Astral : mes expériences et réflexions spirituelles.

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant plus ou moins une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant complètement une expérience humaine. Donald Walsch.

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

vendredi, janvier 12 2018

Ma recherche.



 SCRIBITVR AD NARRANDVM NON AD PROBANDVM

"On écrit pour raconter, non pour prouver"

Quintillien (Instit. Orat., X, 1, 31)
                                                                                                                                                            
Ma recherche dure maintenant depuis 23 ans, elle a été motivée, en 1991, par des expériences extrasensorielles. Je ne subissais alors aucune influence religieuse ésotérique ou spirituelle, n'ayant aucune notion de ces enseignements (juste un peu de spiritisme). Seulement une éthique naturelle : honnêteté, respect de mon prochain et de tout ce qui existe sur cette planète.
Voici donc, résumée le plus court possible, cette "aventure".

- Oct. 83 à oct. 84 : Maladie mystérieuse (douleurs montantes, au fil des mois, des jambes à la tête) incompréhensible par le corps médical ; l'explication me sera donnée en 1992 (voir plus loin).

                                          7 ans plus tard.

- 10 octobre 1991, Marseille : (avec le vocabulaire de l'époque) impression de l'ouverture du sommet de mon crâne et descente d'une énergie électrique très agréable ; réaction : aucune peur, une grande lucidité et une curiosité naturelle.

- Oct. 91 à oct. 92 : Vision d'une fluorescence intense autour d'un chat. Maintenant je peux l'apercevoir autour de chaque être et chaque chose (uniquement lorsque je le désire).

Décorporation dans ma maison. (sortie du corps éthérique, énergétique)
Décorporation dans le passé. (sortie du corps astral, émotionnel)
Décorporation dans une nature merveilleuse, un scoop : le ciel y est turquoise. (sortie du corps mental).
Action également sur les autres : Hypnose légère, écriture automatique (dialogue avec des entités errantes et légèrement "paumées"), incorporation, de ces dernières, dans le corps de volontaires, ceci afin de les aider à percevoir et à atteindre la Lumière.

- 30 nov. 1991 : Dialogue avec le "Maître intérieur" d'un ami en état d'hypnose légère ; réflexions spirituelles et philosophiques de très haut niveau. Beaucoup de réponses puisées (je cite le MI) dans la mémoire universelle.

- 02 sept. 1992 : Premier contact par "channeling" avec un Gardien du plan qui m'instruisit en répondant à toutes mes questions concernant l'homme et les mondes visibles et invisibles.
Exemple : Q : Maladie inexpliquée de 83 à 84 ?

" C'était une profonde mutation qui s'opérait en toi. Ce que tu es aujourd'hui dépend de la souffrance et de la lucidité dont tu as fait preuve. C'était une période d'incubation spirituelle. Le feu de l'Esprit brûle les corps de ceux qui ne sont pas préparés. (kundalini).
La purification intérieure était nécessaire avant d'entreprendre un travail quel qu'il soit. "

- Nov. 1992 : première communication avec un Maître de sagesse (invisible) : Sylna.
Instruction mélangeant amour et sévérité.

Ensuite, j'ai pu vivre beaucoup d'autres expériences dites irrationnelles, paranormales, extrasensorielles etc. A l'heure actuelle, je les appelle tout simplement : des expériences spirituelles.
Ces dernières me sont nécessaires uniquement pour pouvoir apporter mon aide à toutes les âmes incarnées et désincarnées mises, comme par "hasard", sur mon chemin.

Francis.

Un sage a dit : "Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas."

PS : Cet article est en réalité le premier écrit, mais je le laisse en tête de la page d'accueil, qui elle est dans un ordre "Derniers billets". Il permet de mieux comprendre mon parcours.


Les âmes "oubliées".

Oubliés

Mich Ailes nous fait un résumé complet sur les âmes "oubliées" qu'elle a rencontrées à l'occasion d'un passage d'âme (au singulier) que nous avons effectué le 11/12 à partir de 19 h... Elle de Paris, moi de mon village à côté de Marseille. Nous avons découvert ensemble cette catégorie d'âmes bloquées dans un des 7 sous-plans de la dimension astrale.

A l'attention des lecteurs de Francis Bourcher pour "Accepter de s'éveiller"

Les oubliés :

Ils sont privés de la Lumière de l'Esprit, car ils ont oublié que leur esprit peut les éclairer comme la lanterne de l'Hermite dans la Vallée de l'Oubli...🤔😥😱 Ils ne sont pas oubliés par la Lumière... c'est juste qu'ils se sont eux même oubliés et peu à peu cet oubli a éteint leur lumière, celle de leur lanterne intérieure. Ils sont comme amnésiques !

L'addiction aux drogues fortes ou l'alcool... pour s'oublier, s'effacer, se dissoudre, ne plus rien ressentir, est une forme de négation de soi ! Parfois c'est un choix délibéré de recherches pour griller illusoirement des étapes... et certain se perdent dans ces paradis dits artificiels, faute de repères.

La grande faucheuse arcane 13 du tarot nous prend majoritairement par surprise, d'où certains égarements dans les vallées. L’école ne nous prépare pas à mourir. Je n'en sais pas plus, juste qu'ils peuvent patauger plus ou moins longtemps dans cette fosse ( parfois commune) ou état intermédiaire, d'où le danger de certaines addictions fortes aux drogues dures! plus particulièrement les morts par overdose! Tous n'empruntent pas le même chemin... L'addiction aux drogues dures chimiques (fabriquées en labo) est une forme de suicide à petit feu... plus ou moins conscient, selon le cheminement de vie.

L'overdose médicamenteuse quand ce n'est pas un choix délibéré lié à l'addiction... pas de souci le déroulement est somme toute alors normal, malgré les aléas nombreux sur les à cotés de la route... La conscience a un moment donné finit (ou par séquences sporadiques), par émettre à nouveau et donne l'accès au tunnel à emprunter...

Jim Morrisson était sans doute mieux lotis que d'autres. A savoir que certaines de ces âmes plus aguerries, selon le parcourt de vie emprunté (en terme de réflexions et de recherches spirituelles, (d'où l'importance à n'en pas douter, de cultiver et d'alimenter en soi sa lumière intérieure par la réflexion et la méditation.🤔 ) peuvent choisir de guider ces âmes vers la sortie de ce plan intermédiaire, quand elles mêmes s'en sont sorties. C'est également le cas pour les suicidés.

Certaines plantes sont utilisées à bon escient par les chamanes... pour des travaux spécifiques.... mais là il s'agit d'outils de connaissances, lors de rites initiatiques, qui n'ont rien avoir avec l'addiction!

Claivoyante, sentente et audiente parfois, je suis juste spectatrice d'un truc qui ne m'appartient pas.

Ces englués-oubliés, je les aies simplement aperçues pataugeant vibratoirement dans un magma pesant, glauque, comme vêtus de guenilles, rampant pour tenter de sortir du marécage... à l'image du coté sombre et inquiétant de l'arcane 18 Lune du tarot. Les guenilles pèsent et sont lourdes comme du plomb, d'où leur difficulté à s'extraire du marécage.

J'ai malheureusement perçu beaucoup d'entre eux en overdose léthargique, coincés entre vie et trépas... tandis que 4 se sont empressés de se débarrasser avec difficultés de leur loques boueuses, avant de passer enfin, main dans la main et en rond d'oignon, par une sorte de sas de "purification vibratoire", comme une douche avant le spa.

Tout au long de cette longue progression ou étape la prière ou plus simplement toutes pensées bienveillantes émises à leur intention, ravivera et alimentera leur lanterne, car l'Amour en effet déplace des montagnes.

Michèle

mercredi, janvier 10 2018

Les mauvais exorcismes d’antan et même encore de maintenant.

Curé

Une personne « possédée » est une âme incarnée qui a ou a fait une ouverture dans ses deux premiers corps… le physique et l’éthérique (vital, énergétique). Les raisons de ces fissures, de ces trous, sont nombreuses… l’alcool, les drogues, un excès médicaments etc… ce peut être aussi une mauvaise cicatrisation du corps énergétique à la suite d’une intervention chirurgicale Où aussi, chez un enfant, une faiblesse, une tare, une faute, ramenée de son incarnation précédente… ce que j’appelle une tache karmique. T E P ! Autre raison classique, les personnes qui font des ouvertures vers les autres dimensions, ceci par des rituels, de la « magie », des séances de spiritisme, d’écriture automatique, d’incantation etc… ceci sans avoir la Connaissance de ce vaste sujet qu’est « l’invisible » et ses locataires… en un mot le niveau de conscience requis. Je viens donc de dessiner le profil d’un « possédé », maintenant qui sont ces squatteurs, ces « possédeurs » de corps d’âmes incarnées ? En premier, ce sont de jeunes âmes (ne pas lire : âmes de jeunes), les mêmes que nous connaissons bien dans cette dimension… celles qui dans mon schéma « Les 4 étapes de l’âme » disent « moi seulement ». Des âmes en tout début du long pèlerinage, qui les attend dans la matière. Décédées, elles filent rapidement dans les sous-plans du bas astral et deviennent des âmes environnantes (et non errantes, perdues ou oubliées), donc ce sont ces entités qui sont les plus proches de nous… et donc, des futurs « possédés ». Elles traînent, s’ennuient, elles sont encore très « matérielles », elles nous observent et aimeraient aussi communiquer avec nous, certaines provoquent même des manifestations de toutes sortes, surtout auprès des personnes très réceptives, voir « médiums »… Elles regrettent le monde qu’elles viennent de quitter… un bel exemple est dans le merveilleux film « Gosth »… le mec-fantôme qui erre dans le métro ! Alors quand elles sont sollicitées par des apprentis spirites, ou qu’elles repèrent une faille dans le corps d’un incarné, elles s’y engouffrent et agissent, avec ce nouveau corps matériel emprunté, dans leur ancienne dimension. Elles ne sont pas toutes « mauvaises », je dis souvent qu’il n’y a pas de mauvaises âmes, uniquement des âmes malheureuses… certaines se donnent même parfois un rôle de protecteur, d’ami, de conseiller… où, cerise sur le gâteau : d’ange gardien ! (lire mon article « le bourreau »). Donc, nous y voici !... nous avons notre fameux « possédé »… que faire alors pour le débarrasser de cet encombrant squatteur ? Ceux qui sont imprégné de religion vont donc faire appel à un exorciste d’église plutôt qu’à un passeur d’âmes ! Ce dernier va entamer tout un rituel, avec de nombreux accessoires, prières, incantations, invocations etc… Persuadé qu’il a le diable ou un démon en face de lui, il va donc, en plus d’asperger d’eau bénite, brandir, telle une arme, un crucifix en direction du pauvre bougre déjà bien emmerdé (oups !). Imaginons, un instant, l’autre guignol à l’intérieur de ce dernier, qui voit un mec le provoquer presque brutalement, par des gestes et des mots pas sympa du tout, du genre : Satan, sors de ce corps ! Retourne dans les feux de l’enfer, sois damné à jamais ! Etc. etc. J’allais dire : mettez-vous à sa place. :-D Rappelez-vous que nous avons là une jeune âme pas très élevée spirituellement, pas très religion, plutôt agressive de son vivant… tous les ingrédients sont réunis pour une belle confrontation entre un « serviteur de Dieu » et un « rebelle »… nous allons alors assister à une séance de « spiritisme à la con ! » Je me répète et je signe ! :-D Ce qui me donne ce droit d’être si sévère vis-à-vis de ce type d’exorciste est que je suis souvent intervenu sur des « possessions »… que j’ai entamé un contact, puis un dialogue… suivi d’une grande écoute de l’âme désincarnée dans l’erreur de comportement… pour ensuite l’instruire et l’aider à progresser, à s’élever plus haut, à lui expliquer qu’un plan de Lumière l’attend. Tous mes nombreux « canaux » vous diront les merveilleux résultats que j’ai obtenus en 27 ans, à partir de ma Connaissance des différents plans subtils et de leurs locataires… accompagné d’un travail patient d’écoute, de compréhension dirigé par mon cœur et ma conscience.

Francis.

mercredi, janvier 3 2018

Monsieur Cadbury !

hqdefault.jpg

Quand j'aide une ou plusieurs âmes désincarnées à atteindre (ne pas lire "éteindre" :-D ) la Lumière, je demande souvent, en cas de mauvaise perception de cette dernière, à mon Ami le Gardien du plan, s'il peut la rendre plus lumineuse... ce qu'Il fait immédiatement... et qu'Il n'aurait pas pu faire (loi du libre-arbitre) sans ma demande sincère ! On garde une équipe qui gagne !!! :-D Connaissant son humour, je ne peux m'empêcher d'adopter le ton de la publicité Cadbury : pour les Fingers, biscuits au chocolat : "un petit peu plus forte la Lumière, SVP monsieur l'EDL Gardien du plan !" Si je bosse avec un bon canal... il peut alors parfois entendre un rire venant d'en Haut ! :-D Vous avez là une idée de ma façon de "travailler"... sans protocole, sans rituel, sans bougie, sans prière, sans encens (marrant à l'oreille), sans sel autour de nous, sans crucifix, sans eau bénite, sans l'image d'un saint, sans gousse d'ail dans la poche, sans être tourné vers l'Est, sans cristal de roche à coté de moi etc. etc... Juste une vraie sincérité, un cœur comme une mappemonde et surtout une grande Connaissance du sujet avec un niveau de conscience élevé. L'empreinte (que j'ai adoptée naturellement ;-) ) des E D L, est Amour, humour et simplicité et aucune marque et remarque religieuses... alors que certains Maîtres de sagesse ("grade" en dessous) gardent une légère teinte de leur croyance humaine... tout comme ils gardent l'apparence, pour les clairvoyants, de leur dernière incarnation. ;-)

Francis.

jeudi, décembre 28 2017

Michèle, mon premier grand canal des années 92-93.

James

Les visions.

« Help ! Y-a-t-il quelqu’un de haut placé pour nous aider sur ce cas nouveau que je ne sais résoudre et aider !!! » C’est l’appel que j’ai lancé, les yeux tournés vers le ciel ce 02/09/1992, à Aix en Provence… en compagnie de mon nouveau canal, Michèle.

Une âme à moitié incarnée… voilà le nouveau défi qui se présentait à nous à l’occasion d’un passage d’âmes errantes en « open »… c’est-à-dire, une séance d’écriture automatique en binôme ouverte à toutes les âmes errantes désireuses de s’élever enfin vers la Lumière… la chaleur, le bonheur et l’amour. Michèle ressentit, presque aussitôt en elle, une fabuleuse descente d’énergie… « Je vous ai entendu, je suis descendu pour vous aider sur ce cas douloureux où Nous attendions votre intervention ».

C’était, en ce jour d’automne, le premier contact avec un Être de Lumière qui nous expliquera, après nous avoir conseillé sur comment guider cette âme prisonnière dans deux dimensions, qui Il est et quel est son rôle dans la hiérarchie céleste. (Article joint en fin de publication).

Michèle est venue vers moi, sur les conseils de ma Mère qui avait organisé, cette année-là, sur Aix, un festival de la voyance… Nous avons alors commencé à unir nos possibilités complémentaires, elle très « récepteur » et moi très « émetteur »… ceci avec une vibration de conscience en harmonie.

Je vais juste, sur cette publication, vous raconter deux de ses « visions ».

Quand j’ai raconté à Michèle que j’avais chez moi une âme perdue se nommant Zafaé, elle me dessina la vision qu’elle avait… Une grande pièce coupé au 2/3 par un petit escalier de 3 marches, un meuble long avec à gauche un cadre horizontal, à droite un cadre vertical et dans le coin, elle dessina un petit rectangle où elle écrivit dans un état un peu second « Feu ». Mes poils et mes cheveux se dressèrent de surprise et d’émotion… C’était exactement l’extrémité de mon séjour avec, en contrebas des trois marches, ma salle à manger !!! Le « Feu » représentait (sans qu’elle ne le sache), un radiateur. Puis, se concentrant à nouveau, elle dessina une croix sur l’extrémité de la seconde marche en me disant « Zafaé se trouve ici ! »… Michèle n’avait jamais mis les pieds chez moi ! Sur le cul le Francis, car un mois avant, Yolande, une médium clairaudiente et clairvoyante, réputée sur Aubagne, était venue à la maison pour « travailler » avec Octavie et moi… Elle avait alors dialogué avec le terrible Zafaé qu’elle nous avait décrit dans le détail en le situant exactement là où Michèle a tracé cette croix !!!

Un autre jour, elle eut la vision de l’incarnation précédente de mon fils Pascal… Les yeux fermés, elle me décrivit, dans les détails, la scène d’un traité de paix entre un homme important et un chef indien… ce dernier remettant, au premier, une longue coiffe de plumes. « Pascal est l’homme, en retrait, qui a organisé cette rencontre pour la signature de ce traité de paix entre les deux peuples… son nom est… Maclof… Macglo… quelque chose que je n’arrive pas à comprendre !... désolé Francis ».

Des années plus tard, quand Internet est arrivé, j’ai fait, sans trop y croire des recherches sur ce fameux traité… Voici les résultats :

En 1885, l’agent indiens, James Mac Laughlin*, a organisé la rencontre et le traité de paix entre « blancs » et indiens, traité signé par le président Stephen Cleveland et Sitting Bull.

Le nom de cet agent est très difficile, pour nous, à prononcer… C’est mon Ami Chad Andrews, grand joueur de tennis de l’équipe que je dirigeais à Aubagne, qui m’a appris comment prononcer ce nom d’origine écossaise… un truc impossible à traduire pour la pauvre Michèle qui ne parle pas un mot d’Anglais. Cerise sur le gâteau… J’ai une superbe photo de James-Pascal !!!

J’aurai bien d’autres anecdotes, des possibilités de Michèle, à vous raconter… plus tard peut être ;-)

Je place à la suite de cette publication les liens vers « Le Gardien du plan », « Zafaé l’âme perdue » et « Un bel arc-en-ciel »… dans ce dernier article, on retrouve Michèle en ma compagnie, en pleine nature.

Amusant ce « hasard » auquel je ne crois pas, tout comme la chance et son contraire… Le transfert de mes archives, dans les combles de ma maison, correspond avec nos retrouvailles provoquées, à n’en pas douter, par le Gardien du plan, notre Ami E D L, qui nous a de nouveau réunis pour le passage à la Lumière d’un grand Bonhomme… Tout Est Parfait !

Francis.

  • Photo de James Mac Laughlin en pièce jointe.

mardi, décembre 26 2017

Les belles citations.

Je vois beaucoup de belles citations, souvent bien illustrées, sur des pages spirituelles facebook*… elles sont agréables à l’œil, à l’oreille et au cœur… ce qui est une très bonne chose dans ce monde de brutes… Cependant, elles sont, pour la plupart, « bateaux », évidentes, « bisounours » et ne nous apprennent rien sur le sens de la vie, sur les mystères qui entourent l’homme, son anatomie visible et invisible, ses différents corps, tous les plans subtils et leurs différents locataires, le système d’involution et d’évolution des âmes incarnées et désincarnées, la suite de la vie etc. etc. Elles sont rassurantes, elles nous confortent sur notre propre comportement, façon de penser et même, pour certains, d’agir… D’y mettre un simple « J’aime » fait un peu vibrer notre cœur et nous donne l’impression d’avoir tout compris de l’âme humaine. Cependant, elles n’apportent rien à l’Esprit qui doit absolument évoluer, progresser, grandir en corps et encore à travers son long pèlerinage dans ce Centre d’Apprentissage Spirituel qu’est cette 3ème dimension matérielle… Cet esprit a besoin de « Connaissance », pas de « savoir » ou de belles images angéliques limitent simplistes et guimauves, pour passer progressivement de dormeur, à rêveur, à éveillé, à réveillé et enfin à Réalisé (fin du pèlerinage)… Cet Homme va devenir Maître de Sagesse puis Être de Lumière et donc à son tour servir ce cycle humain actuel et les suivants… Tout Est Parfait !

Francis

*Une d’entre elles est gérée par une belle âme qui nous pond jusqu’à plus de 10 par jour de ces belles citations souvent agrémentées de fleurs, petits oiseaux, papillons, cœur et autres volatiles célestes toujours blonds, musclés parfois brandissant une grande épée de feu ou de lumière !

mercredi, décembre 20 2017

Thèse et Hypothèse

Quand on a vécu certaines expériences dites mystiques, irrationnelles, phénoménales etc. on peut alors comprendre, ayant eu accès à d’autres dimensions plus subtiles ayant un espace-temps différent du nôtre, certains de ces étranges évènements se déroulant, se répercutant dans cette 3ème dimension. Je vais prendre deux exemples très différents que nous connaissons tous : Le somnambulisme et la combustion spontanée appelée aussi auto-combustion (cette dernière appellation allant plus dans le sens de mon hypothèse). Je vais, ici, faire très court car j’ai déjà développé, il y a longtemps, plus largement ces deux sujets. Ce sont donc des hypothèses* et non des thèses** réfléchies après mon réveil spirituel du 10 octobre 1991. Le somnambulisme : Je pense qu’un somnambule est un homme endormi qui fait une « sortie » en éthérique, en entrainant avec lui son corps physique (matériel) qu’il aurait normalement dû laisser dormir paisiblement dans son lit. Ce qui explique qu’un vrai somnambule pur et dur évite, ses yeux physiques fermés (ou restés ouverts pour certains) dans le noir tous les obstacles se trouvant sur son chemin nocturne. Je rappelle que lorsque nous sortons avec notre véhicule éthérique (vital, énergétique), nous ne nous éloignons jamais de notre corps physique auquel nous somme reliés par un cordon souple et extensible (appelé corde d’argent par les « initiés » car il a cet aspect), en général nous restons dans notre demeure. L’auto-combustion : Je pense que c’est notre partie profonde (Maître intérieur, le Soi etc.), notre Être Essentiel (essence-ciel) qui met le feu (Oui, j’ai osé ce jeux de « maux »), via sa Kundalini, à son être existentiel qui ne Lui apporte rien pour sa progression spirituelle dans la présente incarnation… un suicide spirituel en quelque sorte… Auto-crémation qui respecte toujours les autres et même l’environnement du calciné… juste une noirceur grasse des murs et objets à proximité des reste du corps. Je rappelle, avant une nouvelle levée de boucliers, la définition entre une thèse et une hypothèse… j’ai aussi, prudemment, rajouté un « Je pense » avant chaque paragraphe… ceci pour me mettre à l’abri des personnes qui, vous les reconnaîtrez, nous disent à tout bout de champ (marrante cette expression dont je vais m’empresser d’en trouver l’origine) « Il ne faut pas juger ! »… en général, ces dernières n’écrivent pas grand-chose… ni thèse, ni hypothèse, ce qui les met à l’abri des « jugements ». Dommage que cette collaboration entre les scientifiques et les chercheurs spirituels ne soit qu’à ses débuts. Il faudrait plus de scientifiques-spiritualistes et plus de spiritualistes-scientifiques.

Francis Bourcher.

PS : Vous trouverez, si vous voulez en savoir un peu plus, les deux liens menant vers mes articles écrits il y a longtemps.

*Thèse : « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du thème qu'il évoque.

**Une hypothèse : est une proposition ou une explication que l'on se contente d'énoncer sans prendre position sur son caractère véridique, c'est-à-dire sans l'affirmer ou la nier.

mardi, décembre 19 2017

Ma première méditation

En faisant du rangement, j'ai retrouvé de nombreux documents datant du début de mon réveil (10 octobre 1991). Après ma première méditation spontanée et naturelle (je n'avais rien appris sur cette discipline) j'ai vite noté ce que je venais de vivre... voici ce témoignage datant du 14 octobre 1991.

Ma première méditation.

J'écoute le silence, je scrute le néant... je suis disponible, réceptif et attentif. Je bascule doucement vers le sommeil… j'y vais lentement. Ma "descente" est stoppée par un sursaut de mon corps et par un éclair blanc sous mes paupières closes… J’ai rapidement entrevu un homme cagoulé, sur un cheval au galop, s’éloignant de moi. Je retrouve alors toute ma lucidité; cette dernière "remonte" au point de départ, laissant mon corps à ce premier palier qu'il a atteint... je ressens des "frémissements" à divers endroits; des "bulles" éclatant à l'intérieur de ma chair, pour "crever" à la surface de ma peau. Mon visage est parcouru de vibrations partant du sommet de mon crâne, se propageant à fleur de mes tempes, de mon front et de mes yeux... faisant vibrer intensément mon front. Il faut que je lève mon regard sous mes paupières closes, que j'aille à la rencontre de ce "phénomène". Mes mains, mes pieds disparaissent lentement... seul le souvenir de la posture prise au départ me permet de les positionner dans mon esprit. Cette première "remontée" effectuée, je redescends vers mon corps qui m'attend paisiblement. Je recommence alors le même processus vers un second palier, un troisième etc. Mon corps disparait vers le 4ème ou 5ème... je ne sais plus très bien... je ne peux plus compter... La notion du temps, de l'espace et des distances, a disparu... je remonte une dernière fois, mais cette fois-ci, je ne marque plus d'arrêt à mon point de départ... je le dépasse et je m'élève, avec une lucidité formidable, vers un monde de compréhension. J'analyse et je comprends des "problèmes" gardés au fond de moi. Des idées, des sujets venant de l'extérieur, se présentent à moi... parfois des paysages ou des visages animent une scène... surprenant mon esprit.

Je ne suis plus humain, je suis l'Univers... il n'y a plus de mot pour décrire mon bonheur. Je suis devenu l'enfant de l'union de la Lumière et de l'Amour !

Francis.

Marseille le 14 octobre 1991

mercredi, décembre 13 2017

Surprise !!!

En me baladant sur Internet, via Google, voici un beau témoignage que je n'avais jamais lu (Y) :

Céline dit : 7 août, 2013 à 11:42

Coucou Sylvie ! Coucou tout le monde !

Vous rappelez-vous de mon fameux SOS sur l’exorciste que j’avais contacté car je sentais quelque chose en moi

J’ai promis de vous tenir au courant et j’ai promis à ceux qui m’ont aidée de vous en faire part pour peut-être aider d’autres personnes en détresse… Suite au message de l’ange ELEDAHIEL, je me suis mise à essayer d’appliquer ses conseils (écouter de la musique douce, se mettre au soleil…) mais j’étais complètement à côté de mes pompes, tout m’énervait…

Le lendemain, je n’arrivais même plus à sortir de mon lit (il était quand même 14h) comme si quelqu’un me disait : "Mais pourquoi sortir de ton lit, il n’y a rien à faire, rien n’a d’intérêt !".

L’heure était grave, je ne pouvais pas attendre…

J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai contacté la personne que Jean (alias ANDURIL) m’avait conseillé : Francis ! Jean avait contacté Francis en lui disant de venir lire absolument mon message sur ce blog.

Francis m’a répondu très rapidement et m’a dit qu’avec sa collègue Karine qui était son canal, ils étaient prêts à m’aider. Ils m’ont donc donné RDV un soir sur Skype pour discuter directement.

Francis m’a expliqué que Karine allait se connecter à moi et voir effectivement s’il y avait une ou des entités. C’est parti ! :

Karine était devant moi, je lui ai raconté le mal-être/tristesse que je ressentais au fond de moi depuis l’adolescence. Je l’ai vu ressentir une douleur au niveau du front et elle m’a dit : "je la ressens".

Elle a ensuite senti la présence d’un jeune homme du nom de Luciano qui est entré soudainement en elle et qui lui a fait en quelque sorte revivre une scène de sa propre vie.

Karine apercevait la décapitation de Luciano en Italie dans les années 1400. Francis a donc parlé à Luciano et lui a demandé qui j’étais réellement pour lui…

Luciano a donc montré à Karine l’amour qu’il ressentait pour une jeune fille; celle-ci étant la fille d’un inquisiteur qui détestait Luciano, et qui avait comploté contre lui pour le faire décapiter…j’étais cette inquisiteur ! Luciano était perdu, il était à la fois fou de rage et était bien décidé à accomplir sa vengeance sur moi, et tantôt en pleurs, en grande souffrance, désespéré (Karine en pleurait).

Il a précisé à Karine que j’avais essayé récemment une tentative pour le chasser (d’où mon appel à l’exorciste…je vous avait dit que j’avais ressenti en moi une chose folle de rage), et que si je recommençais, ça allait très mal se passer : Francis a essayé de calmer Luciano en lui disant que mon âme en avait déjà payé le prix dans d’autres vies antérieures…il a rajouté qu’on voulait l’aider et je l’ai également dit.

Il y a tellement de détails, j’essaie d’abréger le plus possible lol

Luciano a finalement accepté à mon pardon et a dit à Karine qu’il souhaitait faire un bout de chemin avec moi pour m’instruire sur la religion… Puis Karine a dit soudain : "ça y est ! Je vois le véhicule qui vient le chercher"…

Francis a demandé à Karine si le "gardien des portes du paradis" (je pense que c’est plus simple de le dire ainsi ) l’avait accepté…elle a eu un instant d’hésitation… puis : "Il est rentré !", Puis une phrase qui m’a faite sourire : "C’est la fête !" Voilà j’ai essayé de faire court, il y a eu tellement de détails…

Francis et Karine m’ont aidée avec la plus grande sincérité et sans me demander le moindre centime ! Ils prennent de mes nouvelles…

Voilà c’est fini Sylvie, je ne t’embêterai plus avec des questions tristes, négatives, ou sur le sens de la vie. lol

Céline

mardi, décembre 12 2017

La vache !!! je suis un Ange !!!

J'ai abordé, avec Jean-Francois, un Ami chercheur spirituel dans des domaines que "je ne connais plus" (heureusement), des situations surprenantes et gênantes vis à vis de nombreux "canaux" que j'ai "ouverts" et formés à la communication avec les locataires des plans subtils... progressivement, avec le retour de mes propres "possibilités", du bas astral au plus haut niveau spirituel. Le voyant rire, devant l'humour et l'autodérision que j'y apportais certainement par gêne et humilité, il m'a convaincu d'en faire un court article qui sera apprécié par (je le cite) "tous ceux qui te comprendront" (et je re-cite là Gitta Mallasz).

Quand j'ai commencé, avec la main d'Octavie*, à communiquer en écriture automatique et ensuite également avec des canaux débutants que j'ai ouverts et formés, ou en incorporation directe avec ceux déjà plus aguerris par une conscience plus élevée, j'ai souvent rencontré des locataires, de tous ces plans et sous-plans qui selon leur niveau spirituel atteint à leur dernières incarnation, me voyaient de façon différentes et donc qui m'abordaient avec cette vision personnelle. La première âme désincarnée qui nous, Nadine (mon canal) et moi, surpris, fut celle qui me répondit en me qualifiant d'Ange !!! Vous imaginez ma tête quand Nadine**, qui me connaissait que depuis cette première intervention, leva de grands yeux étonnés vers moi ! N'ayant pas encore la Connaissance d'aujourd'hui, imaginez ma surprise, mon trouble, ma gêne devant le regard interrogateurs de cette belle jeune fille (Amie de la mienne)... Mon petit mental m'envoyant, pour ne rien arranger : "Putain, Francis tu es un Ange !!! Que dire à Nadine qui voit un mec tout rouge, gêné et très emmerdé... qui ne ressemble en rien à un volatile céleste, surtout moi qui ne crois pas aux anges des mythologies religieuses ?" La seconde fois, avec un autre canal (je mets ce mot au masculin alors que 95 % furent des femmes... là oui, on pourrait parler d'écriture "inclusive" et écrire "une autre canale") une autre âme errante m'a qualifié d'Être de Lumière ! là, plus averti, je lui ai demandé de me décrire pour démasquer sa basse flatterie... je la cite : Tu es Grand, beau (là ce n'était pas un scoop) et lumineux (merci EDF !)... re-bonjour la gêne !!! Ensuite, ce fut des "Maître" ou plus simplement "Monsieur" (lire mon émouvant article "Mais Monsieur, je sais aller vers la Lumière").

Maintenant, Après de très nombreuses expériences spirituelles qui m'ont fait retrouver ma Connaissance originelle, je suis en mesure de comprendre donc de vous expliquer toutes ces appellations surprenantes, flatteuses et gênantes. Lorsque l'on a atteint (éveil) ou retrouvé (réveil) un certain degré spirituel, nous sommes vus, par des âmes de niveau moins élevé, dans le corps, l'habit, le véhicule du plan lui correspondant... ce qui a été surtout le cas au début de mes communications, puisque j'ai commencé par dialoguer avec des âmes environnantes ou errantes (regardez et écoutez mes vidéos et émissions radio abordant ce vaste sujet)... je ne savais pas non plus, à cette époque, que je fonctionnais de mon plan atteint à ce jour... je l'ai aussi compris en déplacement astral, car en me baladant dans cette dimension du passé, j'ai côtoyé des gens qui ne me voyaient pas... sauf, parfois certaines personnes plus ou moins médiums qui elle aussi ouvraient, comme Nadine, de grands yeux surpris. Plus la différence de plan est grande, plus nous sommes perçu par leurs locataires avec un corps de Lumière... donc ces derniers vont y voir (Oups ! j'avais écrit "ivoire" comme un mec sur la "défense", alors qu'aucun membre, de cette page publique, ne m'a encore taquiné ! ) en fonctions de leur type de croyance : Un Dieu, un E D L, un Ange, un bon Génie (si vous tenez une lampe à huile) un Sorcier, une Fée (si vous êtes une femme ), un Maître (un double mètre si vous être de grande taille) etc. Le niveau spirituel du canal aura, en binôme, aussi une influence sur les niveaux contactés… J’ai eu ces exemples avec 3 « grandes canales »… Michèle, Sylvie et Karine fleurs que certains connaissent bien… Michèle qui nous lit sur cette page, m’a mis en relation fin 1992, pour une affaire douloureuse d’incarnation à moitié réussie que je n’arrivais résoudre, avec mon Ami de Lumière, un Gardien du plan que vous commencez aussi à bien connaître.

*Je suis rentré, quelques jours après mon réveil, en lui demandant de prendre une feuille blanche et un crayon, ceci sans connaître l’existence de l’écriture automatique… Sa main a démarré immédiatement en mode « complètement automatique » cité par Allan Kardec dans « Le livre des médiums »… mode qui ne laisse aucune influence, sur la communication reçue, au canal qui écrit… ce qui le rend moins vulnérable et donc plus crédible.

**Il y eut, dans la Grèce antique, une Pythie de ce prénom qui a officié à Delphes.

Francis Bourcher

vendredi, novembre 24 2017

Le joueur.

Le M I

Nous ne sommes pas un pion aveugle et impuissant sur un échiquier où joueraient de grands Êtres... Notre destin n'est pas tout tracé comme le pensent certains.

Nous sommes, dans cette dimension matérielle, un petit être existentiel qui doit, par sa progression spirituelle, se laisser intégrer par son autre grande partie éternelle qui est son Être essentiel. Le comportement du "petit" dicte la règle du jeu, sur l'échiquier de leur vie commune, au Grand qui respecte ainsi la loi du libre-arbitre qui s'applique à tous... de l'âme la plus jeune au Big Boss.

C'est aussi pour cela que je dis souvent qu'il n'y a pas de hasard, de chance et de malchance. Jusqu'à cette Réunion, Communion, Fusion, c'est nous qui gérons notre destin... notre Maître intérieur ne peut que nous observer et nous diriger, en fonction de notre comportement, vers des expériences qui nous grandiront et nous permettront, dans une incarnation, de ne faire qu'UN et de ne plus être obligé de revenir en corps et encore dans ce Centre d'Apprentissage Spirituel. Le rôle de l'ego est de ne pas accepter cela... il fait, jusqu'à ces Retrouvailles, son boulot !

Nous sommes donc le Joueur et non la marionnette de notre destin... Tout Est Parfait !

Francis.

dimanche, novembre 19 2017

Heureux sans mauvais karma ?

Heureux sans mauvais karma ?

Francis, vous avez, depuis 47 ans, une âme partenaire à vos côtés, vous avez deux enfants exceptionnels, vous avez maintenant deux petits-fils magnifiques (c'est amusant, les deux frères Médicis, se prénommaient Lorenzo dit le "Magnifique" et Julien), deux chats adorables, vous avez pratiqué, pendant 40 ans, une profession des plus agréables (commercial auprès des esthéticiennes ;-) ). Vous vous êtes "réveillé" à 45 ans, vous vous êtes fait des Amis "hauts placés", un d'entre eux vous a même révélé, au début de votre réveil, que le Ciel était avec vous ! Et, il n'y a pas longtemps, vous avez partagé un article nous racontant la désintégration de votre corps causal, donc la fin de votre mauvais karma dû à toutes vos incarnations précédentes ! Donc vous êtes un homme heureux, comme tous les spiritualistes chercheurs de Lumière... vous êtes fort, plus rien de désagréable ne peut vous arriver, vous atteindre !!!

Je vais remettre les pendules à l'heure concernant les "Bienheureux" :-( Le bonheur des miens doit-il me suffire à être "heureux" et tant pis pour les autres ? S'être réunifié avec son Maître intérieur; avoir compris le sens de la Vie, est-ce cela être heureux ?... Non ! J'ai simplement trouvé la Paix ...cette Paix profonde que plus rien n'atteint... A moins d'être égoïste, on ne peut pas, dans cette dimension, être heureux 24 h/24 h tous les jours de notre vie !!! Effectivement, j'ai épuré complètement mes corps subtils (lire mon article "L'homme lumineux") mais mon corps physique a trop pris le soleil... Je n'ai pas osé dire la Lumière :-D et maintenant, j'en paye durement les conséquences (je vous passe les détails puisque Tout Est Parfait)... ce sont les épreuves de ce véhicule fragile, de cette vie éphémère et non un mauvais karma... ce dernier a bon dos... même ceux qui n'y croient pas utilisent cette phrase bateau rentrée dans le langage courant.

Nous sommes heureux quand on vit des moments, des périodes de bonheur (bonnes heures), nous ne sommes pas toute la vie, constamment et profondément heureux, ce n'est pas le lieu pour. Par contre ce qu'il faut ambitionner, en Communion, en Fusion totale et définitive avec notre Maître intérieur, c'est l'état permanent d'une Paix profonde indestructible... Celle qui annonce la Réalisation, donc la fin du cycle des incarnations.

Francis Bourcher

samedi, novembre 18 2017

Le Paradis des chats !

On me pose parfois cette question : "Francis, la base de vos partages, de votre enseignement, vient de quelle Tradition ?" D'aucune ! Ces partages, cet enseignement, viennent d'expériences vécues à partir du 10 octobre 1991. J'ai même, à partir de ce jour, été pris de court par un manque de vocabulaire pour les décrire... Ce qui n'est pas plus mal, car je les ai racontées "brut de décoffrage" d'abord à mes Proches, à mes Amis (Ils s'en souviennent par les prises d'aspirine que j'ai provoquées :-( ), puis ensuite à toutes mes nombreuses clientes esthéticiennes que je ressentais "branchées" recherche spirituelle... Déjà, ce sont des femmes, donc avec une conscience qui fonctionne plus avec l'hémisphère droit de leur cerveau (Le cerveau droit, c’est le siège de l’intuition, de la créativité, de l’imagination, des émotions et de la pensée fulgurante), 70% des 10 871 membres, de ma page publique "Accepter de s'éveiller", sont des femmes... le hasard n'existe pas ! Je ne partage pas, pour éclairer et éveiller, ce que j'ai lu ou entendu... je partage mes réflexions venues du plus profond de mon corps, de mon âme et surtout de mon Esprit... (merci à mon Maître intérieur d'avoir bien nettoyé et amélioré ce circuit interne :-D )... ceci à partir de mon vécu depuis 26 ans. On me dit aussi assez souvent : "Francis, vous avez quand même eu la chance de communiquer avec de Grands Êtres désincarnés et leurs poser les bonnes questions qui permettent de mieux comprendre tous les grands mystères qui entourent l'homme et plus. La chance, son contraire et le hasard n'existent pas pour celui qui a dessillé (terme de ces Amis cités plus haut) ses yeux, élargi sa conscience et ouvert son cœur à tout ce qui évolue (visible et invisible) sur cette belle (surtout à l'origine :-( ) planète terre... S’ils existaient vraiment, ce serait une "injustice Divine !"... voici deux mots que l'on ne peut pas associer ! Aucune religion, tradition et autre dogme ont influencé ma Connaissance actuelle...si cela avait été le cas, j'utiliserai alors, sans majuscule, le mot "savoir" et je ne serai qu'une bibliothèque sur pattes (clin d'œil, avec ce dernier mot, au monde animal, végétal et même minéral)... Mes proches m'entendent dire souvent, avec humour, "Quelle vie de con !" et "Quand je partirai, je veux aller au Paradis des chats !".

Francis Bourcher

jeudi, novembre 16 2017

Le chaos qui éveille.

- Phonétiquement c'est amusant et contradictoire : "Le KO qui éveille" !

Peut-on être vraiment heureux en ayant acquis, à travers son propre corps, à travers sa propre vie, une Connaissance des grands mystères qui entourent l'existence de l'homme... ceci en côtoyant chaque jour, chaque instant des frères et sœurs qui sortent à peine de l'adolescence et dont la grande majorité évolue dans l'ignorance du vrai sens de la Vie ? Être en "avance" sur son époque est-ce un "hasard", une "chance", une "malchance" quand on sait, en plus, que ces mots n'ont pas de sens profond et qu'ils ne sont qu'un moyen de communication archaïque de cette incompréhension de notre présence dans cette "grossière" dimension.

Le "bonheur", ou plutôt les instants de bonheur éphémère de cette existence, que vivent ceux qui "dorment" encore, ne sont ils pas préférables à cette Connaissance trop précoce ? Tous ces hommes, en avance dans divers domaines, sont-ils ou ont-ils été vraiment heureux ? "Je préfère avoir l'avis critique d'un berger à l'approbation aveugle d'un troupeau".

Comme je comprends mieux cette phrase, prononcée, au début de mon réveil, par un Enseignant "discret" : "Il faut toujours vous pousser à la réflexion intense... celle qui use, qui blesse et amène votre corps éphémère au chaos"... Si elle ne m'avait pas été donnée par écrit, j'aurai pu entendre "au K O" ... Il faut d'ailleurs interpréter, pour ne pas réveiller notre peur humaine, ce mot "chaos" par "changement"... car pour beaucoup, bien ancrés dans leur sommeil profond, leur confort, leur routine et leurs habitudes, ce mot fait peur car il leur fait penser à la mort qui pour eux est une fin et non la suite de la vie.

Certains vont me croire devenu pessimiste. A l'approche du retour à la Maison, à la fin de cette incarnation, je m'ennuie, tout simplement... Partager, avec le plus grand nombre m'écarte de cette "lassitude" et arriver à éveiller le maximum d'âmes incarnées, apporte, avec l'amour des miens, du baume à ce cœur où un E D L a passé des vacances.

Francis.

samedi, octobre 28 2017

Une erreur louable à ne pas commettre !

Si vous êtes dans la recherche spirituelle, ne commettez jamais l'erreur de vouloir éveiller un dormeur... même si ce dernier fait partie de vos amis ou pire de votre famille... vous prendriez le risque de le perdre à jamais... sauf si il se réveille de lui-même à un moment donné... alors, il reviendra, peut être, vers vous. Vouloir éveiller un dormeur est allé à l'encontre de la loi, qui nous concerne tous, du Big Boss à nous dans la matière, la loi du libre-arbitre. L'exemple le plus courant est lorsque dans un couple, l'un des deux est éveillé alors que l'autre dort encore... si le premier commet cette erreur de vouloir à tout prix éveiller l'autre, même par amour, cette union ne tiendra pas longtemps. C'est à l'éveillé de comprendre tout ça, de comprendre et d'accepter que l'autre n'a pas encore atteint cette étape fabuleuse qu'est l’Éveil. Vivez, humblement et sans démonstration votre spiritualité, laissez l'autre vous observer, laissez-le venir à vous par une question concernant votre comportement devant les évènements bons ou mauvais de votre vie... c'est à dire, pour faire plus simple, devant les expériences de la Vie... alors là oui, vous allez progressivement et simplement lui expliquer ce qu'est la pensée juste, la parole juste et le geste juste 24h/24h dans toutes les circonstances de la vie... surtout, n'allez pas trop vite... laissez-le continuer à vous poser les bonnes questions. On m'a souvent dit, lorsque je suis intervenu avec réussite sur des problèmes de santé grave, pour ne pas dire inguérissables, "Merci, vous m'avez guéri !"... "Non, je ne vous ai pas guéri, je vous ai aidé à vous auto-guérir." C'est pareil pour le sujet de cette nouvelle publication... on n'éveille pas un dormeur. En ayant, à ses cotés, un comportement juste, on peut l'aider à s'éveiller... à sa première question, abordant ce vaste sujet, vous saurez que c'est gagné ! Retenez ceci : Ceux qui sont éveillés ont toujours envie d'aller vers les dormeurs, mais le contraire n'est pas évident... c'est logique puisqu'ils ne croient pas à tout ces trucs de curés ou bonnes femmes. Au passage, 70% des membres de ma page publique "Accepter de s'éveiller sont des femmes... elles fonctionnent plus avec l’hémisphère droit de leur cerveau... l'abstrait, l'intuitif, la réceptivité, la sensibilité etc.

Un éveillé devient toujours un éveilleur... si il a acquis le discernement voulu pour reconnaître ceux qui dorment profondément et laisser venir à lui tous les autres.

"Tu m'as dit que je suis soumise à une autre loi que celle de beaucoup d'autres. Comment pourrais-je reconnaître ceux qui sont sous la même loi que moi ? A ce signe, qu'ils comprendront tes paroles et que les autres ne les comprendront pas. Bien qu'ils aient étudié, ils ne comprennent pas. Bien qu'ils n'aient pas étudié, ils comprennent."

Extrait de "Dialogue avec l'ange", vendredi 3 décembre 1943, entretien 24 avec Gitta.

Francis

Les fantômes.

Fantôme

Le vrai fantôme est une coque vide, un corps éthérique qui ne s'est pas dissous dans l'éther... ceci par attachement à un lieu où son âme (qui n'est plus dedans) a vécue très souvent un drame ou alors que sa dépouille physique est toujours sur ce lieu et non dans un cimetière... C'est d'ailleurs pour cela que l'on en voit souvent dans ces derniers. Comme le plan éthérique est formé des 4 sous-plans supérieurs (il en a 7 qui composent la dimension physique)... les 3 inférieurs sont, le premier, le plus dense étant le sous-plan solide, celui que nous voyons tous, le second, le sous-plan liquide (60% du corps humain est composé d’eau) et le troisième le sous-plan gazeux... les trois éléments que nous connaissons bien. On peut donc apercevoir des fantômes dans certaines circonstances : L'obscurité (surtout la nuit), une légère brume ou les personnes ayant une sensibilité médiumnique. Pour résumer : Un fantôme n'est pas une âme désincarnée, c'est le double éthérique (la seconde poupée russe) appelé aussi corps énergétique ou corps vital d’une âme désincarnée... Cette dernière poursuivant son évolution, son élévation. Ensuite arrivent les âmes désincarnées environnantes qui évoluent autour de nous, ce sont les plus faciles à contacter... On peut d'ailleurs, même sans être médium, les ressentir de temps en temps quand elles nous frôlent, ceci par un léger courant d'air frais. Puis arrivent les âmes désincarnées errantes qui sont dans le tunnel qui mènent à la Lumière, en passant d'abord devant un Gardien du plan (que je salue affectueusement ici)... elles sont dans le noir, elles ont froid, peur et en désarroi totale... ce qui est propice à leur élévation vers le plan spirituel de « Transit-Lumière ». Les passeurs d'âmes incarnés expérimentés n'ont aucune difficulté à les aider, car elles sont en demande et n'attendent que ça... d'ailleurs la majorité d'entre elles y arrivent toutes seules. T E P ! Quant aux âmes perdues, c'est leur décision... en général, elles ne se pardonnent pas un drame qu'elles ont provoqué. (Lire « Zafaé l'âme perdue » premier livre).

J'ai réalisé 2 vidéos sur ce vaste sujet... Elles sont sur ma « Playlist YouTube ».

Francis Bourcher

jeudi, octobre 26 2017

Mon travail "au noir" Chutttt… !!!

Je bosse beaucoup plus, pendant ma phase de sommeil paradoxal et mes méditations profondes, dans ces dimensions de l'astral-mental où les âmes errantes ont besoin de moi et de mon Associé , un Gardien du plan, pour atteindre la Lumière. Elles gardent leur libre arbitre et peuvent décider de ne pas s'élever... à moi d'être convaincant... ce qui ne m'est pas difficile en ayant la Connaissance voulue, une profonde sincérité baignant dans l'amour de mon prochain et une bonne formation de commercial. En plus, ces âmes désincarnées ne sont plus limitées par leur "prison de chair" (corps physique-éthérique), donc elles lisent naturellement notre aura émotionnel (astral) et savent, par le biais de ses couleurs, si nous sommes bons et sincères. Je dors 10 à 11 h par nuit... comme un bébé !... donc je travaille beaucoup, ceci hors de l'espace-temps de notre dimension physique... 20 mn (les scientifiques ont estimé, après des tests sur des volontaires, que cette phase de sommeil profond, durait entre 15 et 20 minutes par nuit) peuvent correspondre à une de nos journées et même plus. Ce job n'est pas déclaré, alors chuttt… ! 😀 En plus, je peux attirer, par mon enseignement à ces âmes qui n'avaient pas cette Connaissance de "leur vivant", toutes celles qui sont en demande de Lumière... car, je le rappelle, les âmes errantes sont quasiment dans l'obscurité, dans la solitude, la peur et le désarroi, ce qui n'est pas le cas des âmes environnantes ou perdues (écoutez mes 2 vidéos sur YouTube). Mon Ami de Lumière le Gardien du plan, m'a dit au début de nos relations, quand je lui ai demandé si l'âme que je venais de convaincre était bien passée devant lui pour aller, avec son autorisation, dans le plan de "transi-Lumière"... Il m'a répondu, avec son humour habituel : "Francis, elle est bien passée... et avec elle tout un "charter" d'autres âmes errantes qui t'ont également écouté... Nous te remercions... Nous t'aimons !".

Francis Bourcher

mercredi, octobre 25 2017

Être présent dans le passé.

Pierre

Comme je le précise souvent dans mes articles et publications, nous sommes des êtres multidimensionnels, des poupées russes (matriochkas)... nous sommes composés de sept corps emboités. Au départ de notre pèlerinage dans cette dimension physique, matériel, nous sommes une jeune âme incarnée dans un C A S (Centre d'Apprentissage Spirituel), donc notre conscience est au plus bas de son niveau spirituel et à travers nos futures incarnations, elle va évoluer, progresser et donc s'élever dans ces sept corps (physique, éthérique, astral, mental, causal, céleste* et Divin)... Cette évolution de conscience va donc définir si nous sommes une jeune âme, une âme adolescente, une âme adulte ou une vieille âme ou encore, avec mon vocabulaire, un dormeur, un rêveur, un éveillé, un réveillé ou un réalisé (lire mes publications). Ces différents corps correspondent à des dimensions du même nom.

Ce rappel fait, venons-en au sujet qui nous intéresse tous et que j'ai maintes fois expérimenté : Aller dans le passé ! Pour maîtriser le premier corps, il faut, à travers nos incarnations, élever notre conscience dans celui au-dessus (c'est juste une image pratique, car ils s'interpénètrent tous, ainsi que les dimension où ils évoluent... Ce qui serait difficile de les schématiser). Ces corps sont en réalité des "véhicules" pour circuler dans toutes ces dimensions, donc celui qui a élevé sa conscience dans le plan astral, va pouvoir effectuer consciemment des sorties dans le plan éthérique qui est, je le rappelle, la partie invisible de notre 3ème dimension... ce véhicule éthérique est aussi appelé corps vital ou corps énergétique... appellations utilisées par différents thérapeutes de médecines parallèles (acupuncture, magnétisme, ré-équilibreur des auras etc.)... il laissera pour cette sortie (que je décris dans un article "Ma première sortie en éthérique" de mon premier livre) son corps matériel dans son lit ou autres, mais y restera relié par la corde d'argent (c'est son aspect qui lui a donné ce nom), si quelqu'un touche ce corps physique lors d'une sortie de son propriétaire, il constaterait que ce dernier est froid avec un cœur qui bat anormalement lentement (lire mon article "Hibernatus" dans mon premier livre) d'ailleurs ce touché, par une tiers personne, ferait immédiatement revenir, dans ce dernier, son occupant officiel... surtout si celui-ci est encore inexpérimenté, sans la Connaissance voulue, donc encore "protégé" par sa peur naturelle qui va l'empêcher d'aller trop loin dans de nouvelles "expérimentations " où il n'est pas encore prêt. Il faut savoir que dans ce cycle qui commence à sortir de l'adolescence, la conscience de la majorité des âmes incarnées se situe au moins au niveau mental qui est le dernier stade avant la première dimension spirituelle (causale ou mentale supérieur).

Nous arrivons maintenant à celle qui nous intéresse et qui fait rêver beaucoup de jeunes éveillés et même de dormeurs qui eux n'y voient que l'aspect "curiosité" c'est à dire revoir leur passé ou le passé... et même pour certains aller voir la voisine qui prend sa douche MDR !

Pourquoi celui qui a élevé sa conscience, au moins au niveau du plan mental, peut-il effectuer consciemment (pour les plus avancés) ou inconsciemment pour les débutants ce fameux voyage astral ? Voyage que nous effectuons déjà quand nous dormons profondément, c'est à dire pendant la phase, de 15 à 20 minutes, de notre sommeil paradoxal. Notre véhicule astral se déplace à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière (300 000/ Km/seconde), donc il devient présent dans le passé... J'ai expérimenté, de façon lucide, une seule fois un déplacement, de 15 jours, dans le futur (lire mon article "L'abeille annonciatrice du futur" premier livre). Vous pouvez très bien vous retrouver dans le corps d'une de vos incarnations passées, alors vous serez vus et entendus par les autres âmes qui y seront incarnées et si ce n'est pas le cas, vous serez un simple spectateur vu uniquement par les voyants et clairvoyants de l'époque et du lieu visité...ces derniers penseront avoir aperçu un fantôme et si vous avez élevé, ici et maintenant, votre conscience dans des dimensions spirituelles, les plus avancés penseront voir un Être de Lumière et ceux enfermés dans une religion plutôt un Ange ou autres entité des différentes mythologies religieuses. C’est pour cela que je dis que l’on devient présent dans le passé plutôt qu’observateur du passé à partir d’ici et maintenant. Tout Est Parfait !

Francis Bourcher

* Cette dimension est appelée habituellement "Christique ou Bouddhique". J’ai préféré la nommer "Céleste" pour qu’il n’y ait pas de connotation religieuse avec les deux grands Maîtres spirituels que furent Jésus et Bouddha.

mardi, octobre 24 2017

Parution de mon second livre "Comprendre le sens de la Vie, pour comprendre le sens de sa vie" - S'élever spirituellement en corps et encore.

Sens

Résumé : Dans mon dernier livre, (déc. 2016) « Expériences vécues après un éveil spirituel » (Editions Edilivre), qui était une réédition, corrigée et enrichie, de celui sortie en 2010 « Accepter de s'éveiller » (Editions Interkeltia), je raconte, comme son titre l'indique, mes expériences vécues à partir de mon éveil survenu en octobre 1991.

Dans celui-ci, Je réfléchis, j'analyse, j'enseigne et j'éclaire à partir de ces « phénomènes » vécus et par l'Enseignement reçu, entre Autres, du Maître intérieur d'un ami incarné, d'un Maître de Sagesse et d'un Être de Lumière (un Gardien du plan)... deux grandes Âmes désincarnées que je qualifie souvent d'Amis « Discrets ». Je ne veux pas rentrer à la « Maison » sans avoir complètement partagé toute (ou presque) cette Connaissance acquise ces 26 dernières années. En résumé... dans le Premier je raconte et dans le Second j'explique.

J'ai eu une vie familiale et professionnelle que beaucoup qualifieraient de réussie et pourtant, je ressentais un manque, un vide profond... Qui suis-je, que fais-je, où vais-je, y a-t-il une vie après la mort, Dieu existe-t-il ?... sont les questions existentielles que je me posais régulièrement, sans y trouver de réponses. Cet éveil spirituel, à l'âge de 45 ans (octobre 1991), hors de toute influence philosophique ou religieuse, y répondra et donnera un sens différent et nouveau à ma vie, ce fut une véritable « re-naissance ».

Francis Bourcher

En vente sur la page de mon éditeur

Editions Bookelis

vendredi, décembre 2 2016

Parution de mon livre "Expériences vécues après un éveil spirituel"...S'ouvrir à son Maître intérieur.

Expériences

En vente sur la page de mon éditeur

Editions Edilivre

- page 1 de 14