, tu pourrais peut-être t’y installer ?

_ Oui, mais il est si jeune, mais je n’ai pas d’autre choix.

_ Justement, aide-le à bien grandir, protège-le.

_ Oui, pourquoi pas.

Je lui demande ensuite de se décrire.

_Je suis assez petite, environ 30 cm, mon corps est filiforme et je n’ai pas vos jambes. Je n’en ai pas besoin je me déplace que très rarement.

Elle me montre comment elle se déplace. Des petits bonds, presque de la téléportation, de quelques centimètres. Le bas de son corps est comme vaporeux.

_ Sur ma tête, mes « cheveux » sont comme un réseau qui s’enracine à l’arbre.

J’ai eu l’impression qu’elle utilisait le terme cheveux pour que je m’y retrouve, mais ça n’y ressemblait pas tellement.

_ Tu es incroyable. Est-ce que tu peux savoir si près de chez moi il y a des Dryades ?

_Nous sommes tous connectés, nous ne faisons qu’un. Et oui ta maison est bordée de bois.

Après cette rencontre particulière, j’ai fais quelques recherches sur les Dryades, car franchement je ne connaissais rien à ces créatures incroyables. Je les partage avec vous.

Les dryades ont l’apparence de très belles jeunes filles et incarnent la force végétative des forêts dans lesquelles elles peuvent errer en liberté nuit et jour.

Dépeintes comme les divinités mineures protectrices des forêts et des bois, elles étaient aussi fortes et robustes que fraîches et légères et formaient des chœurs de danse autour des chênes qui leur étaient consacrés. Elles pouvaient survivre aux arbres placés sous leur protection car contrairement aux hamadryades, elles n’étaient pas liées à un arbre en particulier.

Ces nymphes étaient représentées dans l’art sous forme de femmes dont la partie inférieure du corps se terminait par une sorte d’arabesque dont les contours allongés figuraient un tronc et les racines d’un arbre. La partie supérieure du corps était nue et simplement ombragée par une chevelure abondante flottant sur les épaules de la nymphe, au gré des vents. La tête portait souvent une couronne en feuilles de chêne et elles tenaient parfois des branches d’arbres portant leurs feuilles et leurs fruits. En tant que gardiennes des forêts, les nymphes étaient parfois représentées avec une hache entre leurs mains, afin de punir ceux qui s’attaquaient aux arbres dont elles avaient la garde. D’autres représentations de dryades vêtues d’une étoffe vert foncé, avec des chaussures en écorce d’arbre, existent.

Selon Édouard Brasey, les dryades appartiennent à la famille des dames blanches et sont généralement dépeintes comme étant douces et bienveillantes, elles aident ainsi les voyageurs perdus à retrouver leur chemin, donnent à manger aux bergers, jouent avec les enfants perdus dans les bois et s’occupaient des chevaux à l’écurie. Cependant, certaines d’entre elles sont réputées pour pousser les voyageurs au bord des précipices.

J’espère que l’article vous plaira autant que l’expérience m’a plu. J’ai adoré communiquer avec cette créature incroyable. Encore une fois je me rend compte que j’ai des milliers de choses à découvrir et apprendre, j’adore ça !

Cindy Torregrosa

Dryade 2

Daniel, l'âme environnante en colère.

Daniel

Je n'ai jamais voulu convaincre, je me dis que chacun a sa vérité et son propre rythme d'évolution, chemin.

Alors je ne déroge pas à la règle lors de mes contacts. Je communique, j'explique avec mes mots, je tente mais je n'insiste pas, je laisse les informations que j'ai donné faire leur chemin dans l'esprit de cette âme et je réessaie ensuite.

Daniel en est l'exemple parfait.

UNE RENCONTRE Une dame rentre en contact avec moi, elle veut savoir pourquoi son mari a fait ça. Il lui souhaite d'être heureuse avec leur fils et met fin à ses jours dans l'heure qui suit.

C'est un geste violent pour l'âme concernée mais aussi pour ses proches. Il laisse une femme et un fils désemparés.

Je comprend de suite, par les mots de sa femme, qu'il s'agit d'un suicide, et il me fait ressentir sa pendaison, même si je pense qu'il a longtemps hésité avec une arme à feu. Je ressens un homme fragile, malade psychologiquement. Il souffre de dépression, de bipolarité. Il était perdu et c'est clairement une sensation qui ne l'a pas quitté après son passage à l'acte. Je le ressens capable d'être doux, mais aussi violent, des émotions toujours tranchantes et contradictoires. Il n'a pas rendu la vie facile à sa femme qui l'a accompagnée dans sa maladie. Il réclame cette même attention maintenant qu'il est décédé, et est devenu une âme environnante très envahissante.

Je lui dis que maintenant elle doit penser à elle, il a eu ce geste, c'est sa décision, elle n'y est pour rien et son fils non plus. Et malgré qu'il aurait tendance à en vouloir à la terre entière, il a eu ce geste car il ne supportait plus.

ON ENTRE EN CONTACT

Je rentre en contact avec Daniel peu de temps après. Pour une meilleure compréhension Daniel sera en gras et moi en normal.

_ Daniel, serait-il possible pour toi de venir parler avec moi ?

_ Oui que me veux-tu ?

_ Je voudrai te parler de ta femme et de ton fils, ils se sentent mal, ta présence est trop forte.

_ Elle a besoin de moi. Elle doit continuer à être ma femme.

_ D'accord Daniel, connais-tu la lumière ? En as-tu déjà entendu parler ? Te l'as t'on déjà proposé depuis que tu es mort ?

_ Oui je connais la lumière mais je ne l'ai pas encore vu ici.

_ Alors, je vais te parler un peu, si ça te va. Si tu acceptes cette lumière, si tu vas là ou tu dois être, tu retrouveras, ta femme et ton fils. Tu seras dans un bel endroit, crée avec ce que tu aimes. Tu évolueras, la douleur, la culpabilité cessera. Ton esprit sera plus sain et ta femme et ton fils seront mieux. Tu les retrouveras pendant leur sommeil, vous passerez de bons moments ensemble, mais pour ça tu dois accepter de franchir cette étape et ne pas rester sur le plan physique. Pour l'instant, vos échanges leur font du mal, ça les fatigue, les rend triste.

_ N'importe quoi c'est de la connerie, s'ils sont mal, ce n'est pas de la faute de ma présence mais de mon absence.

_ Pourquoi as-tu eu ce geste Daniel, tu veux bien m'en parler ?

_ Ça ne te regarde pas !

_ Tu étais malade Daniel, dépressif.

_Ta gueule, je n'étais pas malade. Les médecins sont des cons.

_ Alors pourquoi ce geste ?

_ Parce que personne ne s'occupait correctement de moi. J'étais entouré d'incapables.

_ Daniel, tu ne peux pas dire ça, ta femme s'est occupé de toi. Si tu veux les aider à ton tour, tu dois accepter d'avancer.

_ Je suis là où je dois être et je n'en bougerai pas.

_D'accord Daniel je n'insiste pas plus, quand tu le souhaiteras, contacte-moi.

_Fais ta vie, je m'en cogne !

Persuadée d'être face à une âme perdue, je prends contact avec Francis qui me dit que cette âme est une environnante, mais bien têtue, que je peux le faire seule.

Je prends plusieurs jours, avant de la recontacter, je parle avec sa femme.

ON S'ACCROCHE

En parlant avec cette dame je me rends compte qu'elle même est accrochée à son mari.

Elle pense qu'il est resté pour la protéger des mauvaises personnes, il pense peut être le faire, mais il vibre bien trop bas pour ça. Il en est incapable pour l'instant. Elle lui demande de l'aide et dort avec sa photo, son pull dans l'oreiller. Je parle avec cette femme qui souffre, mais intelligente elle comprend qu'elle doit le laisser partir pour qu'ils aillent mieux tous les trois.

Elle me dit que pour l'aider à partir, je dois lui parler de sa maman, son papa, son meilleur ami, les personnes qui étaient proches de lui et qui sont décédées avant lui. Elle lui demande de rejoindre cette lumière.

Je sais qu'il a suivi cette conversation et je laisse encore une fois du temps pour que cela trace un chemin dans son esprit.

SON PASSAGE

Je commence enfin à m'endormir, vers minuit environ, quand Daniel me vient à l'esprit et qu'il me parle :

_Tu peux m'aider stp.

J'essaie de continuer de dormir, mais il insiste.

_Stp, j'en peux plus d'être là. Ça va te prendre juste 5 mn.

Il m'envoie alors une bouffée d'angoisse. Son sentiment d'empressement. Il ne supporte plus d'être ici.

Je comprend que c'est vraiment Daniel et je ne le ferai pas attendre.

Bon ben c'est officiel, fini le dodo !

Je précise que si une autre âme veut monter c'est le moment.

Je visualise leur montée et le calme s'impose.

Je te souhaite bonne route Daniel, ton évolution te ramènera près des tiens. TEP 🙏

Cindy Torregrosa

mardi, octobre 27 2020

RONAN – IL VOULAIT LES BRAS DE SA MAMAN.

Ronan 2

Il y a parfois des contacts qui nous marquent, nous touchent plus que d'autres.

C'est toujours un moment émouvant de parler avec une Âme, mais je vous avouerais que celle-ci m'a particulièrement touchée.

Je ne m'attendais pas en voulant aider mon ami à trouver une âme si perdue, apeurée et désespérément seule.

JE CROIS QUE J'AI BESOIN D'AIDE

L'appel d'un ami qui n'en peux plus. Il ne se sent plus à l'aise chez lui.

Les phénomènes paranormaux sont nombreux :

• Entendre toquer à la fenêtre ou porte de la chambre. • Le plancher qui craque . • Un doigt glacé lui appuie sur le bout du nez. • Il entend marcher à l'étage alors qu'il est seul chez lui. • Le chat qui a un comportement étrange lorsqu'il doit monter à l'étage ... • Pense voir son fils descendre pour aller dans le salon alors que celui-ci est encore sous la douche. • Sensation d'être observé, difficulté à rester dans certaines pièces. • G. dort. Il sent son fils le rejoindre dans le lit et le prendre dans ses bras, il s'étonne de la fraîcheur de celui-ci. La sensation disparaît avec son réveil complet. Il est en fait seul dans son lit.

Enfin presque.

La liste est longue et rendait la vie de son habitant compliquée. Il se sent triste en permanence sans comprendre celle-ci. Comme-ci elle ne lui appartenait pas.

J'INTERVIENS LE SOIR MÊME

J'ai déjà été dans cette maison plusieurs fois, je décide donc d'intervenir à distance le soir même.

Je ressens de suite cette âme, enfantine, auprès de moi. Sa curiosité est grande, mais sa peur bien plus. Il n'ose pas me parler. Un petit garçon, moins de dix ans. Je ressens son attachement à mon ami G. Je prend une voix douce et calme, je ne veux pas l'effrayer.

Pour une meilleure compréhension je serais C. et l'enfant R. en italique.

C _ Il faut me parler bonhomme, n'aie pas peur. Je suis une amie de G. celui que tu visites chaque nuit.

Après un temps d'attente, c'est sa solitude qui le poussera à me parler.

R_ Je cherche mes parents, je suis perdu. Je suis dans cette maison depuis si longtemps. J'ai peur vraiment et il fait si froid. Je veux ma maman s'il te plaît. Je veux qu'elle me prenne dans ses bras, je veux qu'on me câline.

Je prend quelques secondes pour me calmer, je ne veux pas qu'il ressente ma peine.

Jordan près de moi n'est pas fier non plus. Nos regards se croisent, brillants de larmes retenues.

Il y a un tel désespoir dans cet enfant, un tel appel à l'aide.

C_ Nous allons t'aider c'est promis mon cœur. Peux-tu me dire ce qu'il t'es arrivé ?

R_ Je suis parti jouer et puis plus rien. J'ai perdu maman et papa. C'est ma tête, j'ai eu une grosse douleur, si mal. Je voulais juste jouer. Tu sais, mon petit corps n'est pas très loin.

C_ Tu te souviens de l'année ?

R_ Je crois que je suis mort en 1965.

Je ressens sa mort, un choc au crâne et puis plus rien.

C_ Tu veux bien me parler de tes parents mon cœur ?

R_ Papa criait beaucoup et tapait fort. J'avais des traces et très mal aux fesses, mais maman elle, c'était mon amour , elle était si douce.

Je ne pourrais vous décrire l'amour que j'ai ressentis à ce moment précis, à quel point il l'aime.

C_ Tu serais d'accord pour me donner ton prénom ?

R_ Oui c'est Ronan.

C_ Tu voudrais retrouver tes parents ?

R_ Non, juste maman.

C_ Bien sûr mon cœur, je vais appeler un monsieur très sympas. Il va t'aider à retrouver ta maman. Tu es d'accord ?

R_ Oui.

Je fais appel au Gardien du Plan.

C_ Voilà petit ange, tu vas pouvoir retrouver ta maman, j'en suis certaine. Je veux que tu montes avec ce monsieur. Il est un peu comme un ange, il va t'aider.

Une fois là-Haut tu retrouveras ta maman, vous pourrez vous faire tous les câlins que tu souhaites. Il n'y aura que de l'amour et de la douceur. Un monde à l'image de ta maman. Mais s'il te plaît, pendant que tu montes avec lui là-Haut, je veux que tu me dessines pleins de cercles que je puisse savoir quand tu seras parti. N'hésites pas à me prendre la main si tu le souhaites, je serais ravie de t'accompagner.

C'est à cet instant que cette énergie touche ma main. Il me fait de beaux cercles jusqu'à son envol. Et quand le stylo tombe, je ne peux plus retenir mes larmes.

Je contacte ensuite le Gardien du Plan, je veux savoir si Ronan est bien monté à la Lumière, si je peux faire quoique ce soit pour que justice soit faite, et s'il a retrouvé sa maman.

" Oui Cindy, il est monté, et non c'est bien trop tard pour une enquête ou ce besoin de justice. Tu as fait pour lui bien plus que ça. Il est retourné auprès de sa mère, elle l'attendait sans pouvoir l'atteindre. "

T E P

Depuis mon intervention ce soir là, la maison de G. a retrouvé son calme mais G. m'a avoué qu'il sentait un vide en lui. Je lui ai expliqué que chaque fois qu'il s'endormait Ronan l'interpellait.

Ils devaient passer ce temps ensemble, Ronan devait lui demander de l'aide, lui exprimer sa souffrance, ce qui explique la fatigue et la tristesse de G. et l'attachement de Ronan à mon ami.

Je sais que Ronan bientôt le contactera de nouveau, mais sur un plan bien supérieur. Et que leur rencontre calmera ce sentiment de perte chez G. Encore une fois ... T E P

Cindy Torregrosa

samedi, octobre 10 2020

Le passage d’Henry à la Lumière.

:-)

- Nous cherchons Francis et moi-même à rentrer en contact avec un proche dans le coma.

La conversation commence doucement, pour vérifier que nous sommes bien en communication avec mon ami. Nous lui posons une question personnelle. Le prénom de son chien. Une question simple à laquelle il ne sait répondre.

De suite, Francis réagit et rassure la personne avec qui nous parlons.

Tu n’es pas l’âme prévue, mais ne t’en fais pas nous t’aiderons. Mais ne nous ment pas s’il te plaît. Donne nous ta véritable identité. Et nous t’aiderons toi aussi. Qui que tu sois, on ne te laissera pas tomber.

L’âme nous répond aussitôt :

– Je voulais juste en profiter pour que l’on m’aide je suis désolé. – Tu n’as pas à être désolé, tu ne peux pas savoir que l’on est ouvert à toutes les âmes qu’il faut aider. Nous savons très bien qu’en faisant une ouverture comme ça, nous pouvons capter n’importe qui, mais n’importe qui dans un cas comme ça, ça devient quelqu’un que l’on peut aider et c’est notre job. Donne nous ton prénom.

– Je m’appelle Henry, je suis mort d’une maladie des poumons, le cancer en 1984. Je suis parti sans ma femme.

Ta femme est-elle toujours incarnée, en vie ?

– Je ne sais pas, je suis un peu perdu. Je ne crois pas qu’elle soit encore en vie.

Tu es heureux là où tu es ?

– Je ne suis pas malheureux, mais je m’ennuie, je tourne.

Tu peux nous voir ? Tu peux regarder Jordan, Cindy et moi-même ? Où est-ce que tu nous entends seulement ?

– Oui, elle est jolie Cindy.

C’est bien, tu as beaucoup d’humour, j’apprécie. Tu n’es pas dans un tunnel noir, froid, dans la solitude et la peur ? – Non.

Quand tu es mort, tu n’avais pas de connaissance de l’invisible, sur la spiritualité, la vie après la mort ? Je ne dis pas que tu n’étais pas quelqu’un de bien, mais tu n’avais pas la connaissance de tout ça ?

– Non, je croyais que c’était le vide ensuite. Me voila bien con maintenant !

Henry__4_.jpg

Il faut que tu changes d’endroit Henry, là tu es une âme environnante. C’est a dire que tu es invisible dans notre dimension. Je peux t’y aider, mais c’est toi qui va décider, tu as ton libre arbitre.

Alors je vais te vendre cette dimension, il n’y a que des avantages. C’est à dire que c’est une dimension qui vient après, le plan de Transit Lumière. C’est celle on nous allons avant de se réincarner.

As-tu déjà tenté de te manifester auprès de ta femme ? Tu aimerais qu’elle te parle ?

– Oui.

Alors en restant là, c’est l’erreur que font beaucoup d’âmes désincarnées qui veulent rester dans cette dimension, en pensant qu’elles vont établir un contact.

Tu as vu que tu as pu établir un contact avec nous, mais nous on est un peu des illuminés, un peu particuliers, nous sommes des passeurs d’âmes.

On a une grande connaissance de tous les plans invisibles ( enfin surtout toi Francis ^^ ). Tu as dû être étonné. Tiens, avec ceux là, je peux discuter, ils m’entendent, c’est super.

Mais tu vas pas rester là, tu vas t’ennuyer très vite. Alors moi je te propose, écoute bien, si tu suis mes indications, tu vas à ce moment là t’élever, je vais te faire passer. C’est toi qui décidera si tu veux ou pas, mais moi je te dis que tu dois passer dans une dimension qui est beaucoup plus haute.

Je vais t’apprendre a l’atteindre et dans cette dimension, tu vas arriver dans un monde fabuleux, tu vas arriver dans un paysage fabuleux où tout ce que tu as aimé dans la nature y sera. Parce que c’est toi qui va le créer ce paysage.

Il n’y a qu’un truc qui reste le même pour tout le monde, c’est le ciel, il est turquoise. Souviens-toi de ça, car quand tu verras le ciel, tu diras Francis il ne m’a pas raconté des salades ! Tu vas être accueillis par des proches à toi qui sont morts avant toi et qui ne sont pas encore réincarnés. Ils seront là pour t’accueillir et te serrer dans leurs bras.

L’avantage d’aller dans cette dimension, c’est que tu vas pouvoir, quand tu seras dans cette dimension, regarder ceux que tu as aimé, par exemple ta femme, quel est son prénom ?

– Marie.

Donc Marie, très beau prénom, tu pourras regarder vers eux, tu pourras les voir pendant la nuit, quand ils feront une sortie de leur corps, on le fait tous, tu le faisais aussi.

- Cela s’appelle le sommeil paradoxal. Ça dure un quart d’heure vingt minutes, et à ce moment-là, quand tu verras qu’ils commencent à sortir de leur corps, on va dire Marie, quand tu verras que Marie dort profondément, quand elle va sortir tu vas l’appeler.

- Elle va te rejoindre dans cette dimension, mais attention, quand elle sera avec toi dans cette dimension, que j’appelle le plan de Transit Lumière, à ce moment-là, tu pourras la serrer dans tes bras, l’embrasser, la tenir par la main et lui faire visiter ce beau décor que tu as en parti créé.

- Elle va se recharger en bonne énergie. Même si elle ne sort que vingt minutes, c’est le temps dans notre espace temps ici. Alors que là-haut, le temps ne sera plus le même, il n’existera quasiment pas. C’est à dire que pendant ce quart heure, vingt minutes, tu passeras en fait une journée complète avec Marie.

- Après, tu la laisseras retourner, d’elle même elle retournera dans son corps. Écoute bien encore le bonus, étant donné que lorsque tu vas passer dans cette autre dimension, tu vas perdre ton corps émotionnel et mental, tu vas retrouver tes esprits, tu vas retrouver ton esprit. Tu vas être débarrassé de tes émotions inutiles, du petit mental qui gamberge, et tu vas pouvoir leur donner des bons conseils à tes proches.

- Parce que tu auras retrouvé ce discernement, cette intelligence, tu pourras leur donner des bons conseils pour leur vie. Ils vont penser que ce n’était que des rêves, mais à ce moment-là, dans leur subconscient restera les conseils que tu leur auras donné. Je te laisse la parole si tu as des questions ou des messages.

Henry 2

– Est-ce que je pourrai lui faire l’amour ?

Encore mieux, et je vais te dire un truc, comme tu n’auras pas ton petit corps émotionnel, physique et mental, ça va être l’orgasme permanent ! Ça n’a plus rien à voir avec l’orgasme de quelques secondes que nous avons, nous, les hommes. Et tu seras même encore plus performant.

Tu ressentiras un orgasme, mais plus sexuel, le plaisir de l’orgasme, ce sont toutes les cellules de ton corps qui vont ressentir ça, et Marie ressentira la même chose. Alors si tu veux, ce petit échantillon que nous avons nous, de faire l’amour, sera multiplié par 100. Tu vois, je suis un bon vendeur Henry !

– J’ai hâte !

Écoute-moi bien, j’apprécie beaucoup ton humour, je pense en avoir aussi. Alors avant de te monter à la Lumière, je ne t’explique pas tout de suite car j’ai envie de te garder un peu sous le coude quand même, est-ce que Jordan ou Cindy avez une question à lui poser ?

Moi j’aurai bien aimé savoir si tu es mort près d’ici ou si t’es venu juste parce que tu as entendu notre appel ?

– J’ai vécu dans le village, j’étais le cantonnier et chasseur, j’ai vécu ici toute ma vie.

Est-ce que tu peux donner le nom du village ?

Pour des questions de tranquillité, je ne vous met pas le nom du village, mais sa réponse sera juste. (Cindy)

C’est là où vous habitiez ?

– Oui oui.

Ah, vous voyez, c’est vraiment une âme environnante, c’est à dire qu’il n’est pas dans le tunnel noir, c’est l’exemple de l’âme environnante.

– J’habitais la maison en face du cimetière. Je sais que tu l’aimes cette maison Cindy.

– Oui je l’adore cette maison.

Henry 3

Henry, avec Cindy et Jordan, nous travaillons ensemble depuis quelques jours. Nous avons déjà fait du beau travail. Dans le cas où ton épouse est toujours incarnée, est-ce que tu désires que éventuellement tu puisses lui passer un message ?

- Cindy ou Jordan lui transmettrons, mais utilise ton vocabulaire, tes termes, qu’elle sache que c’est bien toi. Vas-y, ça sera très bon pour elle.

– J’aimerai qu’on lui dise que je regrette d’avoir été si bourru, et l’alcool aussi. Je l’ai fait rire, mais aussi pleurer, elle était magnifique. Je l’aime ma rose.

Ah ça c’est intéressant, parce que je pense qu’il devait l’appeler comme ça. Heu Henry, peut tu nous décrire la maison ?

– En pierre, et près du château.

Écoute c’est fabuleux, on te promet d’aller porter ce message. Bon Henry, est-ce que tu es près maintenant à monter dans ce fameux plan de Lumière qui est fabuleux, attention quand tu seras passé dans la Lumière, tu ne pourras plus communiquer avec nous, mais c’est pas grave, on gardera un bon souvenir de toi.

Tu pourras appeler Cindy pendant son sommeil profond, et attention, là c’est pas Marie, tu ne pourras pas lui faire l’amour 😂, mais tu pourras lui faire visiter le paysage que tu vas créer, le ciel sera turquoise.

Tu vas faire une chose, quand tu vas monter, tu vas essayer d’entraîner avec toi Cindy, tu la tiendra par la main, tu essaieras de l’entraîner. Je veux qu’elle aille le plus loin possible. Quand tu vas passer à la Lumière, tu vas passer devant une énergie, ou un personnage, selon ton mental, qui vas te dire :

«Âme qu’as-tu fait de ta vie ?» et il te laissera passer. À ce moment-là Cindy ne pourra pas passer, mais entraîne-la le plus loin possible, et pour ne pas écrire et monter en même temps, il te suffira de faire un rond qui va nous montrer ta joie, nous faire ressentir ton bonheur, tu fais le rond de plus en plus vite en te rapprochant de cette Lumière.

Et quand tu vas rentrer dans la Lumière, le rond va s’arrêter et le stylo va tomber. Alors écoute moi Henry.

Est-ce que tu peux me donner le nom d’une personne que tu as beaucoup aimé, cela peut être une grand-mère, une mère, un ami, n’importe qui.

As-tu un nom à me donner ?

– Ma mère Émilie.

Alors tu vas faire une chose, tu vas regarder vers le haut, attention ça peut être très loin parce que tu es encore dans notre espace temps on va dire, pour les dimensions.

- Regarde vers l haut et essais de trouver un petit point de Lumière que tu n’avais pas vu avant, regarde bien.

- Ami gardien du plan, peux-tu agrandir la Lumière pour que Henry puisse la voir ?

- Est-ce que tu vois Henry ? Regarde bien et pense très fort à ta maman, parce qu’elle va t’attendre dans cette Lumière, elle nous a entendu et elle sera là pour t’attendre.

- ''Tiens moi au courant quand tu vois le point lumineux. '' – Il le voit, c’est assez gros. (Cindy)

Tu vas le fixer intensément, tu vas penser très fort à ta maman, et tu vas souhaiter y aller. Va vers la Lumière Henry, rentre dans la Lumière Henry, partage tous tes sentiments de bonheur, de joie, de chaleur, partage-les avec Cindy.

- Rentre dans la Lumière, rentre dans la Lumière.

Henry 5

Le stylo tourne de plus en plus vite puis s’arrête net.

Prends une nouvelle page. Ça va Cindy ?

– Oui.

Ami de Lumière, Gardien du plan, avez-vous accueilli, c’est pas que je le vouvoie, je parle au nom de tous les gardiens du plan, avez-vous accueilli Henry ?

Oui Francis, il est passé, il était heureux d’être avec vous et honoré. (Gardien du plan)

Très bien. Ami de Lumière, Gardien du plan, tu vois maintenant je travaille avec un couple fabuleux, Cindy et Jordan, est-ce que tu as un petit mot à leur dire ou un conseil ?

- Je pense que Cindy va devenir un canal fabuleux, on va travailler le plus longtemps possible ensemble, on va aider le plus d’âmes incarnées ou désincarnées. As-tu un message à lui passer ?

- Et fais-lui ressentir ton énergie, s’il te plait. Recharge-la en énergie dans la mesure de la partie qu’elle peut absorber.

Je t’ai aperçu Cindy, tu vois que tu avances. (Gardien du plan)

Et elle va avancer très vite. Alors tous les trois, nous vous remercions aussi d’avoir accueilli Henry.

Merci pour lui et votre travail. (Gardien du plan)

Après une pause, nous parviendrons ensuite à communiquer avec ce proche dans le coma. (Cindy)

Encore une belle soirée pleines d’émotions, d’amour, et d’énergie. (Cindy)

Cindy et Jordan.

jeudi, octobre 1 2020

Tout Est Parfait ! Avec Francis Bourcher.

Cindy 1



Cet article est sûrement le plus personnel que j’aurais à écrire.

Je t’invite, au travers de ces mots, à vivre avec moi l’expérience la plus folle, émouvante que j’ai vécue.

Je découvre la spiritualité.

Cindy 2

Ce passage sera bref, je veux juste t’expliquer comment j’ai entendu parler pour la première fois de Francis.

Ce n’est pas une histoire qui commence bien, et on ne sait pas encore comment elle finira.

Mais j’ai confiance tout est parfait !

Mon ami Greg, aura ce geste malheureux en 2014, un geste qui ne surprendra pas vraiment, mais qui me remplira de tristesse.

C’est a ce moment qu’intervient Jordan, mon conjoint. Oui mon amour, c’est ton moment de gloire !

Étant lui-même très angoissé par la mort, il décide de fouiller, d’enquêter sur l’après-vie.

C’est comme ça qu’il découvrira les vidéos de Francis, et par la même me les fera à moi aussi découvrir.

À la fin de la vidéo "Pratique de l’écriture automatique" , je disais à Jordan, ça serait incroyable d’être son canal, j’adorais ! Bien sûr, je n’avais aucune idée, de ce qui allais m’arriver 6 ans plus tard …

Le hasard n’existe pas !

Une invitation Facebook…

Cindy 4

Et une hystérique, une !

Oui, je suis comme folle (bon, je dois vous avouer que cela arrive souvent) Francis Bourcher me demande en ami Facebook et m’invite sur son groupe privé.

J’ai accès à un puits de connaissance incroyable !

Et ce n’est que le début du bouleversement.

Un poste, une question et il me propose d’essayer un soir d’être son canal.

Ma réponse est un oui évident, remplit d’enthousiasme, de hâte et un peu de stress, je dois l’avouer !

Vais-je être à la hauteur ?

Mais je me rassure, je suis sûre que Francis saura me mettre à l’aise et en confiance !

Notre premier appel téléphonique me rassure de suite, il est adorable, gentil et drôle. Je me sens à l’aise !

Le premier rendez-vous …

Je me rappelle d’une phrase de Francis, "prépare une boite de mouchoirs" , elle a pris tout son sens dès les premières minutes de l’écriture.

Je ne m’attendais pas à ce prénom, Louise, ni à ces mots "maman je voulais te dire que je t'aime". Elle a pris tout son sens dès les premières minutes de l’écriture.

Cindy 5

Tu remarqueras l’écriture attachée, les mots ne sont pas détachés les uns des autres. C’est ce qu’on appelle l’écriture automatique.

Mais malgré ces larmes, je ressens un bonheur incroyable, celui de pouvoir pour la première fois parler avec mon enfant.

On ne voit pas Jordan sur la vidéo, mais c’est les larmes aux yeux dont il me sourit lorsqu’il lira que sa fille joue avec lui et ses frères et sœurs, qu’il l’a fait rire.

Francis lui demande si avant de monter à la Lumière elle a quelques mots à nous dire.

Elle nous dit qu’elle est auprès de nous et de sa sœur Manon, qui traverse une période pas simple en ce moment.

Manon

Francis la rassure, lui explique qu’elle retrouvera Manon et nous très facilement pendant ce quart d’heure de sommeil profond et que nous pourrons ensemble faire de belles choses. Nous retrouver vraiment.

Louise lui répond qu’elle voit cette lumière, mais qu’elle ne voulait pas partir sans nous avoir parlé.

"Je sais, je la vois, Papi est là et me montre le chemin".

Cindy 8

C’est à ce moment que mon papa, que j’ai perdu vers 12 ans, nous rejoint.

"Je ne suis pas à la lumière, mais je surveille, je travaille, je me sens bien malgré tout".

"Je suis plus avancé que Louise".

"J’attends Cindy… "

Ma fille à Francis :

« Oui tu as tout bien expliqué Francis. Tu es gentil, je trouve et rigolo. Tu es beau et tout brillant. »

Après les dernières explications de Francis, mon papa et ma fille, s’éloigne ensemble main dans la main vers la Lumière. Je n’aurais jamais pensé vivre un jour une scène aussi belle et émouvante.

Au moment du passage à la Lumière, Francis leur demande de dessiner des ronds, plus ils montent plus les ronds sont rapides et grands. A mon grand étonnement cela s’arrête d’un coup.

"Tu dois encore bosser mon ami…" Une fois le stylo posé, Francis vérifie avec le gardien du plan si ces deux âmes sont bien montées à la lumière et si une autre âme aurait besoin de nous.

Tu remarqueras que l’écriture est différente, je suis toujours en automatique mais le Gardien du plan lui sait détacher les mots. La communication est plus clair. « Oui Francis, tu dois encore bosser mon ami. Il y aura toujours du travail pour toi. Non, il y a encore une personne qui veut parler à Cindy. Des larmes vont encore couler ! »

Ne serait-il pas gentiment en train de se moquer de moi ?

Les premiers mots seront pour moi le meilleur moyen d’identifier mon ami Greg.

« Chouchoute, tu sais que je t’aime hein, tu sais, je regrette ce geste. »

"Moi aussi Francis, je suis heureux d’être là, je n’en peux plus de cette galère, je me morfonds dans ma culpabilité. J’aurais jamais du. »

Francis sera direct et rassurant avec mon ami, et ça me touche énormément.

"C’est finit pour toi la galère Greg. Je ne veux pas savoir qu’elle est cette culpabilité, tu n’as plus à avoir de culpabilité. J’ai une phrase qui est très courte et très forte. Tout est parfait. Maintenant si on a accepté que tu assistes à cette élévation, ce n’est pas simplement parce que tu es l’ami de Cindy et de Jordan. C’est parce que, plus haut, ton être profond à décidé que maintenant, c’était le moment de retrouver la chaleur et l’amour, d’aller dans le plan de lumière. "

Il nous parle de sa maman, de son regret de l’avoir fait souffrir, par son départ prématuré et aussi de son vivant. Son désir de pouvoir la prendre dans ses bras. À quel point il est fier d’être le parrain de Margot, notre fille. Il me promet ces plus belles danses pendant nos retrouvailles astrales. Il danse terriblement bien Mickael JACKSON.

S’en suit ensuite son départ sa libération. Toujours ce même principe de cercles qui s’intensifient pour se stopper net lors de son passage.

Voilà, j’ai partagé avec toi un des moments les plus intimes et émouvants de ma vie. J’espère que cela t’as plu.

C’est une grande fierté pour moi d’être un canal pour Francis, d’apprendre et de grandir avec lui.

Tout Est Parfait !

Cindy 7



Cindy TORREGROSA

mardi, février 25 2020

L’élévation de Florent.

Florent

Le 18 février Francis me contacte au sujet d’une famille en détresse et tout particulièrement d’un père de famille qui est touché par de fortes douleurs au visage depuis environ 5-6 ans. Les nombreux médecins qu’il a consulté n’ont pas résolu son problème de santé… juste des traitements antidouleurs, des tranquillisants et même des antidépresseurs… car Antoine commençait à sombrer dans une dépression profonde… il en a perdu, entre autres épreuves, son travail.

Francis a déjà rencontré la famille deux fois… Après sa première visite, il a pensé à un drame vécu, par Antoine, dans une vie antérieure… il a donc décidé de mettre, à sa prochaine visite, ce dernier sous hypnose pour réaliser une régression de façon à effacer une éventuelle « tache karmique ».

A sa seconde intervention, en présence de Karine, sous hypnose légère, Antoine s’est mis à se taper deux fois violemment sur sa cuisse droite en hurlant « ça va mal se finir !!! »… puis il a fait un geste violent sur le côté comme s’il tenait un couteau pour éventrer quelqu’un (Francis ?), en disant « je vais le saigner !!!»… ceci avec une voix particulière qui ne semble pas être la sienne, je cite Karine). Sans doute un cas de possession ?

Le 23 février nous nous rendons chez la famille pour l’acte 3, le but étant de libérer Antoine de cette âme et de la faire passer dans la Lumière. Après une petite discussion entre nous, Francis ouvre le dialogue avec l’invisible et commence à expliquer nos intentions, je positionne le stylo et assez rapidement ça commence à écrire. L’âme désincarnée se présente en premier sous le prénom d’Antoine, puis hésite à communiquer… puis enfin, sous les arguments de Francis, elle décide d’écrire son prénom « Florent », je ressens un gros frisson d’amour qui me traverse.

Nous avons à faire à Florent Bergeron très amoureux de sa femme Justine, ayant un fils Laurent qu’il n’a pas beaucoup vu et qui est mort après lui, en mer sur une barque de pêcheur.

Florent est mort en 1915, pendant la guerre, sans avoir revu son épouse. Il nous dit et répète que Karine (la femme d’Antoine) est Justine sa femme adorée et qu’il veut rester avec elle. Karine serait la réincarnation de Justine, il l’aime toujours, ne veut pas la quitter et que c’est pour cette raison qu’il est resté, en « âme environnante », dans l’invisible de la dimension physique et qu’il n’a jamais cherché à s’élever plus haut.

Il nous dit que c’est lui qui fait mal aux yeux et au côté gauche du visage d’Antoine… ceci en occupant régulièrement son corps pour être encore plus près de celle qu’il a aimée et qu’il aime encore et en corps en utilisant celui d’Antoine.

Karine lui demande s’il est responsable de son mal de ventre régulier incompréhensible… il confirme en disant qu’il la serre trop fort. Francis lui expose alors les raisons pour lesquelles ça ne peut pas durer comme ça et le rassure sur ce qui l’attend… il lui fait entrevoir un futur meilleur… dans une dimension d’amour, de chaleur et de Lumière où l’attendent ceux qu’il a aimés et qui l’ont aimé et qui sont partis avant et après lui. Florent nous répond qu’il regarde et qu’il comprend.

La guidance vers la Lumière commence… il la voit, il s’en approche… il nous dit même voir des visages familiers qui l’attendent… je ressens ce qu’il ressent, il y a à la fois cette chaleur rassurante agréable aimante mais il y a aussi beaucoup de tristesse… La tristesse d’une séparation voulue quand on aime encore… Il hésite une dernière fois et accepte enfin de franchir le portail du plan de transit-Lumière ! … Le Gardien du plan nous le confirme aussitôt.

Nous avons eu droit à plus de douceur et d’écoute que prévu. Envoyons de belles intentions de guérison pour Antoine et les membres de sa famille.

Chrystèle.

jeudi, septembre 5 2019

Témoignage de Chrystele... un nouveau canal.

Chrystele

Voici mon témoignage en tant que canal de Francis ce 23 août 2019 :

Je fais appel à Francis car ma tante a de forts troubles psychologiques depuis la mort de sa patronne et je ne peux m’empêcher d’y voir un lien. J’ai la sensation et des indices me permettant de croire que cette patronne n’est pas passée dans la Lumière et qu’elle vampirise l’énergie de ma tante. Francis accepte de me venir en aide et me propose d’être son canal pour rentrer en communication par l’écriture automatique, avec B. la patronne décédée. Le 23 août Francis ce rend à mon domicile, je lui explique que depuis toujours je sens une présence dans mon habitation. Francis me propose de ne pas appeler directement B. mais d’ouvrir la communication pour dégager les lieux dans un premier temps. Me voilà assise un crayon à la main, mine posée sur la feuille à écouter Francis appeler à haute voix des âmes susceptibles d’entrer en communication avec nous. 5 min…10 min… puis Francis pose le bout de ses doigts sur mon poignée et je ressens immédiatement un flux d’énergie parcourir mon corps et qui vient se fixer au niveau de mon troisième œil et dans la main. La mine commence à bouger timidement mais je sais en moi que la connexion est établie. Francis demande un prénom et très lentement se dessine sur la feuille le prénom de « Louise », je ne sais pas qui est Louise à ce moment-là. La mine bouge doucement la communication est difficile, Francis commence à l’emmener vers la Lumière. Je ressens alors une chaleur douce et apaisante, une grande puissance d’amour et des picotements au niveau du troisième œil. La mine tourne, tourne, tourne jusqu’à ce que je lâche le crayon, Louise est dans la Lumière emportant avec elle certainement d’autres âmes qui ont saisi cette opportunité. Après un moment de discussion, nous nous remettons au travail dans le but d’appeler B. Je m’installe, ne pose pas ma main mais seulement la mine, et la magie opère plus rapidement que la première fois. A la manière d’écrire je sens déjà que ce n’est pas la même personne que tout à l’heure, cette âme fait des ponts à l’envers. Elle s’identifie comme étant B. Francis entre en discussion avec elle. Chaque fois qu’il y a de l’humour je sens que la communication est plus fluide. Au début B. ne voit pas la Lumière. Je ressens soudainement de l’air remonter dans ma gorge, j’informe Francis qui me demande si j’accepte qu’elle utilise ma voix, mais je refuse. La communication continue à l’écrit, B. commence à voir la Lumière ainsi que Marie-Ange (?), nous comprendrons ensuite que ça devait être Marie et des Anges. B. se rapproche de la Lumière, je ressens en moi cette même douceur chaleureuse et une vague de bonheur intense. La mine tourne, je lâche le crayon, B. est passée dans la Lumière, je verse quelques larmes.

Depuis, ma tante va beaucoup mieux, elle a perdu son teint gris, ses délires de persécutions, ne fait plus de mots croisés comme B., son discours est plus clair, elle reprend du poids … Ma mère et ma tante m’explique avec seulement quelques mots de différences que Louise est mon arrière-grand-mère, la propriétaire de la maison où je vis. La maison se nomme « la baronnette » qui était le surnom de Louise. Personnellement, je me sens différente, avec une peur énorme en moins. Depuis toujours, je sens des présences et aujourd’hui grâce à Francis, j’ai la clef pour les aider. Puis j’ai approché de près la Lumière 😉 … et ça on peut difficilement l’expliquer … Je sens ma force d’amour démultipliée. Tout est parfait !

Merci Francis ! 😘

Chrystele.

vendredi, septembre 21 2018

Récit émouvant d’un passage d’âme, en binôme, dans la Lumière.

Annabelle 2

J-M nous raconte l’errance et l’élévation d’Annabelle Dechamps.

Récit émouvant d’un passage d’âme, en binôme, dans la Lumière.

Première expérience, en binôme, par téléphone, suite à une sollicitation, de la dénommée Annabelle que j’ai aperçue se montrant sur une photo de Francis Bourcher.

Annabelle m'a contacté afin de faire savoir à Francis qu’elle souhaitait avoir son aide pour partir dans la Lumière. La phrase que j'ai reçue d’Annabelle est la suivante : « Je m’appelle Annabelle, ne me laisse pas attendre, emmène-moi changer une étincelle lumineuse en une flamme; je ne veux pas manquer ça, ne me laisse pas attendre ! ». Suite à cet appel, j’ai par intuition commenté un statut sur la page « Accepter de s'éveiller ».

Francis, après quelques commentaires interposés, m’a alors proposé de procéder à un échange téléphonique, pour aider immédiatement Annabelle.

Francis et moi avons fait connaissance durant quelques minutes, puis nous avons mis au point ensemble, sur la guidance de Francis, la procédure à appliquer concernant la communication en temps réel avec Annabelle. Francis pose les questions et par la pensée j’intercepte les réponses et les couche en temps réel, sur papier.

Francis pose la première question en demandant à Annabelle de nous préciser son identité, la date et l’âge de sa mort et la ville de son départ.

A : Je suis Annabelle, je suis hors temps depuis 1924, j’ai 24 ans, j’ai vécu à Paris, j’étais de mon vivant, brune aux yeux bleus, les cheveux jusqu’aux épaules.

F : As-tu de la famille ?

A : J’ai eu un mari qui est mort au combat durant la première guerre mondiale, son corps n’a jamais été retrouvé.

F : Pourquoi erres-tu sur notre plan terrestre depuis tout ce temps ?

A : Je n’avais pas compris, jusqu’à ce jour, que je suis morte, ceci tout en n’ayant plus la notion du temps et en ne comprenant pas pourquoi personne ne peut me voir ni m'entendre.

F : Sais-tu où ton corps repose et peux-tu nous donner ton nom de famille ?

A : Annabelle Dechamps (peut-être Deschamps, Francis), ma tombe se situe à Paris, elle est dans un état délabré et effondré.

F : Quel est le prénom de ton époux décédé pendant la guerre de 14-18 ?

A : Joseph.

J-M : Un clin d’œil… le père de Francis se prénommait Joseph, ainsi que mon grand-père.

F : Quel est ton souhait le plus cher avant de te présenter devant mon Ami, (et même plus), un Gardien du plan ?

A : Je veux retrouver mon époux, ayant désormais conscience que je suis prête à rejoindre la lumière.

F : Confirme-nous que maintenant tu aperçois bien un point lumineux, plus ou moins grand, au-dessus de toi.

A : Je vois comme un rideau d’étoiles blanches !... C’est merveilleux, j’y aperçois même mon époux qui m’attend !

J-M : Annabelle ajoute qu’elle nous remercie du fond du cœur, Francis et moi-même de l’avoir aidée à trouver le passage vers ce plan de Lumière. Au même instant, nous pleurons de joie et d’émotion… C’est alors à ce moment précis qu’Annabelle s’en est allée rejoindre ce « rideau d’étoiles ». Etant encore sous l’émotion de cette expérience en binôme, je précise que voir les âmes et le monde de l’invisible, fait partie de mon quotidien, je suis né ainsi.

J-M.

vendredi, janvier 12 2018

Les âmes "oubliées".

Oubliés

Mich Ailes nous fait un résumé complet sur les âmes "oubliées" qu'elle a rencontrées à l'occasion d'un passage d'âme (au singulier) que nous avons effectué le 11/12 à partir de 19 h... Elle de Paris, moi de mon village à côté de Marseille. Nous avons découvert ensemble cette catégorie d'âmes bloquées dans un des 7 sous-plans de la dimension astrale.

A l'attention des lecteurs de Francis Bourcher pour "Accepter de s'éveiller"

Les oubliés :

Ils sont privés de la Lumière de l'Esprit, car ils ont oublié que leur esprit peut les éclairer comme la lanterne de l'Hermite dans la Vallée de l'Oubli...🤔😥😱 Ils ne sont pas oubliés par la Lumière... c'est juste qu'ils se sont eux même oubliés et peu à peu cet oubli a éteint leur lumière, celle de leur lanterne intérieure. Ils sont comme amnésiques !

L'addiction aux drogues fortes ou l'alcool... pour s'oublier, s'effacer, se dissoudre, ne plus rien ressentir, est une forme de négation de soi ! Parfois c'est un choix délibéré de recherches pour griller illusoirement des étapes... et certain se perdent dans ces paradis dits artificiels, faute de repères.

La grande faucheuse arcane 13 du tarot nous prend majoritairement par surprise, d'où certains égarements dans les vallées. L’école ne nous prépare pas à mourir. Je n'en sais pas plus, juste qu'ils peuvent patauger plus ou moins longtemps dans cette fosse ( parfois commune) ou état intermédiaire, d'où le danger de certaines addictions fortes aux drogues dures! plus particulièrement les morts par overdose! Tous n'empruntent pas le même chemin... L'addiction aux drogues dures chimiques (fabriquées en labo) est une forme de suicide à petit feu... plus ou moins conscient, selon le cheminement de vie.

L'overdose médicamenteuse quand ce n'est pas un choix délibéré lié à l'addiction... pas de souci le déroulement est somme toute alors normal, malgré les aléas nombreux sur les à cotés de la route... La conscience a un moment donné finit (ou par séquences sporadiques), par émettre à nouveau et donne l'accès au tunnel à emprunter...

Jim Morrisson était sans doute mieux lotis que d'autres. A savoir que certaines de ces âmes plus aguerries, selon le parcourt de vie emprunté (en terme de réflexions et de recherches spirituelles, (d'où l'importance à n'en pas douter, de cultiver et d'alimenter en soi sa lumière intérieure par la réflexion et la méditation.🤔 ) peuvent choisir de guider ces âmes vers la sortie de ce plan intermédiaire, quand elles mêmes s'en sont sorties. C'est également le cas pour les suicidés.

Certaines plantes sont utilisées à bon escient par les chamanes... pour des travaux spécifiques.... mais là il s'agit d'outils de connaissances, lors de rites initiatiques, qui n'ont rien avoir avec l'addiction!

Claivoyante, sentente et audiente parfois, je suis juste spectatrice d'un truc qui ne m'appartient pas.

Ces englués-oubliés, je les aies simplement aperçues pataugeant vibratoirement dans un magma pesant, glauque, comme vêtus de guenilles, rampant pour tenter de sortir du marécage... à l'image du coté sombre et inquiétant de l'arcane 18 Lune du tarot. Les guenilles pèsent et sont lourdes comme du plomb, d'où leur difficulté à s'extraire du marécage.

J'ai malheureusement perçu beaucoup d'entre eux en overdose léthargique, coincés entre vie et trépas... tandis que 4 se sont empressés de se débarrasser avec difficultés de leur loques boueuses, avant de passer enfin, main dans la main et en rond d'oignon, par une sorte de sas de "purification vibratoire", comme une douche avant le spa.

Tout au long de cette longue progression ou étape la prière ou plus simplement toutes pensées bienveillantes émises à leur intention, ravivera et alimentera leur lanterne, car l'Amour en effet déplace des montagnes.

Michèle

mercredi, décembre 13 2017

Surprise !!!

En me baladant sur Internet, via Google, voici un beau témoignage que je n'avais jamais lu (Y) :

Céline dit : 7 août, 2013 à 11:42

Coucou Sylvie ! Coucou tout le monde !

Vous rappelez-vous de mon fameux SOS sur l’exorciste que j’avais contacté car je sentais quelque chose en moi

J’ai promis de vous tenir au courant et j’ai promis à ceux qui m’ont aidée de vous en faire part pour peut-être aider d’autres personnes en détresse… Suite au message de l’ange ELEDAHIEL, je me suis mise à essayer d’appliquer ses conseils (écouter de la musique douce, se mettre au soleil…) mais j’étais complètement à côté de mes pompes, tout m’énervait…

Le lendemain, je n’arrivais même plus à sortir de mon lit (il était quand même 14h) comme si quelqu’un me disait : "Mais pourquoi sortir de ton lit, il n’y a rien à faire, rien n’a d’intérêt !".

L’heure était grave, je ne pouvais pas attendre…

J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai contacté la personne que Jean (alias ANDURIL) m’avait conseillé : Francis ! Jean avait contacté Francis en lui disant de venir lire absolument mon message sur ce blog.

Francis m’a répondu très rapidement et m’a dit qu’avec sa collègue Karine qui était son canal, ils étaient prêts à m’aider. Ils m’ont donc donné RDV un soir sur Skype pour discuter directement.

Francis m’a expliqué que Karine allait se connecter à moi et voir effectivement s’il y avait une ou des entités. C’est parti ! :

Karine était devant moi, je lui ai raconté le mal-être/tristesse que je ressentais au fond de moi depuis l’adolescence. Je l’ai vu ressentir une douleur au niveau du front et elle m’a dit : "je la ressens".

Elle a ensuite senti la présence d’un jeune homme du nom de Luciano qui est entré soudainement en elle et qui lui a fait en quelque sorte revivre une scène de sa propre vie.

Karine apercevait la décapitation de Luciano en Italie dans les années 1400. Francis a donc parlé à Luciano et lui a demandé qui j’étais réellement pour lui…

Luciano a donc montré à Karine l’amour qu’il ressentait pour une jeune fille; celle-ci étant la fille d’un inquisiteur qui détestait Luciano, et qui avait comploté contre lui pour le faire décapiter…j’étais cette inquisiteur ! Luciano était perdu, il était à la fois fou de rage et était bien décidé à accomplir sa vengeance sur moi, et tantôt en pleurs, en grande souffrance, désespéré (Karine en pleurait).

Il a précisé à Karine que j’avais essayé récemment une tentative pour le chasser (d’où mon appel à l’exorciste…je vous avait dit que j’avais ressenti en moi une chose folle de rage), et que si je recommençais, ça allait très mal se passer : Francis a essayé de calmer Luciano en lui disant que mon âme en avait déjà payé le prix dans d’autres vies antérieures…il a rajouté qu’on voulait l’aider et je l’ai également dit.

Il y a tellement de détails, j’essaie d’abréger le plus possible lol

Luciano a finalement accepté à mon pardon et a dit à Karine qu’il souhaitait faire un bout de chemin avec moi pour m’instruire sur la religion… Puis Karine a dit soudain : "ça y est ! Je vois le véhicule qui vient le chercher"…

Francis a demandé à Karine si le "gardien des portes du paradis" (je pense que c’est plus simple de le dire ainsi ) l’avait accepté…elle a eu un instant d’hésitation… puis : "Il est rentré !", Puis une phrase qui m’a faite sourire : "C’est la fête !" Voilà j’ai essayé de faire court, il y a eu tellement de détails…

Francis et Karine m’ont aidée avec la plus grande sincérité et sans me demander le moindre centime ! Ils prennent de mes nouvelles…

Voilà c’est fini Sylvie, je ne t’embêterai plus avec des questions tristes, négatives, ou sur le sens de la vie. lol

Céline

vendredi, juillet 17 2015

Romain nous raconte son expérience avec la plante médicinale Ayahuasca.

Ayahuasca Lianes de Banisteriopsis caapi utilisée dans la préparation de l'ayahuasca, province de Pastaza, Équateur.

J'ai donc décidé après une dizaine d'années d'éveil spirituel d'essayer cette plante. Étant récemment confronté à un mur et ne sachant plus vraiment comment continuer à évoluer dans la vie. J'ai trouvé une femme chamane extraordinaire. Son pouvoir est incroyable mais rempli d'amour.

Je passe les détails de la cérémonie et zappe directement au moment où je prends la plante. J'absorbe une dose de 6 sur une échelle de 1 à 10. Je bois et me met en position assise et commence à méditer. Je tiens à préciser que nous sommes un groupe d'environ 20 personnes qui assistent en rond. Après environ 10 minutes je commence à en sentir les effets et commence à voir de la forme géométrique se former quand je ferme les yeux. Soudain cette femme commence à chanter un chant chamanique ancien, et la... C'est le décollage ! Mon corps se met à trembler, je m'allonge donc et ferme les yeux. La musique me transporte et je ne contrôle plus mon corps directement, je sens que la plante me dit d'ouvrir la bouche. Et sans même chercher à comprendre je l'ouvre en grand. La plante me dit encore plus, les formes géométriques qui défilaient devant moi faisaient des formes d'ouverture, comme pour me montrer comment faire. Je l'ouvre donc encore plus jusqu'au point où j'ai l'impression que ma bouche ouverte recouvre mon visage entier. A ce moment là mon corps tremble toujours, et soudain une explosion d'énergie se dégage de ma bouche, partant je dirais de mon ventre, cette énergie incroyable ressort de ma bouche et part se fondre dans les formes géométriques. Je ressentais que c'était ce que j'avais emmagasiné pendant des années, tout cette frustration, ce stress, cette colère, tout ressorti d'un coup et j'ai pleuré, pas de peine, c'était des larmes de joie de finalement sortir tout ça. A ce moment là mes mains ont commencées à faire un rituel autour de mon corps, comme une danse, des mouvements circulaires de bas en haut de mon corps, comme si mon corps se soignait, à ce moment là je n'avait aucun contrôle alors que mes mains passer au-dessus de mon visage, ayant les yeux fermés je pouvais quand même observer mes mains. Elles étaient comme éthérées, et à l'intérieur, je pouvais observer des étoiles et des galaxies. Ce processus a duré environ 40 à 50 minutes, mais j'avais perdu la notion du temps. J'ai ensuite senti le besoin de me redresser et de me mettre en position de méditation et de laisser mon corps danser sur le flot de la musique et de la voix de cette femme. Le meilleur exemple que je puisse donner, est cette scène dans "Avatar" où ils dansent assis autour de l’arbre. Je pourrais sentir le courant d’énergie passé entre chaque personne et à l'intérieur de moi. Je sentais que mon corps était super joyeux de pouvoir exercer ce rituel, de pouvoir enfin être libre de danser et de se soigner. À ce moment-là les effets de la plante commençaient à s'estomper. J'attendis une trentaine de minutes, histoire de redescendre un peu sur terre, oui je repris une dose de la plante Ayahuasca. J'ai choisi cette fois ci de prendre une dose de trois car j'étais déjà parti bien haut avec cette dose de six. Une fois la dose avalée, Je partis me détendre sur la terrasse, une dizaine de minutes plus tard la plante commençait à faire de nouveau son effet, et je pouvais voir les arbres d'un bleu rayonnant. Je pouvais entendre les oiseaux chanter en même temps que les criquets, tout ceci faisait une magnifique mélodie. À ce moment-là je commençais à ressentir toutes les énergies venues de dehors, mon corps commençait de nouveau à trembler et mes mains faire de nouveau ce rituel. La chamane est venue vers moi et a commencé à souffler sur le côté droit de ma tête, c'était un souffle d'une puissance incroyable, Elle m'a ensuite dit de revenir à l'intérieur car je canalisais trop énergie à l'extérieur. Elle me fit m'asseoir sur un fauteuil, et commença à travailler sur moi. Elle exerça une pression sur la poitrine avec sa main et continua à m'envoyer ce souffle magique ou même mystique sur ma tête. À ce moment-là mon visage commença à se crisper et à faire des figures bizarres, mon corps lui continuait à trembler et mes mains s'agitaient tout autour de moi. À cet instant je vis apparaître une galaxie immense tournoyer au-dessus de moi ce tournoiement descendait en spirale jusqu'au sommet de ma tête. Je ressentis un pouvoir infini, un amour sans fin, sans limite. J'avais demandé au début de la cérémonie de pouvoir comprendre l'Univers ; il m'a écouté et m'a fait comprendre d'une manière qu'un cerveau humain ne peut comprendre, il n'y a aucun mot pour décrire cela c'est une fusion, un retour à la source, rien n'est dit tout est ressenti, j'avais un sourire béat, et mon corps convulsé tellement, j'étais rempli d'amour de la part de l'Univers, une communication entre lui et moi commença. Il m'a fait comprendre que malgré avoir le sentiment d'un amour infini, ceci n'était qu'une goutte d'eau dans l'océan. J'ai bien compris que plus que ça et ça n'aurait pas été supportable. Je pleurais de nouveau devant tant de beauté et de simplicité, l'Univers m'a fait comprendre que tout vient de lui, et revient à lui. Je m'excuse auprès de lui pour lui dire « je suis désolé ce que je te rends c’est que de la merde». Il me répondit « regarde», Je me mets donc à ouvrir la bouche et à faire sortir de nouveau ce flot d'énergie et contre toute attente, c'était de magnifiques jets de couleurs, qui s'en allaient de ma bouche, je les voyais partir et tournoyer dans cette spirale retournant dans la Galaxie. À ce moment-là l'Univers me dit (rien en mots, tout en sentiments) « Tu vois, ce que tu renvoies n’est pas négatif, ce sont juste des émotions que tu as gardées en toi trop longtemps». J'ai compris à ce moment-là qu'il ne servait à rien de garder les choses en soi, mais de les rendre à l'Univers et qui les accepterait avec amour en tant qu'expériences. J'ai encore une fois pleuré. C'était incroyable à quel point il n'y avait aucun jugement, seulement de l’Amour. Tout d'un coup je me senti fusionner avec lui, je n'étais plus mon corps, j'étais le fauteuil, la pièce, la maison, les gens autour de moi et pour finir l'Univers. Je n'étais plus conscient, c'est une expérience impossible à décrire, elle doit être vécue. La chamane à ce moment-là essayait de me faire redescendre sur terre petit à petit. Je commençais à retrouver pieds, mes mains et mon corps faisaient toujours ces gestes dont je n'avais aucun contrôle, je sentis tout à coup le souffle de la chamane, la regardais et la vis avec une tête de loup. Je regardai autour de moi et beaucoup de personnes n'avaient plus la même tête. Tout d'un coup elle claqua des doigts et elle n’était plus assise à côté de moi mais dans la cuisine, sauf que je la voyais à trois endroits à la fois. Je la voyais devant moi, sur ma gauche et dans la cuisine à la fois. J'ai compris à ce moment-là que je n'étais pas non seulement hors espace mais aussi hors du temps. La chamane a continué à travailler sur moi pendant une heure pour me faire redescendre, à ce moment j'avais des éclair de complète lucidité (donc redevenu normal) mais malgré tout mon corps faisait ce qu'il voulait, j'en devenais effrayé de rester bloquer comme ça et de finir à l'asile psychiatrique ! Je me voyais déjà en camisole ! Cette goutte d'infini m'a complètement transcendé. Plus tard une fois calmé, je continuais à vider cette émotionnel par la bouche mais quelque chose était coincé, je sentais que la plante voulait me faire lâcher quelque chose mais je ne la laissais pas faire. La chamane a essayé de faire sortir ça, mais je n'étais tout simplement pas prêt, elle avait repéré exactement à quel endroit c'était bloqué, je sentais mon chakra du cœur devenir chaud au point de croire avoir un soleil à l'intérieur, malgré tout, aucune douleur. Je commençais tout doucement à arrêter mes mouvements du cœur et je pus enfin me reposer et finalement m'endormir. Le lendemain tous me racontèrent leur expérience et beaucoup en pleuraient encore tellement ils ont appris sur eux même. Personne n'avait de jugement sur qui que ce soit, chacun se sentais libre de raconter son voyage intérieur. Le lendemain je me sentais un nouvel homme, sachant que j'avais débloqué énormément de choses, étant encore très sensible et ouvert, je canalisé encore pas mal les énergies, et tout d'un coup je croise une femme en burqua (chose très rare la où j'habite). J'avais énormément de rancœur envers les religions et étais rempli de jugements envers leurs pratiquants, n'étant pas très tolérant, mais les acceptant (ou du moins je le pensais) et en la croisant, j'ai ressenti sa joie de vivre, pourtant elle était en plus de ça pas mal handicapée à la jambe, mais j'ai ressenti sa joie de vivre la vie, j'en ai pleuré, en plein parc, la plante m'avait enlevé tout mes préjugés à leur sujet, j'avais partagé sa joie et c'était magnifique, j'ai compris que peut importe le chemin, ils mènent tous au même endroit et si les gens sont heureux de cette manière c'est le principal, et si ils ne le sont pas, n'en rajoutons pas avec des regards remplis de jugement ou de haine. Ayons plutôt un regard de compassion. Mon chemin spirituel continue et je suis transformé par cette expérience indescriptible !

Romain.

mardi, juin 9 2015

Robert Linssen 1911-2004

Robert

Le rôle des Éveillés consiste à nous montrer les obstacles qui s'opposent à cette libération. Cette dernière ne peut être cependant réalisée que dans le feu vivant de nos expériences, de nos joies et de nos souffrances.

Seules, l'ignorance, la paresse et la lâcheté peuvent nous inciter à rechercher des aides extérieures. Aucune sagesse authentique ne pourrait prendre la responsabilité d'engager l'homme dans une attitude d'évasion aussi nuisible à son épanouissement. Nous n'avons pas non plus de biens à acquérir. Nous avons plutôt à défaire les accumulations complexes de nos fausses valeurs.

Tout est là. Depuis les profondeurs de l'esprit jusqu'aux structures matérielles de notre vie physiologique, rien ne nous manque. Une seule chose nous paraît dès lors fondamentalement nécessaire : nous connaître. C'est en cela seul que réside ce que nous pourrions très imparfaitement désigner notre salut. Il est inutile de rechercher quoi que ce soit en dehors de nous-mêmes car toute recherche extérieure s'effectue dans une direction radicalement opposée à celle que doit naturellement prendre notre esprit. Il s'agit là d'un processus rigoureusement individuel. Toute attente du dehors, tout espoir en un miracle sont autant d'éléments qui paralysent le mouvement de plongée de nos racines psychiques vers le centre profond de la vie. Si nous parvenons à la vision parfaitement claire de ce que nous sommes il ne nous est plus nécessaire d''aller ailleurs . Les voies extérieures sont à nos yeux des voies de perdition. Ce sont elles que choisissent cependant la majorité des hommes actuels. Elles sont plus confortables et ne demandent aucun effort. Mais la vérité se joue de nos faiblesses, de nos mesquineries, de nos fausses valeurs. Il nous importe de nous mettre à sa mesure et non d'exiger qu'elle se mette au niveau de nos limitations.

C'est à cette seule condition que nous pouvons réaliser la plénitude de ce que de toute éternité nous étions et nous sommes. Dès cet instant, il n'existe ni sauveur, ni voie, ni salut extérieurs.

Robert Linssen 1911-2004

lundi, juin 23 2014

Quand les défunts imposent l’écriture automatique...

Karine

Je reçois un mail de Francis Bourcher me disant que je vais surement être contacté par une jeune femme du prénom de V. car elle est venu vers Francis pour lui exposer sa problématique, et pas des moindres...

Je reçois donc cette semaine un mail de V. m'implorant de l'aide, avec un HELP très significatif. A la lecture de son problème, je ressens une vive émotion d'angoisse profonde et une oppression à la poitrine caractéristique du Bas astral. Je dis OK, cette jeune femme ne joue pas la comédie.

Je décide de décaler un rdv du vendredi et de la prendre en consultation d'urgence.

Au téléphone, V. m'expose les faits:

Il y a quelques semaines, elle se met à dessiner comme à son habitude sur une feuille Canson blanche. Et elle a ressentie une pression au niveau de son bras. Puis son bras a commencé à faire des cercles, des traits, tout seul. Elle a laissé faire se demandant ce qui se passait.

Puis elle a commencé à écrire des mots, des phrases, et a laisser faire...V. entame une discussion avec une entité. Elle se rend compte petit à petit de ce qui se passe, mais ne peux rien faire.

Le stylo s'arrête. V. un peu déboussolée se pose des questions et décide d'en parler à une amie (il me semble!). Celle ci lui dit de continuer à parler à l'entité pour savoir ce qu'elle voulait. V. le fait, et s'aperçoit que c'est une ancienne Maîtresse d'école du prénom d'Annie. Cette Annie écrit même par le biais de V. "amour Emile, amour Emile".

V. ne contrôle plus rien. Et par cette acceptation, devient UNE PORTE OUVERTE du bas astral...ERREUR!

Par cette porte ouverte, qui je dirais pour V. s'est situé au niveau du chakra 4 et 6 , des larves énergétiques du bas astral se sont bien agrippés à V. avec également toutes les émotions involutives, toutes les mémoires traumatiques du bas astral, à savoir : Angoisse, panique, peur, suicide, dépression profonde, harcèlement psychologique et j'en passe.

V. en l'espace de quelques jours devient un Zombie. Même son conjoint ne la reconnait plus. Les larves énergétiques se collent au niveau des chakras les plus actifs et chez V. ce fut le chakra troisième œil (car au moment du contact défunt bas astral, V. cherchait à analyser, comprendre) et chakra cœur (là ou se logent les peurs). Ces larves se collent et absorbent littéralement l'énergie de ces chakras, puisant la force vitale de V.

De plus, lorsque le chakra troisième œil ne fonctionne plus normalement, toutes pensées involutives, traumatiques, suicide et autres s'infiltrent très facilement. Lors d’une attaque de ce genre, on peut facilement avoir envie d’aller se suicider, ce qui m’est déjà arriver en l’espace d’1mn exactement. Puis en me recentrant, plus rien en l’espace d’1mn également. (Je ne parle pas de gens réellement en dépression depuis des années et qui ont besoin de cachets, bien entendu !...quoique….bref !)

Le chakra cœur était absorbé également. La peur gagne du terrain et plus la peur est grande plus la larve s'en nourrit. Un vrai cercle vicieux INFERNAL!

( lol , vaut mieux en rire n'est ce pas!).

Donc V. me demande de l'aider. Sa voix tremblait, je ressentais cette oppression et cette puanteur du bas astral. Je demande à être centré avant de me connecter. Je ressens mon chakra 7 coronal pulsé.

De suite, j'appelle le Maître avec lequel je travaille. Nous nous mettons en lien, je reçois des indications.

Autour de V. ANNIE, la maîtresse d'école implore de l'aide elle aussi. Je me connecte, la regarde d'un peu plus haut. Et lui demande de venir jusqu'à moi. Elle n'y arrive pas. Le Maître (dont je tairai son nom afin d'éviter que d'autres l'utilise pour faire illusion), me dit d'appeler Maître St Germain et de travailler avec la flamme Violette pour V. car ANNIE avait besoin apparemment de l'énergie de V. pour monter. Au même moment V. me dit avoir l'impression de tomber dans les pommes, qu'elle ne se sentait pas bien du tout!

Urgence: J'appelle Maître St Germain. Une odeur caractéristique arrive à mon nez...je sais qu'il est la, je vois du violet partout! Je vois V. dans une bulle violette. Ok ça s'est fait!

Je me connecte à Annie, qui arrive et je la vois pleurer. Je n'ai pas le temps de parler, j'appelle l'archange Mickael et les Seigneurs de la flamme. Annie est emportée vers la lumière avec beaucoup de douleurs. Ok ça s'est fait!

Je me connecte à V. et je vois 2 âmes perdues se jouaient d'elle. Ils essayent de me cracher dessus. Mais sont apparemment éblouis et se cachent les yeux. Je leur propose la lumière mais disparaissent. Ok ça s'est fait!

Puis je regarde V. et la voit couverte de sangsues.

J’entends le Maître me dire de lui faire un soin en montée vibratoire. Je procède au soin en canalisant l'énergie christique du Maître. V. se sent mal, la tête lui tourne, envie de vomir. Je la vois forcer pour monter en vibration, nous faisons un travail extraordinaire....

Puis, arrive l'énergie christique......

En quelque seconde....V. est propulsée au dessus des nuages là ou la lumière brille.....j'en pleure, V. pleure encore plus fort, et me dit ressentir de l'amour puissamment dans son cœur....elle me dit respirer à nouveau normalement et se sentir légère. Je continue de pleurer tant ce que je vois est beau. Les larves n'ont pas tenue à la montée vibratoire de V. Je les regarde et les voient se faire bruler. Mais ne m’attarde pas et ne regarde que cette lumière dorée nous inonder V. et moi. Nous sommes heureuses.

V. est libérée. Elle a retrouvé sa vibration et son corps. Elle me remercie avec son cœur si fortement que j'en pleure encore en écrivant cet article...

Je lui fais comprendre ensuite qu'elle a surement des facultés mais qu'elle n'est pas prête. Je l'invite à travailler sur elle, à comprendre les lois de l'univers, à acquérir la connaissance et continuer sur un chemin qui lui permettra de comprendre l'esprit humain, ses émotions, ses troubles....je l'invite à d'abord travailler sa personnalité et ses programmes mentaux car si elle a eu cette attaque astrale ce n'est par hasard! C’est qu'il y a au fond d'elle une partie involutive qui correspond à cette vibration du bas astral.

De plus en plus de personne s'ouvrent et vivent des expériences surnaturelles ou mystiques. N'oubliez pas de garder les pieds sur Terre et de continuer à travailler sur vous, votre esprit. Instruisez-vous sur les sujets qui vous font vibrer et ne vous laissez pas déborder par un semblant de gloire d'avoir des facultés. Car ce ne sont pas vos facultés qui vont vous faire grandir mais votre esprit logique et curieux. Certains Maîtres incarnés n'ont aucunes facultés ! Et pourtant...si vous saviez ce qu'ils sont capables de faire...

Cet article est certes un peu long mais je l'ai détaillé afin que vous compreniez l'importance de se connaitre et de connaitre ses limites et de savoir dire NON.

Je vous embrasse de tout mon cœur et soyez en Paix toujours dans votre tête et dans votre cœur.

Karine.

mardi, avril 29 2014

Le bouleversant témoignage de Lilly.

Expérience d'écriture automatique.

Salut Francis !.......je suis très émue de t'écrire pour te faire part de mon expérience. Voila mon récit : je t'avais raconté déjà qu'en regardant une de tes vidéos tu m'avais hypnotisée et aussi que tu avais déclenché chez moi l'écriture automatique en regardant ta vidéo avec Laurence. J'avais essayé la dernière fois de contacter mon père et effectivement ....j'ai ressenti des picotements dans ma main, une oppression dans le cœur et ma main très très lourdement a commencé à bouger, mais durant toute la vidéo, c'est un long zig zag qui s'est déroulé, à la fin j'étais épuisée et tremblante. J'ai eu peur que ce ne soit pas mon père, car il a une belle écriture en français et là, il n'y avait aucun mot. J'ai arrêté et décidé de reporter l'expérience. C'était la semaine ou la vidéo a été publiée. Depuis, j'ai continué de lire ton blog et aussi les articles de Karine et là j'en ai appris des choses (pas de hasard !).....ce qui m'a amené a retenter l'expérience aujourd'hui 24 04 2014.......je lance la vidéo (toi et Laurence).....cette fois ci je suis synchrone avec toi, je parle en même temps que toi, j'utilise les mêmes phrases, au moment ou tu prononces le prénom de Jean , je prononce celui de mon père et là.....c'est toujours lourd !......Je me dis que mon père est sans doute faible ( il est décédé d'un cancer des voies digestives ...il était très affaibli ).....donc , au même moment, tu demandes à Jean de répondre par oui ou nom, donc par O ou N......je demande la même chose......et là....il répond à mes questions par 2 grands O tordus. La 1 ère question : c'est toi papa ....et plus tard : vois tu une lumière ......je fais très vite pour rester synchrone avec toi, je lui explique plusieurs fois ce qu'il doit faire en allant à la lumière , je lui parle de ses parents , je lui dis qu'il sera bien , qu'il sera accueilli par un GP, je lui demande d'appeler la lumière et le GP, je demande aux GP et aux EDL de l'aide et j'entends que vous faites la même chose, nous somme synchrone .....je dis à mon père de faire des ronds et des gribouillis en passant à la lumière ( vous aussi )....et là....mon père fait des ronds et gribouillis......je l'accompagne en lui disant : vas à la lumière et j'entends votre voix dire la même chose (j'étais bouleversée et reconnaissante envers vous Francis)......je tremblais et remerciais les GP et EDL.....je demandais aux EDL de me dire si mon père était passé, je leur demandais de donner de l'énergie à mon père et de lui permettre d'écrire et là......j'ai une écriture fragile mais avec des mots collés : merci-je t'aime-maman-M........-.........ed (les prénoms de mes 2 frères)....et une phrase incompréhensible .......je lui ai dit : si tu es passé écris oui et ....il a nettement écrit oui.....avec un long serpentin infini....qui a débordé de la feuille sur le bureau . FIN..... .j'étais surprise , car je sentais une énergie dans ma main , je me disais que c'était bizarre et que les EDL ne permettaient pas à l'âme passée d'écrire longtemps et tout d'un coup ....j'ai eu un grand mot (beaucoup d'énergie) : yalmamy !!!???......je demande qui est là et j'ai cette réponse en mots collés : je suis ton fils ....je suis tremblante, car cette semaine j'ai lu deux articles de karine fleur qui ont fait remonter un événement, un traumatisme que j'ai refoulé, jusqu'à l'oublier. A l'age de 26 ans j'étais fiancé à un homme de 35 ans, on se connaissait depuis 1 an, c'était du sérieux, on projetait de se marier donc, je me suis autorisée des rapports hors mariage sans contraception (immature la fille), nous faisions attention, il n'y a pas eu de soucis pendant 1 an et puis ce qui devait arriver... arriva : enceinte !.....entre temps, il y a eu du gaz dans notre relation, je me suis rendue compte qu'il n'était pas fait pour moi et nous avons pris cette douloureuse décision d'une IVG (cela a été douloureux psychologiquement et physiquement)....cette histoire est remontée à ma mémoire il y a deux jours !........donc ; je me rappelle les conseils de Karine ....je lui parle, je lui explique, je demande pardon, je lui dit que je l'aime pour l'éternité et je lui parle de la lumière. Il m'écrit en mots collés : maman je t'aime (je suis bouleversée ...)....il rajoute : je suis fa.........(je ne comprends pas ....je lui demande d'écrire plus nettement)....il écrit : je suis fatigué.......(je tremble , je suis émue)......et là je lui explique que c'est le moment d'aller à la Lumière, qu'il trouvera mon père, mes grands parents et que le GP qui le recevra le soignera et lui donnera de l'énergie et que l'on se verra dans mon rêve cette nuit. Je relance la vidéo ....et là en synchronisation avec vous Francis ......il est passé à la Lumière .......les ronds, les gribouillis.........je tremble et j'ai envie de pleurer. Je demande aux GP (avec vous Francis) si mon fils est passé et je leur ai demandé de lui donner de l'énergie et de lui permettre de m'écrire un message et là....j'ai la main légère qui écrit en mots collés : je t'aime maman, je t'aime je suis passé....et un long serpentin infini......qui a débordé de la feuille sur le bureau. FIN.........Je suis émue, bouleversée....tellement reconnaissante envers vous Francis, les GP, les EDL .....Je les ai remerciés, mais transmettez leurs de ma part tout mon amour et ma gratitude. Merci à Karine ....car ces articles ont réveillé ma mémoire (pas de hasard !).....Je comprend un peu mieux ma situation, ces années de marasme dans tous les domaines, une vie privée au point mort (tout a foiré .....je suis célib.), toutes ces nuits de sommeil difficile ou je me réveillais le matin épuisée, je culpabilisais sans savoir pourquoi, je ne m'aimais plus .....je me suis comme punie !........je me sens soulagée et un peu fatiguée ....je ne réalise pas encore. Ils sont passés !....je vais voir maintenant si je vais les rêver !......Merci Francis..je remercie la vie et les EDL de vous avoir mis sur mon chemin .......vous avez toute mon affection, ma tendresse, mes prières .....Je vous souhaite tout le bonheur du monde pour vous et votre famille.

Merci, Lilly !

Lexique : EDL = Être de Lumière - GP = Gardien du plan - TEP = Tout est parfait - CAS = Centre d'apprentissage spirituel.

dimanche, avril 27 2014

Le bouleversant témoignage de Lilly (suite).

Nouveau message de Lilly (suite) : Salut !.......pour le tutoiement, il s'est fait naturellement et le vouvoiement est revenu naturellement exprimant un profond respect et gratitude !...........J'ai définitivement intégré la notion de TEP....mon MI a bien fait les choses. J'ai écouté ma voix intérieure qui me disait d'attendre le bon moment pour l'écriture automatique. La lecture des articles de Karine a fait remonter cette histoire à la surface, sans cela, je n'aurais pas compris le second message, j'aurais pensé à une âme perdue, un plaisantin. J'ai su réagir, parler grâce à toutes les infos que vous avez données dans vos articles et surtout grâce à la synchronisation extraordinaire avec vous dans la vidéo. Je vous laissais parler quand il fallait et vous disiez les mots au bon moment. Je tenais le stylo de la main droite, j'expliquais à mon Père et à mon Fils ce qu'il fallait faire et de la main gauche je relançais la vidéo (qui est courte) et le curseur de la souris se plaçait toujours au bon endroit et j'entendais votre voix encourager à aller vers la Lumière et je me taisais à ce moment pour laisser votre voix porter. Tout s'est fait de manière parfaite et synchrone !......pas de hasard !.....Ce trauma a eu lieu en 1990......donc , mon petit avait 24 ans ....j'ai ressenti de la peine quand il a écrit : je suis fatigué ......il a du être en colère, car entre 2007 et 2013.....ma vie a été très difficile...je ressentais de la fatigue, de la douleur et de la colère contre moi même ......je pense que cela venais de lui !........C'était une telle émotion que je n'ai pas fermé l’œil de la nuit. J’ai dû dormir 3 heures, mais je me suis réveillée en forme et légère. Pour le premier mot de mon fils ...YALNANY ..ou ...YALMAMY......j'ai pensé à une hypothèse : en lisant les articles de karine sur cette question de l'IVG....elle a donné comme conseil de donner un prénom à l'enfant et de lui envoyer beaucoup d'amour. Je l'ai fait il y a 2 jours....je sentais que c'était un garçon...J’ai hésité entre AYLAN (bouclier) et AYLAL (oiseau)....j'ai choisi Aylal....et j'ai pensé : il volera comme un oiseau vers la Lumière. Je constate que les lettres des prénoms se trouvent sur le mot qu'il a écrit. Il n'a pas dû retenir ces prénoms, car ils sont rares ........Aujourd'hui je plane ....j'attends de rêver d'eux et de me souvenir du rêve !.......Merci Francis !.....mon ange gardien .... kiss.

Lilly.

lundi, avril 14 2014

Un chat qui "s'accroche"...une belle âme qui s'élève.

Laetitia

Superbement racontée par l'intéressée, voilà notre journée d'hier.

De l'amour…

Dans la voiture, mes pensées étaient envahies par mille interrogations. Est-ce que Francis et Octavie vont m'accepter? Est-ce que je vais avoir peur? A qui est-ce que je vais parler? Guide, ange, parent, inconnu? Est-ce que c'est vrai que ce que je m'apprête à faire est mal, comme nous l'enseigne la religion? Est-ce que je serai damnée pour de bon? Hier, je m'attendais à mettre les pieds dans l'inconnu, et c'est de l'amour que j'ai trouvé. D'abord, celui qui régnait dans la maison, Octavie, Francis, Garfield et Lola…une atmosphère sereine et douce, baignée du parfum d'Octavie et dynamisée par la voix et les récits de Francis, tous passionnants, hallucinants, excitants: Moi aussi je veux!!! Et le moment arriva. Francis dégaine le matériel. Feuilles blanches, stylos…j'en pioche un, mon cœur va sortir par ma bouche ou par mes yeux tellement je flippe/j'ai envie/j'ai peur/non non, je me calme…je respire… j'y vais…je pose la pointe du stylo sur la feuille, Francis explique à voix haute la situation et invite à la communication. Je vois mon aura autour de mes doigts et de mon avant bras aussi bien que si je m'étais entraînée pendant 3 ans, il y a une lumière devant mes yeux qui clignote, presque aveuglante, un son bizarre dans mes oreilles, je vois la feuille avancer et reculer, il y a un truc dans mon front qui tape, je me calme, faut que je me calme…le stylo ne bouge pas. Je commence à me glacer, je me raidis, je dois changer de place. Je choisis le canapé, Francis réitère son invitation, et je commence à…convulser. Autant vous dire qu'à ce stade, je ne flippe même plus. Je suis comme "vide" et en même temps j'essaie d'analyser ce qu'on essaie de me faire comprendre, mais je ne comprends rien. Juste une espèce de sensation de peur, d'interrogation, d'incapacité à s'exprimer. Voilà, je sais, c'est quelqu'un qui ne peut pas s'exprimer parce qu'il n'y arrive pas, qui est en moi. Francis pose ses mains sur mes épaules, ce qui a pour effet de calmer mon corps et ce qu'il abrite. "Comment tu t'appelles, essaie d'utiliser la voix de Laetitia pour t'exprimer, arrête de lui faire ça, elle n'a pas mal mais arrête, calme toi" dit Francis.

J'arrive à sentir un peu plus de qui il s'agit, il ne sait pas parler, il ne sait pas écrire, s'exprimer, il est doux, très doux, il est affolé mais pas violent, même sa peur est douce, il est en train de subir lui même, ce n'est pas quelque chose qu'il veut me faire subir, et il m'aime, et je l'aime, comme je l'aime…mon amour… j'ouvre les yeux, je regarde Francis: c'est mon chat Sabian, mort cet été après des mois d'épilepsie pour lui, et de désespoir pour moi. "Va à la Lumière, va à la Lumière, Sabian, laisse ta maîtresse, tu la retrouveras dans ses rêves" Je continue à convulser, il ne comprend pas, il n'y arrive pas. Francis fait appel à l'âme groupe des chats, Sabian a l'air de se calmer. Je reprends mes esprits, façon de parler, mais je n'ai pas la certitude qu'il soit vraiment monté. Francis me re-propose le stylo, et c'est reparti pour la minute sons et lumières: basses à fond dans les oreilles, lumière clignotante, feuille qui grandit et rapetisse, aura de fous, et le stylo ne bouge pas…

On décide d'arrêter, on repart dans nos conversations, et Karim, Prince Charmant, fait son entrée. Francis lui propose chaleureusement un café, nous discutons tous les trois (Karim est un ostéopathe aux pouvoirs magiques), de thérapies, d'expériences. Et, je ne sais pas pourquoi, d'autant qu'étant assez réservée, la prise d'initiative me ressemble peu, je me saisis de la feuille et du stylo, et je les tends à Karim. Ils ont l'air un peu stupéfaits, mais ils sont d'accord. Francis explique à Karim comment s'y prendre, et lance l'Invitation. Le stylo se met à faire des arabesques. "Comment t'appelles tu?", dit Francis, "Est-ce que tu peux écrire ton prénom?" Isabelle, elle s'appelle Isabelle, et elle écrit qu'elle est contente. Contente d'être avec nous. Oh si elle savait comme nous aussi on est contents! Je l'aime immédiatement, et je vois bien que Karim aussi, il sourit, il dit qu'il sent qu'elle est heureuse et touchée, elle nous dit qu'elle a eu une belle vie, et qu'elle est morte de maladie, laissant dans la souffrance Constantin, qu'elle aime. "Isabelle, écoute moi bien, si tu es morte en 1900, Constantin est mort, lui aussi. S'il n'est pas avec toi, c'est que lui est monté à la lumière. Il faut que tu le rejoignes, il t'attend", dit Francis. Karim m'a ensuite dit qu'il voyait un tunnel fait de nuages sombres, et au bout, une grille derrière laquelle se tenait Constantin. Isabelle le voyait donc, mais n'y avait pas accès. Francis fait alors appel au Gardien du Plan, il lui demande de faire passer Isabelle à la Lumière. Karim ressent une grande joie, elle lui écrit doucement "merci Karim" d'une jolie écriture. Il a les larmes aux yeux, Francis aussi (je t'ai vu!) et moi je souris béatement / bêtement. Karim m'a expliqué qu'il n'a pas vu physiquement, le Gardien du Plan, Constantin et Isabelle. Ce qu'il en a perçu était de l'énergie. En réalité, plusieurs types d'énergie. Pour Isabelle et Constantin, leur énergie était différente, mais du même ordre. Pour le Gardien du Plan c'était autre chose. L'énergie ressentie était diffuse. C'est comme si le Gardien du Plan était l'eau, et Isabelle et Constantin les poissons. Nous sommes heureux pour Isabelle et Constantin, et j'ai mal pour Sabian, parce que je sais que je le retiens, et qu'il est toujours là. J'ai pris une première fois la décision de le faire piquer. Mes mains en tremblent… Et je vais devoir prendre pour la deuxième fois la décision de l'éloigner de moi. Francis a raison, et je dois m'y résoudre. Je sais que je le retrouverai, mais ce verbe contient en son cœur la séparation, et le mien se tord...

"Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés" (Jean, 15:12) Hier j'ai aimé, au delà de ma vue, au delà de ma dimension. J'ai aimé une personne que je ne connais pas, qui de son vivant était peut-être belle, moche, noire, blanche, fasciste, communiste, sainte ou menteuse… Mon cœur s'en est foutu, mon être entier s'en est foutu, la question ne s'est pas posée, je l'aimais et c'est Tout.

Le visible à pénétré l'invisible, par l'amour, pour l'amour, et dans l'amour. Je ne serai pas damnée parce que j'ai appliqué Son commandement.

Magistrale leçon. Merci Francis.

Laetitia.

mardi, avril 8 2014

Joëlle Verschoote nous raconte son contact inattendu avec "Virgile".

Virgile

Hello Francis,

Je voulais te raconter une petite aventure du matin, qui m'a laissée une drôle d'impression. Bien entendu, quand je fais des séances de psychophanie à des patients, il arrive qu'une sorte d'écriture automatique survienne par le clavier, et que des messages de chers disparus viennent ... Mais c'est dans un cadre, prévu, précis, la personne vient à moi, je lui prends le doigt que je pose sur le clavier, et son "inconscient" parle pour la délivrer de tics, tocs, blocages, peurs etc... Quand une personne disparue vient s'interposer, parfois il y a des chutes d'objet, le texte qui se met à se centrer tout seul ou en italique etc... Je suis donc "habituée" à ces manifestations.

Mais c'est la première fois que ceci m'arrive.

Je visionnais la vidéo mise par Karine sur facebook, où tu interviens avec Laurence, en lui donnant un stylo et une feuille, tu vois ?

Et là, d'un coup, je me sens "obligée" moi aussi de prendre une feuille et un crayon, "obéissant" à un appel. Le stylo se met à glisser, j'entends des vibrations, je ressens des choses.

Je recopie le texte :

Je suis Virgile

main qui guide

cœur qui vient

(je lui demande d'où il est et pourquoi il vient me voir)

Rome je fuis le couteau

je ne veux pas mourir

je crie pour rien ils sont sourds

je tombe, le goût du sang dans la bouche,

tout tourne et je survole mon corps empli de colère envers mon assassin.

(je lui parle, essaie de le tranquilliser, de lui envoyer de la paix, de l'amour)

Je veux monter mais je veux qu'il paye

(là une série de gribouillis il appuie fort sur mon stylo pour me montrer sa colère)

Je veux qu'on m'aide à ... (série de gribouillis)... Pourquoi il n'est pas en prison ?

Je suis dans la prison des airs, sans lumière, sortez-moi de là, je vous en prie... (gribouillis)...

Toutes ces vibrations me font errer errer errare

(j'appelle un être de lumière pour nous aider)

Je reçois l'appel de la lumière, j'ai toujours su, mais pas vu, pas entendu. Qui est sourd ?

(Je pose le stylo, pour respirer un grand coup, et là il me pique la main droite pour que je reprenne le stylo et que je continue.)

J'ai chaud, très chaud, le soleil dans la tête, je n'ai pas fini d'écrire !

Laissez-moi du temps terrestre pour mon œuvre.

Je vous dis la Vérité.

Je ne suis pas mort grillé par le soleil mais vidé de mon sang, par la Jalousie.

Rectifiez l'Histoire, je vous en prie, sinon je ne peux calmer le feu de la colère en moi.

(J'envoie des vibrations, d'amour, de paix, et je sollicite encore l'aide de l'être de lumière.)

Merci pour le Messager des Dieux qui m'invite suite à votre appel.

(Je l'écoute, la paix revient.)

Merci, merci, je le suis...

(Et là il dessine.)

Il m'a fallu un certain temps pour "atterrir"... et je suis allée voir sur google ce que je trouvais sur un dénommé Virgile qui aurait écrit du temps de Rome.

J'ai trouvé ceci :

"Virgile, en latin Publius Vergilius Maro (né vers le 15 octobre 70 av. J.-C. à Andes, dans l'actuelle Lombardie et mort le 21 septembre 19 av. J.-C. à Brindes), est un poète latin contemporain de la fin de la République romaine et du début du règne de l'empereur Auguste. Selon la tradition, après trois années passées à se documenter en Asie Mineure et en Grèce pour composer l’Énéide, il est victime d'une insolation près de Mégare, interrompt son voyage de documentation et meurt peu après son retour à Brindes en -199. Bien que Virgile ait demandé à ses amis et exécuteurs testamentaires Lucius Varius Rufus et Plotius Tucca de brûler après sa mort l’Énéide inachevé, donc imparfait, Auguste s'y oppose et fait publier l'œuvre par L. Varius Rufus."

T'en penses quoi ?

bizzzzzzzzzzzzzzzz

Joëlle.

vendredi, février 28 2014

Vincent nous fait partager sa première sortie en astral.

Sortie

Bonjour Francis, j'espère que vous allez bien.

J'avais envie de vous faire part de quelque chose d'extraordinaire qui m'est arrivée avant hier. Depuis un petit moment, je fais des petites sorties de corps en éthérique durant mon sommeil, ou à l"'endormissement". Je mets ce mot entre guillemets, car je ne m'endors pas, mais reste purement conscient. A contrario de mes muscles, mon mental reste éveillé. Le phénomène se produit lorsque mon dernier muscle s'endort. A ce moment là, c'est comme si tout d'un coup, j'étais paralysé (ayant conscience de ce qu'il se passe, cette sensation n'est pas désagréable.) Deux choix s'offrent donc à moi. Forcer pour sortir de cette paralysie ou bien lâcher prise et me laisser aller. J'opte pour la seconde. En une fraction de seconde après avoir décidé de lâcher prise, l'intégralité de mon corps vibre, fort. Et je sens mon corps psychique essayer de s'extraire de mon corps physique. Jusqu'à présent, je n'étais sorti qu'en éthérique. C'est à dire que je n'ai jamais réussi à partir à plus d'un mètre de mon corps physique. Mais avant hier, quelque chose de magique s'est produit. Je me sentais aller bien plus loin, mais je ne contrôlais pas ma direction. J'avais l'impression de suivre quelqu'un. Sans me poser de question. Je ne savais pas qui était ce quelqu'un. Je me laissais aller. Je flottais en direction de la fenêtre de ma chambre, doucement. Puis d'un coup, j'imagine que tout a dû s'accélérer. Car je me retrouve dans une grande pièce noire, un genre de préau, sans me rappeler du trajet que j'ai effectué pour atteindre ce lieu. Et dans cette pièce, je ressens une présence invisible. Je suis proche d'elle. Je demande qui est-elle. Elle ne me répond pas instantanément. Elle fait durer le suspens. Puis là, la présence s'illumine. Et je vois le visage de mon grand-père, avec un immense sourire. Je n'en reviens pas, on se serre dans les bras. A ce moment là, c'est en moi, une émotion comme je n'ai jamais ressenti de ma vie. Un amour avec une ampleur et une intensité indescriptible. Je sentais sa présence dans la vie de tous les jours. Je sentais qu'il voulait entrer en contact avec moi. Mais n'étant pas médium, je le refusais ce contact. Je ne savais pas comment m'y prendre et j'avais peur de sombrer dans la folie, me disant que cette sensation de présence n'était après tout peut-être que le fruit de mon imagination. Aujourd'hui, je peux affirmer que non. Je l'ai vu dans l'astral et je n'oublierai jamais ce moment de ma vie. Après s'être serré dans les bras, toujours envahi par l'émotion, je perds mes moyens. Je ne sais pas quoi lui dire alors que j'aurai eu plein de questions à lui poser. Je suis dans l'inconnu le plus total. Et ça, mon grand père l'a bien vu. Il me propose alors de revenir à mon corps physique. Malgré que je suis très bien en sa présence, j'accepte. Je pense que pour le moment, c'est mieux d'en rester là. Et là, je me retrouve donc dans ce que je suppose être ma chambre. J'essaye de réintégrer mon corps, que je ne vois pas d'ailleurs, mais impossible. J'essaye aussi d'allumer la lumière car l'obscurité me perturbe, mais pareil impossible. Avec le recul, je comprends mieux. Difficile pour un corps psychique d'agir sur le matériel... Je me croyais seul. Puis je me retourne. Et là, je vois une nouvelle présence. Cette présence me parle et me fait comprendre clairement que l'astral pouvait géré ma mémoire. Me faire souvenir et/ou oublier ce qu'il souhaitait. Puis Je retourne instantanément dans mon corps physique. Une libération, je dois avouer. J'ouvre les yeux, je regarde l'heure (cette expérience a duré un peu moins de 30 minutes), je me lève et allume la lumière. J'essaye d'interpréter ce que m'a dit la présence. Puis quelques instants après je revois toutes les images du moment avec mon grand père. J'ai des frissons sur tout le corps. C’était exceptionnel. Je me dit : "Ayé... j'ai franchi une étape!". L'émotion me submerge tant que j'en ai les larmes aux yeux quand je raconte au téléphone à une amie ce que j'ai vécu. Je ne pouvais pas garder cela pour moi. C'était trop fort, il fallait que je le partage. Il faut que je vous parle de cette fameuse chambre. Sur le moment, J'étais persuadé que c'était ma chambre. Elle m'était très familière. Cette chambre là, je suis certain de l'avoir déjà vu quelque part. Mais où et quand? J'ai beau ressasser tous mes souvenirs, je n'arrive pas à me le rappeler. Je pense après deux jours de réflexion, avoir cerné le message que la présence a voulu me faire passer. Mais qui est cette présence Francis. Mon guide? Ou Autre? Car cette présence ne s'est pas présentée, et s'est faite très discrète. Elle m'a dit qu'une seule phrase avant que je ne sois re-propulsé dans mon corps physique. Merci !

Francis : Beau témoignage. Je ne peux pas savoir plus que vous qui était cette "présence". Puis-je placer ce MP sur ma page publique et mon blog ? Tenez moi au courant si il y a une suite.

Vincent : Oui Francis, il n'y a pas de soucis, avec plaisir même. C'est fabuleux ce qu'il m'est arrivé. Depuis Novembre 2013 tout va très vite. Et c'est en partie grâce à vous. C'est depuis que j'ai pris conscience de mon corps psychique grâce à l'une de vos vidéos, que j'ai commencé à faire mes premières SHC. Un grand Merci Francis, et je vous tiendrai au courant de l'évolution s'il y a une suite.

jeudi, février 27 2014

L'éveil de Lynda.

L’éveil (ou réveil).

J'ai toujours eu ça en moi cette quête du sens de la vie, du sens de l'authenticité, de l'intégrité, de la liberté ....). J'ai souvenir d'avoir été connecté à mon maître intérieur de l'enfance jusqu'à mes 20 ans .....Gros soucis à 21 ans, entourée d'énergies négatives (désir de mort + tentative)....regain de vie avec combat intérieur entre 21 et 27 ans. Entre 27 et 34 ans ....le marasme et le spleen. 34 ans un sursaut de vie.....mais beaucoup de difficultés en raison de l'environnement négatif (harcèlement moral au travail en raison de ....mon intégrité...je vis dans un pays ou tout est corruption et obscurantisme). De 36 ans à 49ans ....le néant ....le tombeau.....la nuit. Je me suis éteinte, haï ....car j'étais en total décalage avec la société et l'entourage. 49 ans....décembre 2013......après quelques mois de recherches (mai 2013....j'entends parler de Patricia Darré...elle dit : " personne n'est abandonné, on a tous un ange gardien (vous l'appelez comme vous voulez), vous êtes aimé ..."....ça résonne dans ma tête.....je me ressaisis dans mon tombeau et je commence à chercher, à lire, regarder des vidéos de paranormal......je ne trouve pas les questions à mes réponses. Jusqu'en décembre 2013....ou là, je suis désespérée, je ne veux pas rajouter une autre année dans cet état ....je vais en finir en 2014. Je suis sur YouTube ....je décide de ne plus regarder les vidéos de paranormal....c'est finit pour moi !....je vais pour quitter YouTube et là...sur la droite, je vois une photo....un mec assis sur un divan, tee-shirt blanc, cheveux argentés : vidéo sur les sorties astrales. Je regarde en me disant : ah lala .....encore un illuminé qui va raconter blablabla ....ses sorties astrales ....et au lieu de quitter YouTube, je clique sur la vidéo. Francis Bourcher :" oh ...Lynda ...que fais tu ?....Il va être soûlant, tu ne vas pas aimer sa voix ....et ..."...la vidéo commence : .."..Ah....j'aime sa voix apaisante .."..j'écoute...et là, c'est un doux feu d'artifice dans ma tête !.....j'acquiesce à tout ce que vous dites, j'en ai les larmes aux yeux. Je regarde une 2 éme vidéo....mon cœur s'allège !....il est tard, je souffre d'insomnies, le moment du dodo est une angoisse (j'ai développé une addiction à un relaxant musculaire à cause de douleur au dos ....) Je dors le cœur léger. Je me réveille le matin ....et hop.....internet ....les vidéos de Francis défilent, je découvre son Blog, la page FB.......j'ai déjà changé en 1 nuit : c'est l'éveil !......j'ai compris qu’en 2014 j'allais vivre. Je prends des résolutions : je commence le yoga, la méditation .....les effets arrivent très vite : j'arrête les médocs pour dormir. Moi qui consommais des litres de café dans la journée, cela commence à m’écœurer. Je n'en bois plus !.....toutes mes journées sont consacrées à aux lectures (spiritualités, yoga, Kundalini, chakras, blog de Francis ...).....cela fait 2 mois .....Je me suis retrouvée, ....salut Lynda !........plus jamais je ne pourrais redevenir une "dormeuse"....J'ai ressenti le "Prana". C'est terrible, car j'ai changé (je me suis retrouvée et je fais tout pour élever ma conscience spirituelle, mais je suis encore plus en décalage avec la société (obscurantiste). C'est très dur pour moi de sortir, car tout n'est que laideur et mentalité arriérée (à cause de la religion). "Je ne crois qu'en l'esprit et mon cœur est mon temple ".....alors, il n'y a pas de hasard. Je m'éveille dans un pays qui s'éteint. Je ne sais pas quelle sera ma destinée, je ne vois pas d'issue, mais peut être que je m'éveille juste pour préparer ma prochaine incarnation. S'il se produit un "miracle" et que je sorte de ce tombeau dans lequel je suis très en vie maintenant, je vous le dirai. Sur les coïncidences et synchronicités....c'est ce qui m'arrive souvent grâce à vous Francis et le nombre 111....cette semaine est apparu !......je vous dois beaucoup Francis !.....merci !.... Je pense à un article dans votre blog : intitulé "je n'en sais rien."..." Âme qu'as tu fait de ta vie ?"......la question que vous posera un EDL lorsque vous rentrerez à la maison. Et bien dites lui : "j'ai en toute humilité sauvé des vies.".......That's true !......J'ai un peu honte de la réponse que je lui donnerai, en même temps, je vis dans un pays qui me brime et m'empêche de me réaliser !......On verra !.......Ouhlaaa.....j'ai trop parlé ......Sorry !.....

Lynda.

jeudi, décembre 19 2013

Le collège fou fou fou !

Collège

19 décembre 2013, 10:42

Je vais vous raconter le déroulement d'une consultation d'hier...

D., un homme que j'avais déjà eu en ligne, me contacte hier, pour me parler de quelque chose que son fils vit au quotidien dans son collège.

Il m'explique, que son fils a dans sa classe de 5éme, une jeune fille Médium qui dit parler avec les défunts. Jusque là rien ne me surprend...je dirais que cela est normal!

Mais à chaque cours de Français, la jeune fille ne peut pas rentrer dans la classe et quand elle le fait, elle tombe dans les pommes. Du coup, la pauvre, elle est exclue du cours jusque la fin de l'année! (sympa comment les gens règlent les pb!, bref.)

De plus, D. me dit que son fils a très mal à la tête dans cette classe, envie de vomir. Et il n'y a pas que lui, ses camarades c’est idem! Il ajoute aussi que sa prof est toujours sur les nerfs, mal à l'aise et ne va pas très bien.

En tant que Médium hyper sensitif, je capte la moindre variation de fréquence vibratoire. Quand j’étais plus jeune, lorsque la fréquence vibratoire chutait (niveau basse fréquence--->bas astral), cela provoquait en moi, une chute de tension et une oppression si forte que je frôlais le vertige ascensionnelle et risquais de tomber dans les pommes. Donc je la comprend !

Je décide donc de me connecter au collège, avec son nom, son emplacement et le lien avec le fils de D.

Je me sens projeter à l'intérieur. (Je revois le même endroit que j'avais vu le matin même en méditation!--->pas de hasard!).

Je décris le lieu que D. connait et me confirme. Et je vis comme un retour dans le temps, ou tout se transforme. Je suis dans une sorte d'hospice ou de lieu pour enfant malade....je ne sais pas trop. Je vois des enfants être mal traités, tapés, des enfants qui ont peur. J'observe. Je vois un couple, un homme habillé avec une sorte de soutane noire. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas un curé! Puis à côté de lui une vieille femme, l'air aigris et méchant. Ils hurlent et vocifèrent sur les enfants. Ils sèment la terreur. Je les vois punir et aller jusqu'au meurtre parfois.

Puis je suis à nouveau projeter dans la salle de classe du fils de D. Je vois des enfants qui demandent à partir à la lumière. Ils s'accrochent aux camarades de classe du fils de D. Ils essayent même parfois de les incorporer pour échapper aux "autres". disent-ils. Ils me tendent leurs mains en désespoir. (J’ai l'impression de mesurer 3 mètres de hauts et d'être tout illuminé, je ne me sens ni homme ni femme, c’est une sensation étrange mais familière, je ne peux l’expliquer!). Ils me nomment Dieu.... Je ne comprends pas pk...je me dits que ces petits n'avaient pas de culture spirituel, ni ésotérique! je me dis de façon rapide: ce serait intéressant d'enseigner à nos enfants d'aujourd'hui tout ce coter spirituel afin qu'ils ne soient pas dans le même cas!

Je leur tends ma main (qui s'agrandit et brille!!--->je n'avais jamais vu cela!). Les enfants s'agrippent, puis je ressens une montée vibratoire. Nous sommes en dehors du collège, dans un endroit différent, comme un paysage mais sombre. Une nature sans herbe, les arbres sont nus et quasi mort. Là, arrive, un ange (?) de vibration féminine (comme une nounou !). Les enfants sont pris en charge et partent vers la lumière.

Je me retrouve projeté à nouveau dans le collège. Là se trouve le couple qui tournent en rond, vocifèrent, insulte, cris. Ils disparaissent puis réapparaissent, ils semblent TRÈS énervés. Je suis d’un calme olympien ! Je demande de l'aide mais rien. Personne ne vient. (D’habitude on m'aide dans ces cas là! pk rien!!).

Je me pose des questions..Quoi faire?

Je tente quelque chose. Déjà je regarde autour de moi, la lumière forme comme une protection autour de moi. Je m'avance vers eux et leurs tend la main. En faisant cela, mon esprit leur parle télépathiquement.

" Venez, prenez ma main. Le royaume de Dieu vous attend. Vous méritez d'être aimé. Pardonnez-vous. Nous vous aimons déjà tant."

Là arrive d'autres adultes qui s'accrochent littéralement à ma main. comme s’ils attendaient cette délivrance depuis toujours..Pourtant je ne les avais pas vu avant....

Le couple ruminent et refusent l'aide. Ils partent vers l'arrière en me faisant dos. Je ne les vois plus. Je me retrouve à nouveau dans ce paysage mort, les adultes montent en vibration et je ressens leurs délivrances, leurs joies de retrouver l'amour de la lumière. Un archange arrive, me salue et part avec eux.

Je suis à nouveau projeté dans la salle de classe! (et bien que de voyage!).

Plus personne. Je fais sonner mon bol de cristal (en réel ! de mon bureau). Je vois des ondes vibratoires parcourir la salle de classe. La clarté envahit la salle et la vibration s'élève.

Je dis à D. que c'est ok...et je lui demande de me tenir informé de la suite!

Tout ceci a duré 25mn heure terrestre.

J'espère que la petite jeune fille Médium se sentira mieux.

Karine Fleur.

- page 1 de 5