Astral : mes expériences et réflexions spirituelles.

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant plus ou moins une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant complètement une expérience humaine. Pierre Teilhard de Chardin.

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

samedi, novembre 21 2020

Ma rencontre avec une Dryade.

Dryade Ma rencontre avec une Dryade.

Je dois nettoyer une maison, lorsque je rentre en contact avec celle-ci.

Le seul indice qui aurait pu m’indiquer un contact différent de d’habitude, est cette sensation désagréable, limite douloureuse, dans mon bras.

Je lui demande si elle accepte de communiquer. Pour faciliter la compréhension je serai en normal et la Dryade en gras.

_ Oui, bien sûr.

_ Qui es-tu ?

_ Je suis une Dryade. J’étais avec cet arbre, celui qu’ils ont abattu. Je devais m’occuper de lui, maintenant je suis perdue. Je ne sais plus quoi faire. J’ai ressentis la douleur de celui-ci.

_ Où vis-tu ?

_ 5ème dimension.

Lorsque je doute, elle me demande d’arrêter de douter qu’elle n’a pas que ça à faire.

Je reprends donc mes esprits, je ne veux pas qu’elle s’enfuit tout de suite.

_ Quel est ton travail ?

_ Je ne suis pas comme vous, esclave d’un travail, je me nourris, je vis, je participe à plus grande échelle à l’équilibre naturel.

_ Est-ce notre communication qui me fait ressentir cette douleur dans le bras ?

_ Oui, pour moi aussi c’est compliqué de parler ensemble.

_ Es-tu en colère pour cet arbre, après ces personnes ?

_ Non, je suis surtout dévastée, je voudrai retrouver mes racines.

_ Tu sais, ils ont planté un nouvel arbre à la place, tu pourrais peut-être t’y installer ?

_ Oui, mais il est si jeune, mais je n’ai pas d’autre choix.

_ Justement, aide-le à bien grandir, protège-le.

_ Oui, pourquoi pas.

Je lui demande ensuite de se décrire.

_Je suis assez petite, environ 30 cm, mon corps est filiforme et je n’ai pas vos jambes. Je n’en ai pas besoin je me déplace que très rarement.

Elle me montre comment elle se déplace. Des petits bonds, presque de la téléportation, de quelques centimètres. Le bas de son corps est comme vaporeux.

_ Sur ma tête, mes « cheveux » sont comme un réseau qui s’enracine à l’arbre.

J’ai eu l’impression qu’elle utilisait le terme cheveux pour que je m’y retrouve, mais ça n’y ressemblait pas tellement.

_ Tu es incroyable. Est-ce que tu peux savoir si près de chez moi il y a des Dryades ?

_Nous sommes tous connectés, nous ne faisons qu’un. Et oui ta maison est bordée de bois.

Après cette rencontre particulière, j’ai fais quelques recherches sur les Dryades, car franchement je ne connaissais rien à ces créatures incroyables. Je les partage avec vous.

Les dryades ont l’apparence de très belles jeunes filles et incarnent la force végétative des forêts dans lesquelles elles peuvent errer en liberté nuit et jour.

Dépeintes comme les divinités mineures protectrices des forêts et des bois, elles étaient aussi fortes et robustes que fraîches et légères et formaient des chœurs de danse autour des chênes qui leur étaient consacrés. Elles pouvaient survivre aux arbres placés sous leur protection car contrairement aux hamadryades, elles n’étaient pas liées à un arbre en particulier.

Ces nymphes étaient représentées dans l’art sous forme de femmes dont la partie inférieure du corps se terminait par une sorte d’arabesque dont les contours allongés figuraient un tronc et les racines d’un arbre. La partie supérieure du corps était nue et simplement ombragée par une chevelure abondante flottant sur les épaules de la nymphe, au gré des vents. La tête portait souvent une couronne en feuilles de chêne et elles tenaient parfois des branches d’arbres portant leurs feuilles et leurs fruits. En tant que gardiennes des forêts, les nymphes étaient parfois représentées avec une hache entre leurs mains, afin de punir ceux qui s’attaquaient aux arbres dont elles avaient la garde. D’autres représentations de dryades vêtues d’une étoffe vert foncé, avec des chaussures en écorce d’arbre, existent.

Selon Édouard Brasey, les dryades appartiennent à la famille des dames blanches et sont généralement dépeintes comme étant douces et bienveillantes, elles aident ainsi les voyageurs perdus à retrouver leur chemin, donnent à manger aux bergers, jouent avec les enfants perdus dans les bois et s’occupaient des chevaux à l’écurie. Cependant, certaines d’entre elles sont réputées pour pousser les voyageurs au bord des précipices.

J’espère que l’article vous plaira autant que l’expérience m’a plu. J’ai adoré communiquer avec cette créature incroyable. Encore une fois je me rend compte que j’ai des milliers de choses à découvrir et apprendre, j’adore ça !

Cindy Torregrosa

Dryade 2

Daniel, l'âme environnante en colère.

Daniel

Je n'ai jamais voulu convaincre, je me dis que chacun a sa vérité et son propre rythme d'évolution, chemin.

Alors je ne déroge pas à la règle lors de mes contacts. Je communique, j'explique avec mes mots, je tente mais je n'insiste pas, je laisse les informations que j'ai donné faire leur chemin dans l'esprit de cette âme et je réessaie ensuite.

Daniel en est l'exemple parfait.

UNE RENCONTRE Une dame rentre en contact avec moi, elle veut savoir pourquoi son mari a fait ça. Il lui souhaite d'être heureuse avec leur fils et met fin à ses jours dans l'heure qui suit.

C'est un geste violent pour l'âme concernée mais aussi pour ses proches. Il laisse une femme et un fils désemparés.

Je comprend de suite, par les mots de sa femme, qu'il s'agit d'un suicide, et il me fait ressentir sa pendaison, même si je pense qu'il a longtemps hésité avec une arme à feu. Je ressens un homme fragile, malade psychologiquement. Il souffre de dépression, de bipolarité. Il était perdu et c'est clairement une sensation qui ne l'a pas quitté après son passage à l'acte. Je le ressens capable d'être doux, mais aussi violent, des émotions toujours tranchantes et contradictoires. Il n'a pas rendu la vie facile à sa femme qui l'a accompagnée dans sa maladie. Il réclame cette même attention maintenant qu'il est décédé, et est devenu une âme environnante très envahissante.

Je lui dis que maintenant elle doit penser à elle, il a eu ce geste, c'est sa décision, elle n'y est pour rien et son fils non plus. Et malgré qu'il aurait tendance à en vouloir à la terre entière, il a eu ce geste car il ne supportait plus.

ON ENTRE EN CONTACT

Je rentre en contact avec Daniel peu de temps après. Pour une meilleure compréhension Daniel sera en gras et moi en normal.

_ Daniel, serait-il possible pour toi de venir parler avec moi ?

_ Oui que me veux-tu ?

_ Je voudrai te parler de ta femme et de ton fils, ils se sentent mal, ta présence est trop forte.

_ Elle a besoin de moi. Elle doit continuer à être ma femme.

_ D'accord Daniel, connais-tu la lumière ? En as-tu déjà entendu parler ? Te l'as t'on déjà proposé depuis que tu es mort ?

_ Oui je connais la lumière mais je ne l'ai pas encore vu ici.

_ Alors, je vais te parler un peu, si ça te va. Si tu acceptes cette lumière, si tu vas là ou tu dois être, tu retrouveras, ta femme et ton fils. Tu seras dans un bel endroit, crée avec ce que tu aimes. Tu évolueras, la douleur, la culpabilité cessera. Ton esprit sera plus sain et ta femme et ton fils seront mieux. Tu les retrouveras pendant leur sommeil, vous passerez de bons moments ensemble, mais pour ça tu dois accepter de franchir cette étape et ne pas rester sur le plan physique. Pour l'instant, vos échanges leur font du mal, ça les fatigue, les rend triste.

_ N'importe quoi c'est de la connerie, s'ils sont mal, ce n'est pas de la faute de ma présence mais de mon absence.

_ Pourquoi as-tu eu ce geste Daniel, tu veux bien m'en parler ?

_ Ça ne te regarde pas !

_ Tu étais malade Daniel, dépressif.

_Ta gueule, je n'étais pas malade. Les médecins sont des cons.

_ Alors pourquoi ce geste ?

_ Parce que personne ne s'occupait correctement de moi. J'étais entouré d'incapables.

_ Daniel, tu ne peux pas dire ça, ta femme s'est occupé de toi. Si tu veux les aider à ton tour, tu dois accepter d'avancer.

_ Je suis là où je dois être et je n'en bougerai pas.

_D'accord Daniel je n'insiste pas plus, quand tu le souhaiteras, contacte-moi.

_Fais ta vie, je m'en cogne !

Persuadée d'être face à une âme perdue, je prends contact avec Francis qui me dit que cette âme est une environnante, mais bien têtue, que je peux le faire seule.

Je prends plusieurs jours, avant de la recontacter, je parle avec sa femme.

ON S'ACCROCHE

En parlant avec cette dame je me rends compte qu'elle même est accrochée à son mari.

Elle pense qu'il est resté pour la protéger des mauvaises personnes, il pense peut être le faire, mais il vibre bien trop bas pour ça. Il en est incapable pour l'instant. Elle lui demande de l'aide et dort avec sa photo, son pull dans l'oreiller. Je parle avec cette femme qui souffre, mais intelligente elle comprend qu'elle doit le laisser partir pour qu'ils aillent mieux tous les trois.

Elle me dit que pour l'aider à partir, je dois lui parler de sa maman, son papa, son meilleur ami, les personnes qui étaient proches de lui et qui sont décédées avant lui. Elle lui demande de rejoindre cette lumière.

Je sais qu'il a suivi cette conversation et je laisse encore une fois du temps pour que cela trace un chemin dans son esprit.

SON PASSAGE

Je commence enfin à m'endormir, vers minuit environ, quand Daniel me vient à l'esprit et qu'il me parle :

_Tu peux m'aider stp.

J'essaie de continuer de dormir, mais il insiste.

_Stp, j'en peux plus d'être là. Ça va te prendre juste 5 mn.

Il m'envoie alors une bouffée d'angoisse. Son sentiment d'empressement. Il ne supporte plus d'être ici.

Je comprend que c'est vraiment Daniel et je ne le ferai pas attendre.

Bon ben c'est officiel, fini le dodo !

Je précise que si une autre âme veut monter c'est le moment.

Je visualise leur montée et le calme s'impose.

Je te souhaite bonne route Daniel, ton évolution te ramènera près des tiens. TEP 🙏

Cindy Torregrosa

mardi, octobre 27 2020

RONAN – IL VOULAIT LES BRAS DE SA MAMAN.

Ronan 2

Il y a parfois des contacts qui nous marquent, nous touchent plus que d'autres.

C'est toujours un moment émouvant de parler avec une Âme, mais je vous avouerais que celle-ci m'a particulièrement touchée.

Je ne m'attendais pas en voulant aider mon ami à trouver une âme si perdue, apeurée et désespérément seule.

JE CROIS QUE J'AI BESOIN D'AIDE

L'appel d'un ami qui n'en peux plus. Il ne se sent plus à l'aise chez lui.

Les phénomènes paranormaux sont nombreux :

• Entendre toquer à la fenêtre ou porte de la chambre. • Le plancher qui craque . • Un doigt glacé lui appuie sur le bout du nez. • Il entend marcher à l'étage alors qu'il est seul chez lui. • Le chat qui a un comportement étrange lorsqu'il doit monter à l'étage ... • Pense voir son fils descendre pour aller dans le salon alors que celui-ci est encore sous la douche. • Sensation d'être observé, difficulté à rester dans certaines pièces. • G. dort. Il sent son fils le rejoindre dans le lit et le prendre dans ses bras, il s'étonne de la fraîcheur de celui-ci. La sensation disparaît avec son réveil complet. Il est en fait seul dans son lit.

Enfin presque.

La liste est longue et rendait la vie de son habitant compliquée. Il se sent triste en permanence sans comprendre celle-ci. Comme-ci elle ne lui appartenait pas.

J'INTERVIENS LE SOIR MÊME

J'ai déjà été dans cette maison plusieurs fois, je décide donc d'intervenir à distance le soir même.

Je ressens de suite cette âme, enfantine, auprès de moi. Sa curiosité est grande, mais sa peur bien plus. Il n'ose pas me parler. Un petit garçon, moins de dix ans. Je ressens son attachement à mon ami G. Je prend une voix douce et calme, je ne veux pas l'effrayer.

Pour une meilleure compréhension je serais C. et l'enfant R. en italique.

C _ Il faut me parler bonhomme, n'aie pas peur. Je suis une amie de G. celui que tu visites chaque nuit.

Après un temps d'attente, c'est sa solitude qui le poussera à me parler.

R_ Je cherche mes parents, je suis perdu. Je suis dans cette maison depuis si longtemps. J'ai peur vraiment et il fait si froid. Je veux ma maman s'il te plaît. Je veux qu'elle me prenne dans ses bras, je veux qu'on me câline.

Je prend quelques secondes pour me calmer, je ne veux pas qu'il ressente ma peine.

Jordan près de moi n'est pas fier non plus. Nos regards se croisent, brillants de larmes retenues.

Il y a un tel désespoir dans cet enfant, un tel appel à l'aide.

C_ Nous allons t'aider c'est promis mon cœur. Peux-tu me dire ce qu'il t'es arrivé ?

R_ Je suis parti jouer et puis plus rien. J'ai perdu maman et papa. C'est ma tête, j'ai eu une grosse douleur, si mal. Je voulais juste jouer. Tu sais, mon petit corps n'est pas très loin.

C_ Tu te souviens de l'année ?

R_ Je crois que je suis mort en 1965.

Je ressens sa mort, un choc au crâne et puis plus rien.

C_ Tu veux bien me parler de tes parents mon cœur ?

R_ Papa criait beaucoup et tapait fort. J'avais des traces et très mal aux fesses, mais maman elle, c'était mon amour , elle était si douce.

Je ne pourrais vous décrire l'amour que j'ai ressentis à ce moment précis, à quel point il l'aime.

C_ Tu serais d'accord pour me donner ton prénom ?

R_ Oui c'est Ronan.

C_ Tu voudrais retrouver tes parents ?

R_ Non, juste maman.

C_ Bien sûr mon cœur, je vais appeler un monsieur très sympas. Il va t'aider à retrouver ta maman. Tu es d'accord ?

R_ Oui.

Je fais appel au Gardien du Plan.

C_ Voilà petit ange, tu vas pouvoir retrouver ta maman, j'en suis certaine. Je veux que tu montes avec ce monsieur. Il est un peu comme un ange, il va t'aider.

Une fois là-Haut tu retrouveras ta maman, vous pourrez vous faire tous les câlins que tu souhaites. Il n'y aura que de l'amour et de la douceur. Un monde à l'image de ta maman. Mais s'il te plaît, pendant que tu montes avec lui là-Haut, je veux que tu me dessines pleins de cercles que je puisse savoir quand tu seras parti. N'hésites pas à me prendre la main si tu le souhaites, je serais ravie de t'accompagner.

C'est à cet instant que cette énergie touche ma main. Il me fait de beaux cercles jusqu'à son envol. Et quand le stylo tombe, je ne peux plus retenir mes larmes.

Je contacte ensuite le Gardien du Plan, je veux savoir si Ronan est bien monté à la Lumière, si je peux faire quoique ce soit pour que justice soit faite, et s'il a retrouvé sa maman.

" Oui Cindy, il est monté, et non c'est bien trop tard pour une enquête ou ce besoin de justice. Tu as fait pour lui bien plus que ça. Il est retourné auprès de sa mère, elle l'attendait sans pouvoir l'atteindre. "

T E P

Depuis mon intervention ce soir là, la maison de G. a retrouvé son calme mais G. m'a avoué qu'il sentait un vide en lui. Je lui ai expliqué que chaque fois qu'il s'endormait Ronan l'interpellait.

Ils devaient passer ce temps ensemble, Ronan devait lui demander de l'aide, lui exprimer sa souffrance, ce qui explique la fatigue et la tristesse de G. et l'attachement de Ronan à mon ami.

Je sais que Ronan bientôt le contactera de nouveau, mais sur un plan bien supérieur. Et que leur rencontre calmera ce sentiment de perte chez G. Encore une fois ... T E P

Cindy Torregrosa

mardi, octobre 13 2020

Ma recherche.


 SCRIBITVR AD NARRANDVM NON AD PROBANDVM

"On écrit pour raconter, non pour prouver"

Quintillien (Instit. Orat., X, 1, 31)
                                                                                                                                                            
Ma recherche dure maintenant depuis 28 ans, elle a été motivée, en 1991, par des expériences extrasensorielles. Je ne subissais alors aucune influence religieuse ésotérique ou spirituelle, n'ayant aucune notion de ces enseignements (juste un peu de spiritisme). Seulement une éthique naturelle : honnêteté, respect de mon prochain et de tout ce qui existe sur cette planète.
Voici donc, résumée le plus court possible, cette "aventure".

- Oct. 83 à oct. 84 : Maladie mystérieuse (douleurs montantes, au fil des mois, des jambes à la tête) incompréhensible par le corps médical ; l'explication me sera donnée en 1992 (voir plus loin).

                                          7 ans plus tard.

- 10 octobre 1991, Marseille : (avec le vocabulaire de l'époque) impression de l'ouverture du sommet de mon crâne et descente d'une énergie électrique très agréable ; réaction : aucune peur, une grande lucidité et une curiosité naturelle.

- Oct. 91 à oct. 92 : Vision d'une fluorescence intense autour d'un chat. Maintenant je peux l'apercevoir autour de chaque être et chaque chose (uniquement lorsque je le désire).

Décorporation dans ma maison. (sortie du corps éthérique, énergétique)
Décorporation dans le passé. (sortie du corps astral, émotionnel)
Décorporation dans une nature merveilleuse, un scoop : le ciel y est turquoise. (sortie du corps mental).
Action également sur les autres : Hypnose légère, écriture automatique (dialogue avec des entités errantes et légèrement "paumées"), incorporation, de ces dernières, dans le corps de volontaires, ceci afin de les aider à percevoir et à atteindre la Lumière.

- 30 nov. 1991 : Dialogue avec le "Maître intérieur" d'un ami en état d'hypnose légère ; réflexions spirituelles et philosophiques de très haut niveau. Beaucoup de réponses puisées (je cite le MI) dans la mémoire universelle.

- 02 sept. 1992 : Premier contact par "channeling" avec un Gardien du plan qui m'instruisit en répondant à toutes mes questions concernant l'homme et les mondes visibles et invisibles.
Exemple : Q : Maladie inexpliquée de 83 à 84 ?

" C'était une profonde mutation qui s'opérait en toi. Ce que tu es aujourd'hui dépend de la souffrance et de la lucidité dont tu as fait preuve. C'était une période d'incubation spirituelle. Le feu de l'Esprit brûle les corps de ceux qui ne sont pas préparés. (kundalini).
La purification intérieure était nécessaire avant d'entreprendre un travail quel qu'il soit. "

- Nov. 1992 : première communication avec un Maître de sagesse (invisible) : Sylna.
Instruction mélangeant amour et sévérité.

Ensuite, j'ai pu vivre beaucoup d'autres expériences dites irrationnelles, paranormales, extrasensorielles etc. A l'heure actuelle, je les appelle tout simplement : des expériences spirituelles.
Ces dernières me sont nécessaires uniquement pour pouvoir apporter mon aide à toutes les âmes incarnées et désincarnées mises, comme par "hasard", sur mon chemin.

Francis.

Un sage a dit : "Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas."

PS : Cet article est en réalité le premier écrit, mais je le laisse en tête de la page d'accueil, qui elle est dans un ordre "Derniers billets". Il permet de mieux comprendre mon parcours.


lundi, octobre 12 2020

Les Passantes.

Je veux dédier ce poème

   A toutes les femmes qu'on aime
   Pendant quelques instants secrets
   A celles qu'on connait à peine
   Qu'un destin différent entraîne
   Et qu'on ne retrouve jamais.

Passantes1

Passantes2

Passantes3

Passantes4

Passantes5

Passantes6

Mes citations spirituelles (suite 2)

Brancheima03

ima02

Ima01

Cit25

Cit1

Cit2

Cit3

Cit4

Cit5

Cit6

Cit7

Cit8

Cit9

Cit10

Cit11

Cit12

Cit13

Cit14

Cit15

Cit16

Cit17

Cit18

Cit19

Cit20

Cit21

Cit22

Cit23

Cit24

samedi, octobre 10 2020

Le passage d’Henry à la Lumière.

:-)

- Nous cherchons Francis et moi-même à rentrer en contact avec un proche dans le coma.

La conversation commence doucement, pour vérifier que nous sommes bien en communication avec mon ami. Nous lui posons une question personnelle. Le prénom de son chien. Une question simple à laquelle il ne sait répondre.

De suite, Francis réagit et rassure la personne avec qui nous parlons.

Tu n’es pas l’âme prévue, mais ne t’en fais pas nous t’aiderons. Mais ne nous ment pas s’il te plaît. Donne nous ta véritable identité. Et nous t’aiderons toi aussi. Qui que tu sois, on ne te laissera pas tomber.

L’âme nous répond aussitôt :

– Je voulais juste en profiter pour que l’on m’aide je suis désolé. – Tu n’as pas à être désolé, tu ne peux pas savoir que l’on est ouvert à toutes les âmes qu’il faut aider. Nous savons très bien qu’en faisant une ouverture comme ça, nous pouvons capter n’importe qui, mais n’importe qui dans un cas comme ça, ça devient quelqu’un que l’on peut aider et c’est notre job. Donne nous ton prénom.

– Je m’appelle Henry, je suis mort d’une maladie des poumons, le cancer en 1984. Je suis parti sans ma femme.

Ta femme est-elle toujours incarnée, en vie ?

– Je ne sais pas, je suis un peu perdu. Je ne crois pas qu’elle soit encore en vie.

Tu es heureux là où tu es ?

– Je ne suis pas malheureux, mais je m’ennuie, je tourne.

Tu peux nous voir ? Tu peux regarder Jordan, Cindy et moi-même ? Où est-ce que tu nous entends seulement ?

– Oui, elle est jolie Cindy.

C’est bien, tu as beaucoup d’humour, j’apprécie. Tu n’es pas dans un tunnel noir, froid, dans la solitude et la peur ? – Non.

Quand tu es mort, tu n’avais pas de connaissance de l’invisible, sur la spiritualité, la vie après la mort ? Je ne dis pas que tu n’étais pas quelqu’un de bien, mais tu n’avais pas la connaissance de tout ça ?

– Non, je croyais que c’était le vide ensuite. Me voila bien con maintenant !

Henry__4_.jpg

Il faut que tu changes d’endroit Henry, là tu es une âme environnante. C’est a dire que tu es invisible dans notre dimension. Je peux t’y aider, mais c’est toi qui va décider, tu as ton libre arbitre.

Alors je vais te vendre cette dimension, il n’y a que des avantages. C’est à dire que c’est une dimension qui vient après, le plan de Transit Lumière. C’est celle on nous allons avant de se réincarner.

As-tu déjà tenté de te manifester auprès de ta femme ? Tu aimerais qu’elle te parle ?

– Oui.

Alors en restant là, c’est l’erreur que font beaucoup d’âmes désincarnées qui veulent rester dans cette dimension, en pensant qu’elles vont établir un contact.

Tu as vu que tu as pu établir un contact avec nous, mais nous on est un peu des illuminés, un peu particuliers, nous sommes des passeurs d’âmes.

On a une grande connaissance de tous les plans invisibles ( enfin surtout toi Francis ^^ ). Tu as dû être étonné. Tiens, avec ceux là, je peux discuter, ils m’entendent, c’est super.

Mais tu vas pas rester là, tu vas t’ennuyer très vite. Alors moi je te propose, écoute bien, si tu suis mes indications, tu vas à ce moment là t’élever, je vais te faire passer. C’est toi qui décidera si tu veux ou pas, mais moi je te dis que tu dois passer dans une dimension qui est beaucoup plus haute.

Je vais t’apprendre a l’atteindre et dans cette dimension, tu vas arriver dans un monde fabuleux, tu vas arriver dans un paysage fabuleux où tout ce que tu as aimé dans la nature y sera. Parce que c’est toi qui va le créer ce paysage.

Il n’y a qu’un truc qui reste le même pour tout le monde, c’est le ciel, il est turquoise. Souviens-toi de ça, car quand tu verras le ciel, tu diras Francis il ne m’a pas raconté des salades ! Tu vas être accueillis par des proches à toi qui sont morts avant toi et qui ne sont pas encore réincarnés. Ils seront là pour t’accueillir et te serrer dans leurs bras.

L’avantage d’aller dans cette dimension, c’est que tu vas pouvoir, quand tu seras dans cette dimension, regarder ceux que tu as aimé, par exemple ta femme, quel est son prénom ?

– Marie.

Donc Marie, très beau prénom, tu pourras regarder vers eux, tu pourras les voir pendant la nuit, quand ils feront une sortie de leur corps, on le fait tous, tu le faisais aussi.

- Cela s’appelle le sommeil paradoxal. Ça dure un quart d’heure vingt minutes, et à ce moment-là, quand tu verras qu’ils commencent à sortir de leur corps, on va dire Marie, quand tu verras que Marie dort profondément, quand elle va sortir tu vas l’appeler.

- Elle va te rejoindre dans cette dimension, mais attention, quand elle sera avec toi dans cette dimension, que j’appelle le plan de Transit Lumière, à ce moment-là, tu pourras la serrer dans tes bras, l’embrasser, la tenir par la main et lui faire visiter ce beau décor que tu as en parti créé.

- Elle va se recharger en bonne énergie. Même si elle ne sort que vingt minutes, c’est le temps dans notre espace temps ici. Alors que là-haut, le temps ne sera plus le même, il n’existera quasiment pas. C’est à dire que pendant ce quart heure, vingt minutes, tu passeras en fait une journée complète avec Marie.

- Après, tu la laisseras retourner, d’elle même elle retournera dans son corps. Écoute bien encore le bonus, étant donné que lorsque tu vas passer dans cette autre dimension, tu vas perdre ton corps émotionnel et mental, tu vas retrouver tes esprits, tu vas retrouver ton esprit. Tu vas être débarrassé de tes émotions inutiles, du petit mental qui gamberge, et tu vas pouvoir leur donner des bons conseils à tes proches.

- Parce que tu auras retrouvé ce discernement, cette intelligence, tu pourras leur donner des bons conseils pour leur vie. Ils vont penser que ce n’était que des rêves, mais à ce moment-là, dans leur subconscient restera les conseils que tu leur auras donné. Je te laisse la parole si tu as des questions ou des messages.

Henry 2

– Est-ce que je pourrai lui faire l’amour ?

Encore mieux, et je vais te dire un truc, comme tu n’auras pas ton petit corps émotionnel, physique et mental, ça va être l’orgasme permanent ! Ça n’a plus rien à voir avec l’orgasme de quelques secondes que nous avons, nous, les hommes. Et tu seras même encore plus performant.

Tu ressentiras un orgasme, mais plus sexuel, le plaisir de l’orgasme, ce sont toutes les cellules de ton corps qui vont ressentir ça, et Marie ressentira la même chose. Alors si tu veux, ce petit échantillon que nous avons nous, de faire l’amour, sera multiplié par 100. Tu vois, je suis un bon vendeur Henry !

– J’ai hâte !

Écoute-moi bien, j’apprécie beaucoup ton humour, je pense en avoir aussi. Alors avant de te monter à la Lumière, je ne t’explique pas tout de suite car j’ai envie de te garder un peu sous le coude quand même, est-ce que Jordan ou Cindy avez une question à lui poser ?

Moi j’aurai bien aimé savoir si tu es mort près d’ici ou si t’es venu juste parce que tu as entendu notre appel ?

– J’ai vécu dans le village, j’étais le cantonnier et chasseur, j’ai vécu ici toute ma vie.

Est-ce que tu peux donner le nom du village ?

Pour des questions de tranquillité, je ne vous met pas le nom du village, mais sa réponse sera juste. (Cindy)

C’est là où vous habitiez ?

– Oui oui.

Ah, vous voyez, c’est vraiment une âme environnante, c’est à dire qu’il n’est pas dans le tunnel noir, c’est l’exemple de l’âme environnante.

– J’habitais la maison en face du cimetière. Je sais que tu l’aimes cette maison Cindy.

– Oui je l’adore cette maison.

Henry 3

Henry, avec Cindy et Jordan, nous travaillons ensemble depuis quelques jours. Nous avons déjà fait du beau travail. Dans le cas où ton épouse est toujours incarnée, est-ce que tu désires que éventuellement tu puisses lui passer un message ?

- Cindy ou Jordan lui transmettrons, mais utilise ton vocabulaire, tes termes, qu’elle sache que c’est bien toi. Vas-y, ça sera très bon pour elle.

– J’aimerai qu’on lui dise que je regrette d’avoir été si bourru, et l’alcool aussi. Je l’ai fait rire, mais aussi pleurer, elle était magnifique. Je l’aime ma rose.

Ah ça c’est intéressant, parce que je pense qu’il devait l’appeler comme ça. Heu Henry, peut tu nous décrire la maison ?

– En pierre, et près du château.

Écoute c’est fabuleux, on te promet d’aller porter ce message. Bon Henry, est-ce que tu es près maintenant à monter dans ce fameux plan de Lumière qui est fabuleux, attention quand tu seras passé dans la Lumière, tu ne pourras plus communiquer avec nous, mais c’est pas grave, on gardera un bon souvenir de toi.

Tu pourras appeler Cindy pendant son sommeil profond, et attention, là c’est pas Marie, tu ne pourras pas lui faire l’amour 😂, mais tu pourras lui faire visiter le paysage que tu vas créer, le ciel sera turquoise.

Tu vas faire une chose, quand tu vas monter, tu vas essayer d’entraîner avec toi Cindy, tu la tiendra par la main, tu essaieras de l’entraîner. Je veux qu’elle aille le plus loin possible. Quand tu vas passer à la Lumière, tu vas passer devant une énergie, ou un personnage, selon ton mental, qui vas te dire :

«Âme qu’as-tu fait de ta vie ?» et il te laissera passer. À ce moment-là Cindy ne pourra pas passer, mais entraîne-la le plus loin possible, et pour ne pas écrire et monter en même temps, il te suffira de faire un rond qui va nous montrer ta joie, nous faire ressentir ton bonheur, tu fais le rond de plus en plus vite en te rapprochant de cette Lumière.

Et quand tu vas rentrer dans la Lumière, le rond va s’arrêter et le stylo va tomber. Alors écoute moi Henry.

Est-ce que tu peux me donner le nom d’une personne que tu as beaucoup aimé, cela peut être une grand-mère, une mère, un ami, n’importe qui.

As-tu un nom à me donner ?

– Ma mère Émilie.

Alors tu vas faire une chose, tu vas regarder vers le haut, attention ça peut être très loin parce que tu es encore dans notre espace temps on va dire, pour les dimensions.

- Regarde vers l haut et essais de trouver un petit point de Lumière que tu n’avais pas vu avant, regarde bien.

- Ami gardien du plan, peux-tu agrandir la Lumière pour que Henry puisse la voir ?

- Est-ce que tu vois Henry ? Regarde bien et pense très fort à ta maman, parce qu’elle va t’attendre dans cette Lumière, elle nous a entendu et elle sera là pour t’attendre.

- ''Tiens moi au courant quand tu vois le point lumineux. '' – Il le voit, c’est assez gros. (Cindy)

Tu vas le fixer intensément, tu vas penser très fort à ta maman, et tu vas souhaiter y aller. Va vers la Lumière Henry, rentre dans la Lumière Henry, partage tous tes sentiments de bonheur, de joie, de chaleur, partage-les avec Cindy.

- Rentre dans la Lumière, rentre dans la Lumière.

Henry 5

Le stylo tourne de plus en plus vite puis s’arrête net.

Prends une nouvelle page. Ça va Cindy ?

– Oui.

Ami de Lumière, Gardien du plan, avez-vous accueilli, c’est pas que je le vouvoie, je parle au nom de tous les gardiens du plan, avez-vous accueilli Henry ?

Oui Francis, il est passé, il était heureux d’être avec vous et honoré. (Gardien du plan)

Très bien. Ami de Lumière, Gardien du plan, tu vois maintenant je travaille avec un couple fabuleux, Cindy et Jordan, est-ce que tu as un petit mot à leur dire ou un conseil ?

- Je pense que Cindy va devenir un canal fabuleux, on va travailler le plus longtemps possible ensemble, on va aider le plus d’âmes incarnées ou désincarnées. As-tu un message à lui passer ?

- Et fais-lui ressentir ton énergie, s’il te plait. Recharge-la en énergie dans la mesure de la partie qu’elle peut absorber.

Je t’ai aperçu Cindy, tu vois que tu avances. (Gardien du plan)

Et elle va avancer très vite. Alors tous les trois, nous vous remercions aussi d’avoir accueilli Henry.

Merci pour lui et votre travail. (Gardien du plan)

Après une pause, nous parviendrons ensuite à communiquer avec ce proche dans le coma. (Cindy)

Encore une belle soirée pleines d’émotions, d’amour, et d’énergie. (Cindy)

Cindy et Jordan.

jeudi, octobre 1 2020

Tout Est Parfait ! Avec Francis Bourcher.

Cindy 1



Cet article est sûrement le plus personnel que j’aurais à écrire.

Je t’invite, au travers de ces mots, à vivre avec moi l’expérience la plus folle, émouvante que j’ai vécue.

Je découvre la spiritualité.

Cindy 2

Ce passage sera bref, je veux juste t’expliquer comment j’ai entendu parler pour la première fois de Francis.

Ce n’est pas une histoire qui commence bien, et on ne sait pas encore comment elle finira.

Mais j’ai confiance tout est parfait !

Mon ami Greg, aura ce geste malheureux en 2014, un geste qui ne surprendra pas vraiment, mais qui me remplira de tristesse.

C’est a ce moment qu’intervient Jordan, mon conjoint. Oui mon amour, c’est ton moment de gloire !

Étant lui-même très angoissé par la mort, il décide de fouiller, d’enquêter sur l’après-vie.

C’est comme ça qu’il découvrira les vidéos de Francis, et par la même me les fera à moi aussi découvrir.

À la fin de la vidéo "Pratique de l’écriture automatique" , je disais à Jordan, ça serait incroyable d’être son canal, j’adorais ! Bien sûr, je n’avais aucune idée, de ce qui allais m’arriver 6 ans plus tard …

Le hasard n’existe pas !

Une invitation Facebook…

Cindy 4

Et une hystérique, une !

Oui, je suis comme folle (bon, je dois vous avouer que cela arrive souvent) Francis Bourcher me demande en ami Facebook et m’invite sur son groupe privé.

J’ai accès à un puits de connaissance incroyable !

Et ce n’est que le début du bouleversement.

Un poste, une question et il me propose d’essayer un soir d’être son canal.

Ma réponse est un oui évident, remplit d’enthousiasme, de hâte et un peu de stress, je dois l’avouer !

Vais-je être à la hauteur ?

Mais je me rassure, je suis sûre que Francis saura me mettre à l’aise et en confiance !

Notre premier appel téléphonique me rassure de suite, il est adorable, gentil et drôle. Je me sens à l’aise !

Le premier rendez-vous …

Je me rappelle d’une phrase de Francis, "prépare une boite de mouchoirs" , elle a pris tout son sens dès les premières minutes de l’écriture.

Je ne m’attendais pas à ce prénom, Louise, ni à ces mots "maman je voulais te dire que je t'aime". Elle a pris tout son sens dès les premières minutes de l’écriture.

Cindy 5

Tu remarqueras l’écriture attachée, les mots ne sont pas détachés les uns des autres. C’est ce qu’on appelle l’écriture automatique.

Mais malgré ces larmes, je ressens un bonheur incroyable, celui de pouvoir pour la première fois parler avec mon enfant.

On ne voit pas Jordan sur la vidéo, mais c’est les larmes aux yeux dont il me sourit lorsqu’il lira que sa fille joue avec lui et ses frères et sœurs, qu’il l’a fait rire.

Francis lui demande si avant de monter à la Lumière elle a quelques mots à nous dire.

Elle nous dit qu’elle est auprès de nous et de sa sœur Manon, qui traverse une période pas simple en ce moment.

Manon

Francis la rassure, lui explique qu’elle retrouvera Manon et nous très facilement pendant ce quart d’heure de sommeil profond et que nous pourrons ensemble faire de belles choses. Nous retrouver vraiment.

Louise lui répond qu’elle voit cette lumière, mais qu’elle ne voulait pas partir sans nous avoir parlé.

"Je sais, je la vois, Papi est là et me montre le chemin".

Cindy 8

C’est à ce moment que mon papa, que j’ai perdu vers 12 ans, nous rejoint.

"Je ne suis pas à la lumière, mais je surveille, je travaille, je me sens bien malgré tout".

"Je suis plus avancé que Louise".

"J’attends Cindy… "

Ma fille à Francis :

« Oui tu as tout bien expliqué Francis. Tu es gentil, je trouve et rigolo. Tu es beau et tout brillant. »

Après les dernières explications de Francis, mon papa et ma fille, s’éloigne ensemble main dans la main vers la Lumière. Je n’aurais jamais pensé vivre un jour une scène aussi belle et émouvante.

Au moment du passage à la Lumière, Francis leur demande de dessiner des ronds, plus ils montent plus les ronds sont rapides et grands. A mon grand étonnement cela s’arrête d’un coup.

"Tu dois encore bosser mon ami…" Une fois le stylo posé, Francis vérifie avec le gardien du plan si ces deux âmes sont bien montées à la lumière et si une autre âme aurait besoin de nous.

Tu remarqueras que l’écriture est différente, je suis toujours en automatique mais le Gardien du plan lui sait détacher les mots. La communication est plus clair. « Oui Francis, tu dois encore bosser mon ami. Il y aura toujours du travail pour toi. Non, il y a encore une personne qui veut parler à Cindy. Des larmes vont encore couler ! »

Ne serait-il pas gentiment en train de se moquer de moi ?

Les premiers mots seront pour moi le meilleur moyen d’identifier mon ami Greg.

« Chouchoute, tu sais que je t’aime hein, tu sais, je regrette ce geste. »

"Moi aussi Francis, je suis heureux d’être là, je n’en peux plus de cette galère, je me morfonds dans ma culpabilité. J’aurais jamais du. »

Francis sera direct et rassurant avec mon ami, et ça me touche énormément.

"C’est finit pour toi la galère Greg. Je ne veux pas savoir qu’elle est cette culpabilité, tu n’as plus à avoir de culpabilité. J’ai une phrase qui est très courte et très forte. Tout est parfait. Maintenant si on a accepté que tu assistes à cette élévation, ce n’est pas simplement parce que tu es l’ami de Cindy et de Jordan. C’est parce que, plus haut, ton être profond à décidé que maintenant, c’était le moment de retrouver la chaleur et l’amour, d’aller dans le plan de lumière. "

Il nous parle de sa maman, de son regret de l’avoir fait souffrir, par son départ prématuré et aussi de son vivant. Son désir de pouvoir la prendre dans ses bras. À quel point il est fier d’être le parrain de Margot, notre fille. Il me promet ces plus belles danses pendant nos retrouvailles astrales. Il danse terriblement bien Mickael JACKSON.

S’en suit ensuite son départ sa libération. Toujours ce même principe de cercles qui s’intensifient pour se stopper net lors de son passage.

Voilà, j’ai partagé avec toi un des moments les plus intimes et émouvants de ma vie. J’espère que cela t’as plu.

C’est une grande fierté pour moi d’être un canal pour Francis, d’apprendre et de grandir avec lui.

Tout Est Parfait !

Cindy 7



Cindy TORREGROSA

mardi, février 25 2020

L’élévation de Florent.

Florent

Le 18 février Francis me contacte au sujet d’une famille en détresse et tout particulièrement d’un père de famille qui est touché par de fortes douleurs au visage depuis environ 5-6 ans. Les nombreux médecins qu’il a consulté n’ont pas résolu son problème de santé… juste des traitements antidouleurs, des tranquillisants et même des antidépresseurs… car Antoine commençait à sombrer dans une dépression profonde… il en a perdu, entre autres épreuves, son travail.

Francis a déjà rencontré la famille deux fois… Après sa première visite, il a pensé à un drame vécu, par Antoine, dans une vie antérieure… il a donc décidé de mettre, à sa prochaine visite, ce dernier sous hypnose pour réaliser une régression de façon à effacer une éventuelle « tache karmique ».

A sa seconde intervention, en présence de Karine, sous hypnose légère, Antoine s’est mis à se taper deux fois violemment sur sa cuisse droite en hurlant « ça va mal se finir !!! »… puis il a fait un geste violent sur le côté comme s’il tenait un couteau pour éventrer quelqu’un (Francis ?), en disant « je vais le saigner !!!»… ceci avec une voix particulière qui ne semble pas être la sienne, je cite Karine). Sans doute un cas de possession ?

Le 23 février nous nous rendons chez la famille pour l’acte 3, le but étant de libérer Antoine de cette âme et de la faire passer dans la Lumière. Après une petite discussion entre nous, Francis ouvre le dialogue avec l’invisible et commence à expliquer nos intentions, je positionne le stylo et assez rapidement ça commence à écrire. L’âme désincarnée se présente en premier sous le prénom d’Antoine, puis hésite à communiquer… puis enfin, sous les arguments de Francis, elle décide d’écrire son prénom « Florent », je ressens un gros frisson d’amour qui me traverse.

Nous avons à faire à Florent Bergeron très amoureux de sa femme Justine, ayant un fils Laurent qu’il n’a pas beaucoup vu et qui est mort après lui, en mer sur une barque de pêcheur.

Florent est mort en 1915, pendant la guerre, sans avoir revu son épouse. Il nous dit et répète que Karine (la femme d’Antoine) est Justine sa femme adorée et qu’il veut rester avec elle. Karine serait la réincarnation de Justine, il l’aime toujours, ne veut pas la quitter et que c’est pour cette raison qu’il est resté, en « âme environnante », dans l’invisible de la dimension physique et qu’il n’a jamais cherché à s’élever plus haut.

Il nous dit que c’est lui qui fait mal aux yeux et au côté gauche du visage d’Antoine… ceci en occupant régulièrement son corps pour être encore plus près de celle qu’il a aimée et qu’il aime encore et en corps en utilisant celui d’Antoine.

Karine lui demande s’il est responsable de son mal de ventre régulier incompréhensible… il confirme en disant qu’il la serre trop fort. Francis lui expose alors les raisons pour lesquelles ça ne peut pas durer comme ça et le rassure sur ce qui l’attend… il lui fait entrevoir un futur meilleur… dans une dimension d’amour, de chaleur et de Lumière où l’attendent ceux qu’il a aimés et qui l’ont aimé et qui sont partis avant et après lui. Florent nous répond qu’il regarde et qu’il comprend.

La guidance vers la Lumière commence… il la voit, il s’en approche… il nous dit même voir des visages familiers qui l’attendent… je ressens ce qu’il ressent, il y a à la fois cette chaleur rassurante agréable aimante mais il y a aussi beaucoup de tristesse… La tristesse d’une séparation voulue quand on aime encore… Il hésite une dernière fois et accepte enfin de franchir le portail du plan de transit-Lumière ! … Le Gardien du plan nous le confirme aussitôt.

Nous avons eu droit à plus de douceur et d’écoute que prévu. Envoyons de belles intentions de guérison pour Antoine et les membres de sa famille.

Chrystèle.

jeudi, septembre 5 2019

Témoignage de Chrystele... un nouveau canal.

Chrystele

Voici mon témoignage en tant que canal de Francis ce 23 août 2019 :

Je fais appel à Francis car ma tante a de forts troubles psychologiques depuis la mort de sa patronne et je ne peux m’empêcher d’y voir un lien. J’ai la sensation et des indices me permettant de croire que cette patronne n’est pas passée dans la Lumière et qu’elle vampirise l’énergie de ma tante. Francis accepte de me venir en aide et me propose d’être son canal pour rentrer en communication par l’écriture automatique, avec B. la patronne décédée. Le 23 août Francis ce rend à mon domicile, je lui explique que depuis toujours je sens une présence dans mon habitation. Francis me propose de ne pas appeler directement B. mais d’ouvrir la communication pour dégager les lieux dans un premier temps. Me voilà assise un crayon à la main, mine posée sur la feuille à écouter Francis appeler à haute voix des âmes susceptibles d’entrer en communication avec nous. 5 min…10 min… puis Francis pose le bout de ses doigts sur mon poignée et je ressens immédiatement un flux d’énergie parcourir mon corps et qui vient se fixer au niveau de mon troisième œil et dans la main. La mine commence à bouger timidement mais je sais en moi que la connexion est établie. Francis demande un prénom et très lentement se dessine sur la feuille le prénom de « Louise », je ne sais pas qui est Louise à ce moment-là. La mine bouge doucement la communication est difficile, Francis commence à l’emmener vers la Lumière. Je ressens alors une chaleur douce et apaisante, une grande puissance d’amour et des picotements au niveau du troisième œil. La mine tourne, tourne, tourne jusqu’à ce que je lâche le crayon, Louise est dans la Lumière emportant avec elle certainement d’autres âmes qui ont saisi cette opportunité. Après un moment de discussion, nous nous remettons au travail dans le but d’appeler B. Je m’installe, ne pose pas ma main mais seulement la mine, et la magie opère plus rapidement que la première fois. A la manière d’écrire je sens déjà que ce n’est pas la même personne que tout à l’heure, cette âme fait des ponts à l’envers. Elle s’identifie comme étant B. Francis entre en discussion avec elle. Chaque fois qu’il y a de l’humour je sens que la communication est plus fluide. Au début B. ne voit pas la Lumière. Je ressens soudainement de l’air remonter dans ma gorge, j’informe Francis qui me demande si j’accepte qu’elle utilise ma voix, mais je refuse. La communication continue à l’écrit, B. commence à voir la Lumière ainsi que Marie-Ange (?), nous comprendrons ensuite que ça devait être Marie et des Anges. B. se rapproche de la Lumière, je ressens en moi cette même douceur chaleureuse et une vague de bonheur intense. La mine tourne, je lâche le crayon, B. est passée dans la Lumière, je verse quelques larmes.

Depuis, ma tante va beaucoup mieux, elle a perdu son teint gris, ses délires de persécutions, ne fait plus de mots croisés comme B., son discours est plus clair, elle reprend du poids … Ma mère et ma tante m’explique avec seulement quelques mots de différences que Louise est mon arrière-grand-mère, la propriétaire de la maison où je vis. La maison se nomme « la baronnette » qui était le surnom de Louise. Personnellement, je me sens différente, avec une peur énorme en moins. Depuis toujours, je sens des présences et aujourd’hui grâce à Francis, j’ai la clef pour les aider. Puis j’ai approché de près la Lumière 😉 … et ça on peut difficilement l’expliquer … Je sens ma force d’amour démultipliée. Tout est parfait !

Merci Francis ! 😘

Chrystele.

dimanche, mars 24 2019

Mes citations spirituelles illustrées (suite).

Mes citations spirituelles illustrées (suite).

Encore

1

2

3

4

5

7

8

9

10

11

6

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

Mes citations spirituelles illustrées.

Mes citations spirituelles illustrées.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

mardi, novembre 6 2018

L'aura éthérique du chartreux aux yeux dorés.

Chartreux

En 1992, quelques mois après mon réveil, je suis arrivé en avance à un rendez-vous que j'avais avec une personne qui projetait d'ouvrir un institut de beauté avec ma marque de produits cosmétique.

Étant en avance, je me suis assis dans le jardin du magnifique hôtel particulier, situé sur la corniche à Marseille, où elle avait son appartement. A quelques mètres de moi, passa tranquillement un magnifique chat gris à poils courts... un Chartreux aux yeux dorés. Il ne se déroulait pas, à cette époque, une semaine sans que je ne vive un ou même plusieurs « phénomènes paranormaux, irrationnels ». M'ennuyant un peu, j'ai alors fixé intensément ce brave matou en cherchant à communiquer, avec lui, en télépathie : « Viens vers moi que je puisse te caresser » fut mon message silencieux.

Il m'ignora complètement, ne se dérouta pas d'un poil (si j'ose dire), mais tout à coup il « flamboya » !... un super halo blanc légèrement bleuté entoura tout son corps… très spectaculaire autour de sa queue dressait à la verticale. J'étais surpris et émerveillé à la fois. Ce champ lumineux intense était légèrement mouvant et « crépitant ». Je n'ai pas d'autres mots pour décrire ce que je voyais. Je l'ai suivi des yeux jusqu'à sa disparition au coin d'une haie.

Je venais de voir spontanément, pour la première fois, l'aura éthérique (énergétique, vitale) d'un animal.

Arrivé chez moi, je racontais ma dernière expérience à Octavie et je l'ai aussitôt installée contre un mur blanc, à 2 ou 3 mètres de moi... Je l'ai fixée de la même façon que le chat... ce que j'appelle maintenant le regard du « rêveur », c'est à dire faire le vide, le regard dirigé sur elle, mais réglé à l'infini.

J'ai appris plus tard que cela s'appelait « se mettre en ondes Alpha ». L'effet fut immédiat !... un bel halo lumineux blanc-bleuté apparu bien visible autour de sa tête. Dénudée, je l'aurai également vu autour de son corps... mais les vêtements, dégageant eux-mêmes une aura, atténuent celle de l'être observé.

Francis.

vendredi, septembre 21 2018

Récit émouvant d’un passage d’âme, en binôme, dans la Lumière.

Annabelle 2

J-M nous raconte l’errance et l’élévation d’Annabelle Dechamps.

Récit émouvant d’un passage d’âme, en binôme, dans la Lumière.

Première expérience, en binôme, par téléphone, suite à une sollicitation, de la dénommée Annabelle que j’ai aperçue se montrant sur une photo de Francis Bourcher.

Annabelle m'a contacté afin de faire savoir à Francis qu’elle souhaitait avoir son aide pour partir dans la Lumière. La phrase que j'ai reçue d’Annabelle est la suivante : « Je m’appelle Annabelle, ne me laisse pas attendre, emmène-moi changer une étincelle lumineuse en une flamme; je ne veux pas manquer ça, ne me laisse pas attendre ! ». Suite à cet appel, j’ai par intuition commenté un statut sur la page « Accepter de s'éveiller ».

Francis, après quelques commentaires interposés, m’a alors proposé de procéder à un échange téléphonique, pour aider immédiatement Annabelle.

Francis et moi avons fait connaissance durant quelques minutes, puis nous avons mis au point ensemble, sur la guidance de Francis, la procédure à appliquer concernant la communication en temps réel avec Annabelle. Francis pose les questions et par la pensée j’intercepte les réponses et les couche en temps réel, sur papier.

Francis pose la première question en demandant à Annabelle de nous préciser son identité, la date et l’âge de sa mort et la ville de son départ.

A : Je suis Annabelle, je suis hors temps depuis 1924, j’ai 24 ans, j’ai vécu à Paris, j’étais de mon vivant, brune aux yeux bleus, les cheveux jusqu’aux épaules.

F : As-tu de la famille ?

A : J’ai eu un mari qui est mort au combat durant la première guerre mondiale, son corps n’a jamais été retrouvé.

F : Pourquoi erres-tu sur notre plan terrestre depuis tout ce temps ?

A : Je n’avais pas compris, jusqu’à ce jour, que je suis morte, ceci tout en n’ayant plus la notion du temps et en ne comprenant pas pourquoi personne ne peut me voir ni m'entendre.

F : Sais-tu où ton corps repose et peux-tu nous donner ton nom de famille ?

A : Annabelle Dechamps (peut-être Deschamps, Francis), ma tombe se situe à Paris, elle est dans un état délabré et effondré.

F : Quel est le prénom de ton époux décédé pendant la guerre de 14-18 ?

A : Joseph.

J-M : Un clin d’œil… le père de Francis se prénommait Joseph, ainsi que mon grand-père.

F : Quel est ton souhait le plus cher avant de te présenter devant mon Ami, (et même plus), un Gardien du plan ?

A : Je veux retrouver mon époux, ayant désormais conscience que je suis prête à rejoindre la lumière.

F : Confirme-nous que maintenant tu aperçois bien un point lumineux, plus ou moins grand, au-dessus de toi.

A : Je vois comme un rideau d’étoiles blanches !... C’est merveilleux, j’y aperçois même mon époux qui m’attend !

J-M : Annabelle ajoute qu’elle nous remercie du fond du cœur, Francis et moi-même de l’avoir aidée à trouver le passage vers ce plan de Lumière. Au même instant, nous pleurons de joie et d’émotion… C’est alors à ce moment précis qu’Annabelle s’en est allée rejoindre ce « rideau d’étoiles ». Etant encore sous l’émotion de cette expérience en binôme, je précise que voir les âmes et le monde de l’invisible, fait partie de mon quotidien, je suis né ainsi.

J-M.

vendredi, août 3 2018

Pourquoi ces deux livres ?

Livres

J'ai écrit ces deux livres pour partager avec le plus grand nombre d'âmes incarnées qui sont sorties de l'état de « dormeurs » à celui de « rêveurs » (jeunes éveillés), ceci avant de rentrer à la Maison.

Le premier, qui est paru en décembre 2016 : « Expériences vécues après un Éveil spirituel » (Édition Edilivre) qui est une reprise remaniée et enrichie de « Accepter de s'éveiller » (Éditions Interkeltia paru en 2010) raconte, sans analyse, sans explication, une très grande partie des phénomènes paranormaux, métaphysiques, que j'ai vécus à partir de mon réveil (j'explique, dans mes 2 bouquins, la différence entre un éveil et un réveil) du 10 octobre 1991.

Je les raconte, tel que je les ai expérimentés à cette époque... dans leur jus, brut de décoffrage, sans les avoir vraiment encore compris... quasiment des rapports de gendarmerie... même le vocabulaire candide utilisé était celui de cette curieuse et intéressante période des années 90... C’est à dire celui d'un non « initié »... Un exemple amusant : j'ai parlé d'un orgasme de toutes les parties de mon corps, de chaque cellule, ceci sans aspect sexuel et quelques mois après, un spiritualiste renommé m'a conseillé d'utiliser le mot juste qui est « extase » !

Dans le second, celui-ci : « Comprendre le sens de la Vie, pour comprendre le sens de sa vie », donc après 26 ans d'étude, de réflexions, de méditations et surtout d'Enseignements reçus par différentes âmes désincarnées des sous plans élevés de la dimension mentale (inférieure) et un mois après ce réveil, par le Maître intérieur d'un Ami, suivi sur 1992 par deux grands Êtres des hautes dimensions spirituelles... celui d'un Maître de Sagesse désincarné du nom de Sylna et de celui que j'appelle affectueusement : « Mon Ami de Lumière », un Gardien du plan, c'est à dire cet Être de Lumière qui a pour rôle d'accueillir les âmes désincarnées prêtent à franchir la porte du premier plan spirituel qui est aussi le premier sous plan de la dimension causale (mentale supérieure)... J'ai appelé ce dernier le plan de « transit-Lumière », car on y séjourne avant de se réincarner. Ces Gardiens du plan, qui sont les E D L (Êtres de Lumière) les plus proches de nous, sont bien connus par ceux qui ont fait une N D E (abréviation en anglais), c'est à dire une E M I (Expérience de Mort Éminente). Leur rôle est de vous laisser passer ou de vous refouler dans la dimension physique que vous venez, apparemment, de quitter (E M I)... Ils ne vous jugent pas, Ils vous disent simplement : « Âme qu'as-tu fais de ta vie ! », vous allez alors revoir, hors de l'espace-temps, toutes les phases importantes de cette dernière incarnation et vous allez vous auto-juger avec, étant débarrassé de vos corps inférieurs (physique-éthérique, astral-émotionnel et mental inférieur) une grande tolérance acquise par une Connaissance nouvelle du système de l'involution et de l'évolution des âmes...Tout Est Parfait !

Francis

mardi, juillet 31 2018

Seigneur du Karma ?

Pissenlit

Vue mon lien avec un Gardien du plan, à la suite de cette incarnation, je ne vais peut-être pas passer dans la Lumière, mais tout simplement réintégrer mon Être essentiel qui bosse devant ce portail ! On peut même penser que cette dernière vie, à vos côtés, va m'apporter une promotion au sein de la Hiérarchie des E D L et que je vais œuvrer à un poste supérieur. Si c'est le cas, j'aimerai bien devenir un Seigneur du Karma... c'est à dire conseiller, entre autres tâches, les âmes amenées à continuer leur pèlerinage dans ce C A S (Centre d'Apprentissage Spirituel) qu'est la dimension physique (matérielle). Voilà, ma demande à un poste différent, plus élevé, est lancée de mon vivant !!! 🤣🤣🤣 Qui n'ose rien, n'a rien !!! Je vais d'ailleurs commencer à potasser le manuel du parfait "Seigneur du Karma" pour les nuls !!! 😂

Et qui sait, j'enverrai peut-être un autre être existentiel dans le plan physique... avec , cette fois-ci, la mission de vous aider, dès cette dimension, dans votre prochain choix de vie. 🤔

Francis.

samedi, mai 5 2018

La Mémoire Universelle.

Imaginez qu'un méga ordinateur ait enregistré, depuis que les hommes sont sur cette planète Terre, seulement tout ce qu'il y a eu de bon en nous : Les pensées, les paroles, les gestes et les actes justes !... de bon, de noble, de sincère, de généreux, d'altruiste, de compassion, d'amour etc.

Comme si la seule vraie raison du passage, dans toutes ces dimensions, de cet être incarnée ou désincarnée que nous sommes, était uniquement d'alimenter cet ordinateur... cette mémoire, ce réservoir.... Pour quoi et pour qui ? Je n'en sais rien... Certains penseront à Dieu... je me contenterai de parler de la Conscience Universelle (terme qu’il m’a été donné)... la Mère de toutes les consciences individuelles que nous sommes ici et maintenant.

Cet ordinateur existe sous les noms, selon les traditions, de Mémoire ou réservoir universel, de mémoire collective ou ce que les spiritualistes éveillés appellent, depuis très longtemps : Les annales Akashiques.

Quand on y a accès, on peut retrouver une pensée, une parole ou un geste qui serait parvenu jusqu'à nous... ceci même si on l'ignorait et qu’on les retrouve plus tard dans des écrits ou autres avec le nom, où pas (auteur anonyme), de leur créateur. Mais une très grande partie, non notée, non archivée ou perdue, n'est pas arrivée jusqu'ici... surtout les grandes pensées non exprimées en parole ou en écrits. Quand on a accès à cette Mémoire, mêmes ces réflexions "silencieuses" nous sont révélées directement… anonymement ou avec le nom de leur auteur. Mais on peut aussi penser, surtout si elles nous viennent spontanément, de façon inattendue, après un sommeil profond, une méditation... ou même un bain chaud (suivez mon regard), qu'elles sont de nous.

Ce n'est pas très important que l'on ne soit pas vraiment l'auteur… ce dernier, où qu’il soit, ne peut que nous en être reconnaissant… si on les partages avec le plus grand nombre.

Francis.

Les échanges.

Si je n'avais pas commencé à écrire pour échanger avec des "spirituels" sur des forums... et ensuite à partir de facebook, de mon blog etc... Je n'aurai même pas écrit mes deux livres... mon entourage étant trop pauvre en éveillés... et si je vais plus loin, je n'aurai peut-être même pas réfléchi aux raisons de mes expériences vécues à partir d'octobre 1991 ! Pour progresser par la réflexion rien de tel que d'échanger, de dialoguer avec ses pairs ou tout au moins avec tous ceux qui s'éveillent aussi... rêveurs, éveillés, réveillés et réalisés. Ce dont je suis certain maintenant, est que nos moyens actuels de communication sont propices à l'élévation spirituelle... mêmes nos désaccords, nos chamailleries, nos ruptures etc... Que j'appelle des "dispussions" ! (mot que j'ai proposé à l'Académie française).

J'ai même dépassé, pour m'instruire, ces techniques modernes de communication, puisque j'ai accédé à des échanges avec des "désincarnés" de tous niveaux... en commençant par des âmes errantes, environnantes et perdues... pour ensuite avoir le droit de poser mes questions à des Maîtres de Sagesse, puis à des Êtres de Lumière... pour enfin comprendre (après 26 ans) que l'Un d'eux était mon Être essentiel, mon Maître intérieur... ceci malgré Ses multiples "clins d’œil". Je ne suis certainement pas le seul à avoir ignoré cela... réfléchissez-y... vous gagnerez du temps sur la découverte de vous-même.

Ce qui donnera la possibilité (le droit) à votre partie profonde (Divine) de faire des pas vers vous... son être existentiel qui expérimente, avec des joies, des peines et des souffrances, dans cette 3ème dimension... ce C A S.



A la suite de cette publication, certain vont me parler (c'est déjà fait) de mon ego... si par peur d'entendre cette critique facile, utilisée par certains qui ne sont pas capable de développer plus, je ne lève plus le voile qui nous cache les grands mystères qui nous entourent... alors autant cesser mes partages et rentrer le plus tôt possible à la Maison.



Beaucoup de mes Pairs estiment que tout ça doit rester ésotérique et seulement dévoilé aux "Initiés", aux "Éveillés"... Je suis exotérique et j'estime que ceux qui ont besoin de comprendre sont ceux qui s'éveillent... quant aux dormeurs, ils s'en foutent, ils ne se sentent pas concernés... donc Tout Est Parfait !

Francis.

Le libre arbitre en spiritualité.

Quand j’aborde le vaste sujet du libre arbitre, vous avez pu remarquer que je ne parle jamais du notre, du mien… mais le comportement que nous devons tous avoir vis-à-vis de celui de l’autre. Respecter, en recherche spirituelle, ce fameux libre arbitre, c’est répondre à ses questions, c’est lui expliquer ce qu’il est prêt à entendre, à comprendre… L’outil principal de ce comportement et le discernement.

L’éveillé doit reconnaître un autre éveillé… et surtout un jeune éveillé que j’appelle un « rêveur »… qui est un « dormeur » qui s’éveille.

Ce respect de cette « loi » du libre arbitre est appliqué par les grands Êtres des premiers plans spirituels… qui commencent à évoluer dans la dimension Causale.

Quand j’ai débuté, en 1991, à communiquer par la main d’Octavie, mon âme partenaire, nous avons eu « en ligne » des âmes désincarnées errantes, puis des âmes environnantes et même notre première âme perdue. Puis, par la suite, avec un grand nombre de canaux (médiums) mis sur mon chemin, j’ai pu dialoguer avec des âmes des niveaux supérieurs de l’astral-mental… Ce sont souvent de grands esprits (au sens humain de ce mot)… des écrivains, des philosophes, des hommes d’église, des savants de toutes disciplines… en résumé des êtres intelligents, instruits et passionnés par ce qu’ils étudiaient de « leur vivant »… Souvent le fait d’être parti sans avoir terminé leur tâche, leur œuvre, est la raison de leur présence dans ces plans élevés mentaux mais pas encore de lumière !... ils veulent absolument l’achever, laisser leur trace dans la dimension physique qu’ils pensent être toujours la leur… une vraie obsession pour certains qui pourtant n’ignorent pas cette fabuleuse Lumière « au-dessus » d’eux.

Quand vous communiquez avec eux, si vous avez de l’expérience dans ce processus particulier de la communication inter-dimensionnelle, vous les reconnaissez facilement par la qualité de leurs discours, par la passion de pouvoir en parler à une âme attentive encore incarnée… à tel point que beaucoup de médiums pensent, par manque d’expérience et de niveau de conscience, être en communication avec un Maître de Sagesse ou un Être de Lumière… et pour ceux plus « religions », un saint ou un être ailé de toute cette hiérarchie céleste (Séraphins, Chérubins, Trônes, Dominations, Vertus, puissances etc.) ou encore plus, avec un des grands Maîtres spirituels ayant marqué leur époque : Jésus, Bouddha, Mahomet, Moïse etc.

Premiers signes pour les distinguer, ils font toujours très long et ne se contentent pas de répondre simplement à vos questions… ils se lancent dans leur domaine de prédilection… ceci avec une belle écriture d’homme érudit ou une foi d’homme d’église.

J’ai des cartons pleins de ces beaux textes enrichissants pour l’intellect ou très intéressants si, vous-même, êtes branchés sur une passion identique… cela peut alors vous permettre d’évoluer, avec leur aide, ici et maintenant (on pensera même que vous êtes un génie)... ce qui n’est pas négligeable, surtout dans des domaines comme la recherche médicale, physique, biologique etc… ceci, bien sûr, si ces « savants » n’ont pas eu le temps charnel de communiquer leurs découvertes.

Revenons à la loi du libre arbitre… Si vous communiquez vraiment avec un Grand Être des dimensions hautement spirituelles, il fera court, précis avec un vocabulaire simple… Leur signature est « Amour » et souvent « humour » (J’ai comme exemple, Celui qui est mon Maître intérieur), Il n’abordera jamais spontanément un sujet sur lequel vous n’avez pas posé de question… il n’a pas ce droit, tout grande entité qu’Il est... jamais Il outrepassera cette Loi Divine… que même son Créateur respecte.

Il me vient à l’esprit (encore un clin d’œil venu du fond de moi… de je ne sais qui ? :-D ), les longs discours soporifiques et toujours très beaux d’un certain commandant d’une flotte intergalactique qui nous promet, depuis que les médiums sont médiatiques, un changement très proche par son intervention sur notre belle planète... je cite ce beau blond en uniforme militaire. Ils sont nombreux à faire bosser les personnes très (trop) réceptives de ces locataires des multiples plans et sous plans existants entre notre dimension physique (matérielle) et la dimension Causale qui est la première spirituelle baignée de la Lumière Divine.

Francis.

La Réalisation.

Réveillé en pleine nuit pour écrire ceci !

En mode "dualité" :

Je suis Francis Bourcher, l'être existentiel en 3 dimensions d'un Gardien du plan, Il est mon Maître intérieur.

Je suis un Gardien du plan, l'Être essentiel en 6 dimensions, le Maître intérieur de Francis Bourcher... je suis un Être de Lumière.

En mode "unifié" :

Nous sommes Un pour répondre à vos nombreuses questions, mais Nous sommes obligés d'utiliser le cerveau en 3D de Francis pour communiquer dans sa dimension, votre dimension... ceci avec son vocabulaire, votre vocabulaire... l'exercice ne Nous est pas toujours facile car ce mode de communication nous limite dans ce que nous aimerions pouvoir mieux développer.

Certains autres "réalisés" vous disent, pour vous passer des "messages", qu'ils canalisent tel ou tel E D L, selon leur croyance, ils vont utiliser d'autres mots... le plus courant étant "Ange" ou même "Archange" car Nous aussi ici nous avons une "Hiérarchie" céleste... les dimensions spirituelles étant divisées en sous plans... sept par dimension. Francis et moi sommes les plus proches de vous, âmes quand vous évoluez incarnés dans la dimension physique-éthérique et désincarnés dans la dimension astrale, dans la dimension mentale et même dans la dimension causale (mental supérieur) qui est la première vraiment "spirituelle"... celle que Francis appelle le "plan de transit-Lumière", celle qui va vous accueillir entre deux incarnations. C'est devant le portail de cette dimension que je vous accueille quand le moment est venu pour vous de "passer dans la Lumière". Parfois je "refoule" certains d'entre vous qui doivent encore continuer leur vie d'ici et maintenant... vous appelez cela une E M I (N D E en langue anglaise) c'est à dire une Expérience de Mort Imminente.

Francis vous l'a souvent expliqué, quand vous passer devant moi qui suis redevenu une "Énergie", une Lumière diamantine qui accueille les âmes "libérées" à la sortie du tunnel… je suis une vibration gardienne de ce plan, je ne vous juge pas, mais je vous poserai simplement cette question : "Âme qu'as-tu fait de ta vie ?"... c'est alors vous qui ferez votre "bilan" de vie en revoyant instantanément toute les phases importantes de cette dernière.

Nous vous aimons, Nous vous attendons.

Je terminerai par cette belle citation de Carl Gustav Jung : "L'homme ne peut s'accomplir (lire se réaliser) que s'il a une connaissance consentie de sa vie inconsciente".

PS de Francis : rassurez-vous, je n'entends pas, en mode schizophrène, la voix de mon M I... je suis Lui, Il est moi... tout simplement.

Nous deux en Un… L’existentiel et l’Essentiel réunifiés.

Francis et son Maître intérieur.

- page 1 de 15