Astral : mes expériences et réflexions spirituelles.

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant plus ou moins une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant complètement une expérience humaine. Donald Walsch.

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

vendredi, novembre 15 2013

La maison aux trois histoires.

F. femme sensible, me contacte afin de venir nettoyer sa maison. Elle me dit qu’elle entend des bruits à l’étage, des volets qui claquent, des « boum » sur ses fenêtres. Elle voit des ombres passer dans son salon, elle entend des souffles dans son oreilles, et sent quelqu’un qui s’assoit sur son lit. Une oppression sur la poitrine, un mal aise ambiant. Son fils V., adolescent, aussi.

En discutant, elle me dit habiter sur Cassis, à 10mn de Francis Bourcher ! elle ne le savait pas..TOUT EST PARFAIT ! Rien n’est hasard.

Je décide de me rendre sur place, afin de connaitre Cassis et Francis aussi !

Nous prenons RDV pour le 01 novembre.

Jour « J». Nous sommes le 01, il est 07h20. Je décolle de Montpellier.

J’arrive chez Francis à 9h10 ! précise ! Nous nous voyons comme si nous nous connaissions depuis toujours ! Pas de surprise. Je suis très heureuse de le rencontrer. Nous rejoint Mel une amie (jeune femme que j’avais eu en consultation il y a un mois ou deux, et qui habite aussi près de Cassis).

Café/croissants et pains aux chocolat…que du bonheur !

10h : GO ! Nous décollons en direction de la maison ancienne.

La route est magnifique, je découvre des murs en pierres anciennes, des endroits de nature magique. Mais déjà, je me sens ailleurs. Mes mains sont froides, je sens une oppression. Je suis déjà ailleurs..Où ? Surement dans la maison…

Impossible de trouver le chemin qui mène à la maison…Francis appelle F. qui lui donne des explications mais nous ne trouvons pas. Nous décidons d’attendre F. au bord de la falaise (Cap Canaille) qui surplomb Cassis et son port…UNE VUE INCROYABLE A COUPER LE SOUFFLE !! je me sens légère et prends un maximum d’énergie de la mer, de la terre, de l’air..Tout est réunis ! Et pendant que je médite ici au bord de la falaise avec Mel notre amie. Nous entendons au loin une voix assez forte disant : « Voilà ! Voilà ! Nous sommes là ! » -> Francis !

F. est venue nous chercher. Nous partons.

Nous arrivons devant la maison de F. Je me sens aspirée déjà vers le bas. Je sais que cela va être difficile. Tandis que tout le monde se présente sur le petit parking/jardin devant, je décide de rester dans la voiture 5mn, afin de me recentrer. Je ferme les yeux, souffle et fais le vide. Je demande que nous viennent en aide la lumière, l’archange Mickaël et les EDL. Je demande aussi une armure sur mon corps astral, que je déciderais de porter si cela se gâte…Je sors de la voiture. Je n’entends déjà pas vraiment parler les gens, je suis déjà en mode connexion.

Nous rentrons dans la maison. Je laisse papoter tout le monde mais ne dis mot. J’entends déjà télépathiquement pas mal de choses. Je décide d’y aller. Francis et les autres me suivent.

Je me dirige dans le salon car je ressens une présence féminine qui attend là. Je m’approche. Une douleur très très vive se fait ressentir à l’intérieur de mon sein droit. Je SAIS que c’est un cancer du sein. Je ressens une nécrose horrible et une odeur de pourri. Cette femme m’envoie une lettre, puis un mot : lulu. F. me confirme. Ensuite, Francis lui demande si elle a des messages à communiquer. Nous nous rendons compte que c’est l’arrière grand-mère de F. décédée d’un cancer du sein. S’en suit des messages et une envie de monter à la Lumière. Elle nous dit qu’elle n’y arrivait pas. Francis et moi l’aidons et l’invitons à rejoindre la Lumière.

Ensuite je me sens dirigée vers les escaliers. Je dis à F. que normalement sous ces escaliers avant c’était fermé, car je vois une image différente de la réalité. Je ressens des âmes cachées sous cet escalier. Mais je ne suis pas attirée d’abord par celles-ci.

Nous montons à l’étage.

La, au centre, se présente 3 hommes en costumes de soldat. L’un d’eux s’approche. Il souffre. Il me montre qu’il s’est pendu. Francis écoute ce qu’il a à nous dire avant d’intervenir. Je lui demande télépathiquement ce qu’il s’est passé. Il nous dit qu’il culpabilise et pleure. Je pleure aussi. L’émotion est violente pour moi mais je décide de ne pas mettre encore mon armure. Je ne sais pourquoi, mais il est apparemment important que je récupère l’émotion lourde cristallisée de cette âme car juste après je ressens une petite montée vibratoire. Ceci est plus facile pour monter l’âme à la Lumière ! J’évacue cette émotion qui ne m’appartient pas vers la Terre, en soufflant et en sentant aussi la main de Francis sur mon épaule.

Cet homme en costumes de soldat me dit qu’il a été obligé de mettre fin à des vies dans cette maison, car les personnes étaient malades et souffraient beaucoup. Il a été obligé d’abréger les souffrances de beaucoup de gens, de couper des membres nécrosés, malades. Ne pouvant pas supporter ses actes, il se serait ensuite pendu. F. nous confirme qu’ils avaient vu un homme pendu en flash un soir dans leur salon, et qu’elle a souvent des hommes qui s’asseyent sur son lit.

Je dis à F. que ce n’est pas méchant. Francis explique beaucoup de chose aux hommes soldats et je ressens derrière eux beaucoup d’autres âmes qui attendent. C’est un bonheur pour eux !

Nous leur proposons la Lumière, tout le monde suit.

Ensuite, je regarde les chambres et celles-ci sont comme protégées ! Donc je me dirige vers une porte (que je vois noire !mais qui était blanche..) et là, je sens physiquement sur moi que l’on me pousse, on ne veut pas que je rentre. J’entends des mots grossiers, des insanités, des insultes et voir même des menaces d’atteinte à ma vie ! Je ressens une vague de peur me traverser. Je garde confiance. Je prends la main de Francis. Je ressens sa force. Je me dis que je ne vais pas y aller..Je doute…Puis je demande l’avis de mon Guide : « est ce que je peux y aller ? », il me répond « oui ». J’ai confiance. Je décide de porter l’armure (en la positionnant par la pensée créatrice).

Nous rentrons.

Cette pièce est noire, ombres noires qui tournent partout. Une ombre essaie de me coller sur la gauche au niveau de la hanche. Puis j’en ressens une autre sur ma joue et cela frôle mes cheveux. Je dis à Francis qu’on ne discute pas, qu’il faut agir vite. Je décide de faire chanter mon bol de cristal pour amplifier la vibration du son de la voix de Francis. Nous demandons de l’aide afin que ces entités rejoignent l’endroit que les EDL ont choisi pour eux. Ce ne sont pas des âmes. M’apparait en clairvoyance, un canal de feu qui part puissamment vers le bas, la terre, emportant tout sur son passage. L’arrivée de ce canal a résonné dans ma tête comme une détonation ! Comme un avion qui franchit le mur du son. Francis parlait encore et encore....je ne sais pas ce qu’il disait.

La pièce se libère, la Lumière arrive. Plus de voile gris noir… Je commence à avoir mal à la tête, au niveau de mon troisième œil….Je me demande si une de ces formes pensées, entités noires ne se serait pas collée à moi par mon troisième œil. Bref, je continue.

Je décide de partir de la pièce mais je continue de voir un trou au milieu de la pièce, comme un passage. Je décide de demander à ce qu’il soit fermé. Je demande à F. d’ouvrir ses volets et de laisser entrer la lumière du soleil dans cette pièce à l’abandon (et je comprends pourquoi !). Parfait. Nous continuons.

Nous descendons les escaliers. Et là, enfin, Je les vois sous l’escalier. Deux petites âmes timides d’enfants se présentent. Une jeune fille aux cheveux bruns marrons longs avec une frange, tenant par la main un petit garçon qui ne me montre pas son visage. Francis demande si c’est son petit frère, elle me dit que non. Ils ont l’air apeuré et timide. Je ressens comme une joie de pouvoir sortir de dessous l’escalier, je sais que c’est LEUR joie que je ressens. Tout deux ont confiance. Je lâche mon armure. Je me vois m’accroupir près d’eux, pourtant je reste debout physiquement !

Le petit garçon lâche la main de la petite fille et tourne autour de Mel notre amie (qui a de magnifiques cheveux frisés !) qui est accroupie. Je le vois lui toucher les cheveux.

Francis discute avec eux. Ils sont habillés en pyjama blanc. La petite fille nous parle de Mimi, je ressens une peur au ventre terrible. Je comprends que ces enfants ont été enfermés dans le placard sous l’escalier auparavant par cette femme qui se faisait appeler Mimi. Francis leur explique la Lumière, l’endroit merveilleux. Je les ressens monter en vibration et changer de plans dans l’astral. Je deviens plus légère !

Ensuite, je SAIS qu’ils arrivent dans le plan de l’errance car, je les RESSENS PHYSIQUEMENT me tenir le bras et la main gauche ! (les femmes me tiennent la main gauche, les hommes la droite et les enfants la gauche…je ne sais pas encore pourquoi !). Et ce qui est incroyable c’est qu’au même moment Francis leur fait visualiser le point de Lumière, et que c’est exactement ce que je voyais avec eux.

Puis la Lumière les appelant, ils me lâchent la main et volent vers elle. Je ne les vois plus.

Depuis le début, j’avais très froid dans cette maison et là, la chaleur revient. D’abord par mon index et ensuite tous mes doigts et ensuite mes mains, bras et corps entier. Tout le monde me demande si c’est OK. Je SAIS que la maison est vidée. Qu’elle va retrouver une bonne vibration, de joie, d’amour et de lumière. Je le sais car je le RESSENS.

Je redemande quand même à mon Guide (au cas ou !) : tout est OK. J’ai mal à la tête. Je laisse Francis discuter.

Francis veut s’occuper de V. le fils autiste de F….

Suite au prochain article car la encore une belle histoire d’âme à âme en télépathie.

Karine Fleur.

Voici, reçu ce matin, le M P de F. la propriétaire de cette maison : "Bonjour Francis, Comme je l'ai écrit à Karine, depuis votre venue règne un grand apaisement dans ma maison. La soirée et la nuit ont été sereines. Pour la première fois depuis longtemps, j'étais seule, vraiment seule..... Cette tension permanente que nous ressentions moi et V., avait totalement disparu. Aucun bruit, aucun pas, plus de froid.... Alors, merci beaucoup Francis. En attendant de vous revoir un jour et de discuter détection ou autres, je vous embrasse. F. PS : Vous avez fait grande impression sur V."

Cassis

(en photo le port de Cassis, petite balade juste après notre intervention!)

lundi, octobre 21 2013

Passage d'âmes.

Revenants

Un passage d'âme n'est pas toujours un évènement *spectaculaire*. Il arrive aussi régulièrement qu'un passage d'âme se passe "comme une lettre à la poste", sans douleurs, sans éclats ni peurs.

Ce week-end, avec ma femme, nous étions chez un couple d'amis. Le soir, en se couchant dans la chambre d'amis, lumière éteinte, je ferme les yeux. Là, j'ai l'impression de voir un encadrement de porte avec une silhouette qui semble être une petite fille et une autre silhouette plus difficile à voir. J'observe et je vois bien qu'il s'agit d'une enfant d'environ 3 ans ... L'autre je n'arrive pas à voir mais c'est bien plus grand. D'un coup j'ai un flash blanc très intense. Et je vois clairement que l'autre forme est en fait une femme adulte. La mère et sa fille. Je prends conscience qu'elles sont là dans la chambre. Là je décide d'ouvrir les yeux et de regarder dans l'encadrement de la porte (à ma gauche alors que je m'endormais sur le dos). Effectivement, je ressens (au niveau énergétique) leur présence.

Je leur dit : "je suis désolé, je suis trop fatigué je ne pourrais pas vous aider maintenant mais, revenez demain matin et je pourrais alors vous aider toutes deux". Les 2 présences sont parties.

Je dors, fait 2 rêves assez étranges et intéressants dont l'un révèle qu'une étape est franchie et que je vais pouvoir avancer. Le 2nd est assez bizarre mais bon ...

Le lendemain matin, on se lève, et, en plein déjeuner dans le séjour, je sens un léger toucher énergétique, tout doucement, sans rien dire à nos amis (ni à ma femme), je regarde sur ma droite et je ressens une présence douce, la fille de 3 ans est juste à côté de moi pour me dire "on est là" ... Sa mère est restée en retrait au fond de la salle. Par la pensée je lui ai dit "je finis mon déjeuner et je vais dans la chambre de cette nuit, venez à ce moment là et je vous aiderai...

Le déjeuner terminé, ma femme allant prendre une douche je vais dans la chambre et me retrouve seul. Ce que je préfère pour ce genre d'évènements. Je sens leur présence à la porte de la chambre. Je tends mon bras gauche en leur direction et leur propose de prendre ma main. Ce qu'elles font. Là, avec ma main droite, j'ouvre un canal vers la lumière. Je leur parle de la lumière, de la paix, l'amour qu'elles y trouveront, quelles seront soignées là bas pour toutes leur blessures et qu'elles peuvent avoir confiance. Là, je sens ma main gauche doucement attirée vers le portail que j'ai ouvert. Une fois que ma main gauche a atteint l'endroit du portail, je sais qu'elles sont entrées. Là, j'envoie tout l'Amour et toute l'énergie que je peux pour qu'elles puissent s'élever au plus haut possible... Au bout d'un moment ... Je sens que l'énergie est suffisante et qu'elles sont bien passées de l'autre côté. Je coupe le lien et vérifie avec mon pendule que tout soit bon ...

Bon, effectivement, je ne vois pas les défunts, je ne les entends pas. Je ne peux pas *affirmer* de l'état émotionnel de ces défunt(e)s qui sont maintenant dans la Lumière mais, mon chakra du cœur ne s'étant pas emballé, je pense qu'elles étaient apaisées de demandaient juste de l'aide pour trouver leur chemin à travers les ombres de l'Astral...

Sincèrement, Frédéric Cordier.

Pardon et Karma.

Karma

Quelques mois après mon réveil (oct.91), mon premier grand Enseignant, un maître de Sagesse du nom de Sylna, m'a expliqué ceci au sujet du Karma : "Quand quelqu'un te fait du mal, si tu ne lui pardonnes complètement et sincèrement du fond du cœur, tu prends une petite partie de son nouveau mauvais karma...tu l'allèges en quelque sorte."

Je sais que beaucoup d'entre vous vont bondir à cette idée d'être "innocent" et de récupérer ainsi du mauvais karma....mais n'oubliez jamais que Tout Est Parfait.

Cet exercice du pardon est très difficile car il ne suffira pas de le clamer haut et fort pour convaincre son Maître intérieur qui Lui sait, d'où Il se trouve, si vous êtes sincère.

Il faut retenir, pour arriver à lui pardonner sincèrement, surtout l'idée de ne pas en prendre une partie, plutôt que celle qu'il ne doit pas être "allégé"...car en la seconde, il y a encore un soupçon de rancune....Un vrai piège ce truc !!!

Francis.

Wally – Contact avec l’Ame groupe des canidés.

Wally

20 octobre 2013, 13:09

Suite à la demande de MC, famille d’accueil d’un petit chien du nom de Wally, je me connecte sur Skype avec Francis. Wally a une histoire, comme tant de chiens et de chats. D’abord confié en pension par sa propriétaire durant 2 ans, coupé de tout lien durable avec l’humain, il voyage de point d’accueil à un autre, sans jamais trouver un foyer auquel il pourrait se lier. Il est donc arrivé chez MC sur le qui-vive, les yeux toujours exorbités, apeuré, se demandant ce que l’avenir lui réserve encore, Wally ne cesse d’aboyer et de réclamer de l’attention. MC est habituée à accueillir ces animaux qui ont plus ou moins la même histoire, mais c’est la première fois qu’elle fait face à un chien qui ne s’habitue en rien à son nouveau foyer et reste bloqué sur sa peur.



En me connectant à Wally, la première chose que je constate et c’est une première, ce sont ses corps totalement décalés. Il est nécessaire pour Wally de l’apaiser et de recaler ses corps. Francis fait appel à l’âme groupe des chiens pendant que j’établis la connexion avec Wally.



Au moment où Francis demande si l’âme groupe est là, je ressens bien une connexion en surface et j’ai un oui au pendule. Francis demande à l’âme groupe de nous envoyer un signe…. Celui-ci ne se fait pas attendre : mon chien arrive et pose ses pattes avant sur moi et me sourit toute langue dehors. Quelque chose dans son regard semble tellement me dire, « oui oui nous sommes là » que je décide de prendre ce détail en compte. Nous demandons à l’âme groupe si elle veut bien nous accompagner dans un soin d’apaisement et d’amour pour Wally afin de lui permettre de jouir de son nouveau foyer. En réponse, mon chien, qui habituellement a TOUJOURS la bougeotte saute sur mes genoux et se met en position de réception de soin entre mes mains qui étaient en train de se connecter à l’énergie.



Avec Francis nous rions un peu, car nous ne nous attendions pas à un support aussi 'matériel' pour faire le travail. En réponse mon chien me met un coup de léchouille sur le nez et remue sa queue tout contente. Le message est clair.



Je débute. Je passe mes mains sur mon chien en me focalisant sur la photo de Wally. Mon chien se laisse faire et mes mains s’arrêtent au niveau du cœur. Et de la gorge. Je début le soin ainsi. Je reçois quelques infos : cœur brisé, corps décalés, Wally a besoin de créer un lien durable pour pouvoir s’épanouir et à force il a perdu confiance et ne tente même plus de créer ce lien. Il est donc nécessaire, même si c’est temporaire de créer un lien entre MC et Wally.



De temps en temps mon chien m’envoie des coups de léchouilles au visage. Mais surtout il travaille de concert avec moi. Je sens ses messages ou celle de l’âme groupe affluer vers Wally en même temps que les miens de l’amour, des câlins, de l’affection, de la reconnaissance, de la gratitude et lorsque le temps d’apposition sur le cœur est suffisante mon chien me re-lèche le visage en levant une patte pour que je replace ma main au niveau du cou. Il repose sa patte et reste ainsi sans bouger et ainsi de suite du cou à la tête et jusqu’à la fin du soin. C’est mon chien qui me guide et je le laisse faire. Lorsque le soin est terminé, mon chien se retourne et me lèche le visage en se levant sur ses deux pattes pour m’entourer la tête.



Depuis, WALLY va beaucoup mieux. C’est un amour de chien. J’ai poursuivis mon soin pour l’accompagner sur photo avec des pierres, afin qu’il puisse retrouver confiance en lui. Il n’aboie plus sans raison et devient serein. Durant son séjour temporaire, Wally va pouvoir ré-apprendre à créer un lien d’amitié. Non pas celui dont il rêve dans l’absolu puisque pour un chien, un humain c’est pour la vie, mais au moins reprendre confiance en la vie.



Le mieux serait que Wally trouve un foyer. Il ferait un excellent compagnon de vie, puisque Wally a déjà expérimenté l’abandon et son besoin d’ancrage, ce seront là des qualités qu’il saura transmettre à l’humain par sa présence. Faites un geste pour Wally, si vous connaissez des personnes aimantes qui seraient prêtes à accueillir un chien et à en prendre soin jusqu’au bout, dites leurs que Wally les attends. Je l’aurais pris moi-même si j’en été capable, mais j’ai déjà accueilli un chien dont la maman est issue d’un sauvetage de refuge espagnol et n’aie pas la structure nécessaire pour en accueillir un deuxième.



Wally je t’aime et merci pour tout.

Souffle Divin.

samedi, octobre 12 2013

Mais où sont passés les Anges ?

Ange.jpg

Au fil de la lecture de mes articles ou diverses interventions médiatiques, vous avez pu vous rendre compte que je n'appartenais à aucune religion ou dogme quelconque. Mes parents avaient choisi, pour moi, la religion catholique qui ne m'a jamais vraiment convaincu....surtout pas après mon passage, en Tunisie, chez les pères blancs, les salésiens de Don Bosco.

Au fur et à mesure de ma progression spirituelle après mon réveille, en octobre 1991, j'ai dialogué, via des "canaux" que j'ai souvent formés moi-même, avec des êtres désincarnés de niveaux spirituels de plus en plus élevés. Puis un jour j'ai rencontré un Maître de Sagesse qui m'a prodigué, avec Amour et rigueur, un enseignement, toujours à partir de mes questions, des plus intéressant. Ensuite est arrivé, à ma demande, sur une élévation difficile (une âme à moitié incarnée) que je n'arrivais pas résoudre, un Être de Lumière, un Gardien du plan....puis beaucoup d'autre ensuite et toujours à l'heure actuelle, ceci en fonction des tâches qu'Ils mettent sur ma route....Gardiens du plan, Seigneurs du Karma, Grands Guérisseur, Scribes de la mémoire Universelle, Gardiens des Annales Akashiques, Équilibreurs des Énergies etc (pardon à ceux que j'oublie).

Mon Ami de Lumière, le Gardien du plan, tout comme les Maîtres de Sagesse, m'a instruit et aidé uniquement sur mes questions et mes demandes sincères et profondes. C'est d'ailleurs Lui qui m'a enseigné la Loi du libre arbitre qui commence entre nous et notre Maître intérieur...Loi qui est respectée jusqu'au plus haut Niveau. A la fin de notre premier dialogue, il m'a dit cette phrase que je commence seulement à comprendre (un vrai bourricot le Francis) : "J'ai pris des vacances dans ton cœur, nous connaissons et tu le sais."

Bref, j'en viens à cette réflexion surgie tout à l'heure dans mon bain d'après tennis (je me fais vieux et c'est réparateur pour mes vieux os)....Je n'ai jamais rencontré de Séraphins, Chérubins, Trônes, Dominations, Vertus, Puissances, Principautés et Archanges...bref : des Anges. En plus, jamais un seul de mes Amis "discrets" n'a prononcé le nom de "Dieu". Ils ont toujours utilisé, principalement les mots "Source" et "Conscience universelle". Ils m'ont eux même donné leur appellation et expliqué leur fonction....je suis arrivé devant eux en candide, sans aucune connaissance particulière, sans être influencé par un vocabulaire utilisé par telle ou telle religion, doctrine ni même philosophie.

J'ai quand même constaté, via mes "canaux", au fil de ma progression que les Maîtres de Sagesse gardaient un nom et un visage, alors que les Êtres de Lumière m'indiquaient juste leur fonction et n'avaient pas d'apparence humaine sous leur aube à capuche...juste une Énergie lumineuse.

Donc la question que je me pose et que je vous pose, est pourquoi ces différences avec la Connaissance des spiritualistes "religieux" ou autres et ma propres Connaissance ?

Francis.

vendredi, septembre 6 2013

Oxygène et Prāna.

Prana

Notre Planète baigne dans l'oxygène, l'Univers baigne dans le Prāna, c'est pour cela que nous sommes tous connectés dans cette dimension et dans toutes les autres...ceci avec tout ce qui existe dans l'infiniment grand et dans l'infiniment petit : Dans l'Univers.

Nous sommes des êtres multidimensionnels universels.

Notre corps (véhicule) physique s'alimente d'oxygène et tous les autres s'alimentent, à partir du double de ce corps matériel, le corps éthérique (énergétique), de Prāna, cette énergie Cosmique (Divine pour d'autres).

Ce corps éthérique se dissout dans son élément, l'éther, dans les trois jours qui suivent notre transition (mort) vers d'autres dimensions. Parfois, à la suite d'un grand drame vécu par son locataire humain, ce corps vide reste "figé" dans notre monde matériel et erre, en général, sur le lieu où s'est déroulé cette expérience humaine douloureuse...ce "fantôme" est surtout visible la nuit par tous, ou au moins par ceux qui possèdent une perception plus "sensible" que les autres....les "médiums" (dans le sens possibilité et non profession) les verront même le jour. On ne communique pas avec ces coques vides, car il n'y a plus d'âme à l'intérieur. Il y de forte chance que cette dernière soit devenue une âme perdues, environnante ou errante.

J'ai fait un article sur la possibilité d'apercevoir, en plein jour, ce fameux Prāna et également un autre sur la vision de l'aura du corps éthérique, qui est la partie visible qui apparait à la surface de notre corps physique et à la surface de chaque chose.

Francis.

mercredi, août 21 2013

L'Amour inconditionnel.

Cet Amour n'est pas spectaculaire car il n'est pas provoqué par ceci ou cela...ces éléments de surface que notre être existentiel à besoin pour aimer-exister....J'aime telle personne, tel animal, telle chose etc. parce que ci et ça....pour telle et telle raison...Très souvent parce qu'elle m'aime aussi...j'aime son amour pour moi (miroir ! mon beau miroir !). C'est de l'amour dans cette vie, de cette vie...pas plus.....et dire qu'il est inconditionnel est aller un peu loin.

Dans cette existence, seul celui qui s'est reconnecté avec son Être Essentiel peut ressentir cet Amour inconditionnel profond qui n'a même pas de raison (apparente) d'être...qui remonte à la première incarnation et qu'il trimballe tout au fond de lui sans même en être conscient. C'est l'Amour Divin pour tout ce qui existe...c'est aussi l'Amour pour nous même, élément de cette parfaite Création. D'ailleurs, je pense que l'on doit commencer par un Amour inconditionnel pour soi....là aussi je parle d'un Amour discret, respectueux, profond,...d'un Amour qui pardonne, avant tout à son hôte.....et non de cet amour-passion-destruction, superficiel, que l'humain sublime tant.

De le dire, de le clamer, de le comprendre et même de l'analyser n'est pas dans la nature de celui qui ne fait plus qu'Un....de celui qui a réalisé la Grande Communion avec son Maître intérieur, VRP du Divin : Il n'éprouve plus de l'Amour inconditionnel...Il est Amour inconditionnel.

Francis.

mardi, août 20 2013

Les "Redescendus".

Les Redescendus

Les "Redescendus" sont plus nombreux que l'on croit.....beaucoup ne sont même pas conscient de faire partie de ces âmes qui ont eu ce courage de revenir dans cette dimension qui est l'enfer de la mythologie de certaines religions, alors qu'elles avaient terminé leur parcours dans le C A S (Centre d'Apprentissage Spirituel). Ils arrivent avec une grande spiritualité naturelle qu'ils pensent normale. Un clairvoyant de haut niveau (souvent un des leurs) pourra voir ou ressentir une particularité : Ils n'ont plus de corps Causal, celui que l'on conserve, avec sa mémoire des vies antérieur et ses éventuelles taches, d'incarnation en incarnation....les autres corps (véhicules) inférieurs sont renouvelés, même pour eux, à chaque retour dans le long pèlerinage de l'âme dans la matière (plan physique). Ces âmes si particulières ne seront pas à l'abri de nouvelles épreuves douloureuses......par contre elles y feront face avec lucidité et sérénité.....ce qui les fera passer, aux yeux des non initiés, pour de doux illuminés ou pire. Inutile de vous dire que ces "Redescendus" vont consacrer leur vie à aider les autres...directement dans cette 3ème dimension et le plus souvent dans d'autres plus subtiles.

Ne pas confondre les "réveillés" avec les "redescendus". Un "réveillé" c'est un "éveillé" qui revient par le cycle normal des incarnations...sans être encore libéré, donc par obligation. Un "redescendu" c'est un "réalisé" qui revient alors qu'il a terminé son cycle d'incarnations....donc par choix personnel. Se côtoient donc, dans cette dimension : des dormeurs, des rêveurs, des éveillés, des réveillés, des réalisés (éveillés dans leur dernière incarnation) et des Redescendus. C'est la seule dimension où toutes ces rencontres sont possibles.....ce qui en fait un plan d'expériences spirituelles, car toutes ces différences vont engendrer, surtout au niveau des dormeurs qui sont majoritaires, des conflits de toutes sortes, donc des épreuves (expériences) nécessaire à notre progression spirituelle. T E P !!!

Francis.

vendredi, août 16 2013

Une sortie « S A M U » en astral.

Bonsoir Francis, Je viens te conter une nouvelle expérience sur mon Chemin. Je t'avais fait la confidence, il y a quelque temps de faire des sorties astrales, équivalentes à celles faites lors des méditations, lors d'extases post-orgasmes... Pour la petite histoire, ces sorties "agréables" font suite à ma Demande à ce que les choses me soient montrées de façon moins violente que pendant un temps. Je faisais des sorties astrales quand mon corps et mon esprit étaient immobiles et ce de façon très brutale, une sensation de tomber dans le vide et de basculer d'un instant à l'autre d'un "monde" à l'autre"... cela se produit toujours mais d'une façon... disons... plus plaisante ! Comme quoi les Cieux sont facétieux comme il me plait de le dire ! Rire ! Bref... Cette fois, j'ai fait une sortie qui m'est pas du tout "ordinaire". J'ai vu une scène où la fille de mon ami subissait la rage de son époux (c'est un pervers narcissique manipulateur). J'ai eu cette vision de haut et placée derrière sa fille qui était assise sur le canapé face à son mari qui la brutalisait verbalement, le visage déformé par les rictus de la colère brute. En même temps que je voyais cette scène, je me voyais dans la pièce adossée à un mur blanc sur la droite du canapé. Et, toujours dans ma vision, j'ai interrompu cette crise de folie en m'adressant au gendre de mon ami par ces mots "Tu es très beau en colère" ! Et pouf ! Dans ma vision sa colère est tombée d'un coup, son visage a pris une expression de surprise totale qui disait "Mais d'où elle sort celle-là ? Qu'est-ce qu'elle me dit ? Elle est folle !" (J'ai pu "entendre" cette pensée de ce type !). Puis sans transition, je l'ai vu en position de pénitence au pied d'un autel d'église, les bras en croix, la face contre terre... et moi sur son dos qui maintenait sa tête au sol en plaquant l'une de mes mains contre l'arrière de sa tête. Puis Pouf ! Je suis sortie de cet état ! Je précise que je ne suis jamais allée chez la fille de mon ami et que la description faite de la pièce d'où je voyais la scène et où je me trouvais est rigoureusement exacte à la réalité. Et depuis, cette vision, il semble que le calme soit revenu dans la maison de la fille de mon ami (soit depuis mercredi dernier) Je demeure prudente quant à mon interprétation car ce type de malade passe de l’accalmie à la tempête sans crier gare ! En revanche, je suis curieuse de savoir quel est ton sentiment par rapport ce que j'ai pu vivre là. Par avance, je te remercie de ta réponse... Je sais combien tu peux être, disons.... intuitif ! Rire ! Bises.

Nathalie.

mardi, juillet 16 2013

"Bodhisattva" : nom masculin (mot sanskrit).

Bodhisattva

Pour les bouddhistes, celui qui aspire à la bodhi, mais qui a différé son entrée dans le Nirvana, car il a fait le vœu de sauver précédemment tous les êtres.

C'est un Être éveillé et réalisé, libéré du cycle des incarnations, qui fait le vœu de redescendre dans la matière, tant qu'il y aura des âmes incarnées à instruire, donc à éveiller. Il interviendra également, consciemment et surtout inconsciemment (pendant son sommeil profond) auprès de toutes les âmes perdues, environnantes et errantes qui séjournent dans les plans subtils intermédiaires entre la dimension physique et le le premier plan de Lumière qui est un plan de transit entre deux incarnations. Rien ne va le distinguer, en dehors de son éveil, des autres hommes. Cet Être, à la différence des âmes qui redescendent pour accomplir leur "pèlerinage" dans la matière, n'ai plus de corps causal, ce premier corps spirituel qui gardait en mémoire toutes les actions des vies antérieures...mais il sera obligé de laisser les autres "véhicules" se reconstituer, mental, astral, éthérique et physique (ce dernier à travers le choix d'un couple incarné) pour circuler et agir dans notre dimension physique....ce qui ne le mettra pas à l'abri de tout les inconvénients que cela va encore engendrer...cependant, son niveau de conscience élevée n'en souffrira pas. Même pour eux l'évolution va continuer (les bouddhistes, en dénombrent 52 niveaux) à travers leurs retours acceptés. Le jeune Bodhisattva qui débute sa première "mission", deviendra lui aussi un "vieux" Bodhisattva de plus en plus expérimenté....nous en avons eu des exemples célèbres, je Les salue, ici, respectueusement.

Nous n'avons pas, de mot équivalent, dans notre langue d'origine grecque et latine. Lequel, le plus approchant, donneriez-vous ?

Seul un mot composé pourra le nommer : "Instructeur-éveilleur-passeur". Le seul mot, non composé, le plus approchant serait "sauveur"....mais vous vous doutez bien, qu'avec notre base judéo-chrétienne, qui n'en reconnait qu'Un (que j'embrasse ici), cette réutilisation provoquerait une montée de boucliers .....et pourtant, si il y en a véritablement 52 niveaux....pourquoi pas ???

OUF !!!.....l'inquisition n'existe plus !!!

Francis.

lundi, juillet 15 2013

Vers la Lumière.

Lumière 2

Je constate que la Lumière, du plan de transit du même nom, qui était jusqu'à présent perceptible quasiment que des âmes en errance, c'est à dire se trouvant dans ce tunnel noir qui sépare les plans astraux de la dimension de Lumière, devient de plus en plus visible, même par un simple petit point lumineux, aux âmes environnantes et même "perdues". Serait-ce une avancée décidée en Haut Lieu pour qu'une évolution plus rapide vers la Lumière se fasse ? Toutes ces âmes qui résident dans les sous-plans astraux, sont néfastes au bon équilibre et même à la santé physique et psychique de celles incarnées. Souvent un être cher, qui stagne dans ces dimensions d'épuration (qui sont en quelque sorte le purgatoire de certaines religions), va accaparer les siens dès la sortie nocturne de leur corps physique, sortie naturelle et nécessaire qui s'effectue pendant la phase de sommeil profond (paradoxal)....ce "blocage" va empêcher l'être incarné d'aller se recharger dans des plans qui diffusent une énergie bienfaitrice nécessaire à tout homme effectuant son pèlerinage, à travers ses incarnations, dans le plan matériel.....le C A S (centre apprentissage spirituel). Cette constatation et bien d'autres, n'annoncent-t-elles pas une accélération voulue de la progression spirituelle de ce cycle qui, je pense, a pris un retard évident dans ce domaine qui est le seul vrai sens de la Vie et de notre raison d'être ici bas.

Francis.

samedi, juillet 6 2013

Marie-Anita ne savait pas.

Maria Anita

Samedi 6 juillet 2013. Je vais vous raconter l'aventure de Marie- Anita qui ne savait pas...

Hier, contact avec un Monsieur (dont je tairai le prénom) avec de grandes difficultés mentales (étant aussi thérapeute et psychanalyste en devenir, on nous a appris a poser un diagnostique psychologique sans jugement bien sûr..bref !).

Je récupère au passage une Jeune femme du prénom de Marie-Anita (Marianita??) qui NE SAVAIT PAS qu'elle était MORTE. Je discute avec elle et je ressens vraiment de l'arrogance au début. Comme si ce que je disais ne lui convenait pas. J'en viens à lui dire qu'elle ne fait plus partie de ce monde, et là effondrement de tristesse. Dur pour moi de continue à parler au monsieur. Je demande à Marie Anita qui était-elle par rapport au Monsieur, elle me dit, sa sœur depuis très longtemps. Je pose la question et Monsieur n'a pas de sœur.... elle me dit avoir été très jalouse quand Monsieur était avec sa femme et qu'elle a tout fait pour l'en éloigner. Je demande à Monsieur et obtiens confirmation.

Elle me dit se sentir seule car Monsieur ne faisait pas attention à elle, et qu'elle faisait tout son possible pour attirer son attention. Je lui dis à ce moment là qu'elle est morte et que cela est normal que Monsieur ne fasse pas attention à elle. Très dur à cet instant ! Je ressens une jalousie sur moi et en même temps de la tristesse, je lutte énergétiquement pour pas me laisser aspirer vers le bas.

Je coupe la conversation avec Monsieur, avec beaucoup de tact et raccroche.

J'appelle à l'aide Francis.

Francis commence à lui parler, je sens mon bras pulser et l'envie d’écrire. C'est parti, la conversation avec Francis s'installe. J'essaye de me mettre dans ma bulle mais c'est très éprouvant pour moi, je me sens collée à elle. Je me sens dans un tourbillon de l'enfer émotionnel! Je me dis "ce n'est pas moi, c'est elle, ce n'est pas moi..." et j'arrive à observer ses émotions qui me traversent. (Grande première pour moi! -->accepter et lâcher prise..bref !)

Marie Anita semble tranquille et nous explique qu'elle est triste de se savoir morte. Elle ajoute que son frère est malade et qu'elle peut l'aider que si elle reste avec lui. Francis lui explique que cela n'est pas possible, il s'en suit de la colère, de l'agacement (super dur à vivre pour moi !) et de la peur (je pense que la peur à ce niveau là est terrible à vivre une fois mort, c'est l'enfer!). Francis la calme. Il demande au Gardien du plan de lui envoyer un peu de sa Lumière pour qu'elle comprenne. Elle nous explique qu'elle se sent plus légère et qu'elle n'a plus mal. Elle et Francis établissent un lien privilégié ou je me sens moi même un peu de trop ! Sensation bizarre....je me dis je ne suis que le récepteur/émetteur (et c'est déjà pas mal!! PAF l'EGO au placard !). Elle demande à tutoyer Francis. Elle craque pour enfin nous avouer qu'elle avait tué son enfant en l’étouffant. Elle l'avait oublié. Tout lui revient. (Tout le monde pleure). Francis lui dit de se pardonner.... elle a du mal. Phrases magnifiques de Francis que je ressentais comme un père à ce moment là. Ce devait sûrement être Marie Anita qui le ressentait, mais j'en ai pris aussi un peu le sentiment...et cela m'a aussi "soignée"...

Elle lui dit d’ailleurs qu'il lui fait penser à son grand père qui avait toujours cru en elle, et qui lui disait qu'elle n’était pas folle !! Je ressentais tout l'amour éprouvé pour Francis à ce moment là et cette confiance ! Je l'entend sangloter, mes écris sont sanglotants...comme une enfant qui n'arrive pas à parler tellement elle pleure...je vois des images d'internement, d'hôpital, de folie...etc.

Elle nous dit être si heureuse de nous avoir rencontré, et veut donner un peu de son cœur à Francis. Elle fixe ce "petit pois" de lumière et elle demande à garder la main de Francis… (Moi non !! lol ! pas grave...mon cœur s'ouvre...). Elle a du mal à lâcher sa main et Francis a les mots justes. Comme s'il savait, comme s'il était avec nous sans en avoir les images !).

Elle nous dit être si heureuse. Elle nous dit étonnée de revoir son fils et surprise qu’il ait grandi !!!

Francis demande au Gardien du plan si MA est bien arrivée. Mais je suis dans l'incapacité d’écrire, tellement je suis épuisée. Je n'ai plus de force, je ne ressens plus rien, plus d'image. Je suis complètement 0 plat.

Tout ce que j’écris c'est "Recharge…je dois...pour recharger...je ne peux pas....." Incompréhensible... !!!

Francis demande, à son Ami le gardien du plan, de m'envoyer de l'énergie pour me recharger. Je ressens, mais ce n'est pas vraiment flagrant. Nous raccrochons.

J'ai eu envie de vomir pendant 1/2 heure. Je ressens le besoin de me mettre dans l'eau. Soirée troublante où je me sens dans du coton...le haut de mon crâne me fait très mal, comme si j'avais une fontanelle qui allait s'ouvrir. Comme si ça poussait de l’intérieur et que mon crâne allait s'ouvrir en deux.

Je pars méditer de 8h à 10h (et oui je me suis endormie...Arf !).

Marie Anita m'a apporté une partie de moi et avec son envol, je ressens ma propre libération, tout est lié. Nous sommes UN.

Karine.

jeudi, juillet 4 2013

La belle mère (Muerta).

Muerta

J’ai fait appel à Francis afin qu’il m’aide à m’occuper d’une âme qui me suit depuis quelques temps. Bien que je passe moi-même certaines âmes, celle-ci n’avait aucune envie de passer et je me contente de m’occuper de celles qui cherchent leur chemin ou qui ont besoin d’un simple accompagnement. Cela fait plus de trois ans qu’elle apparaît régulièrement, je me dois donc d’exposer le contexte car il nous en apprend beaucoup sur l’interaction entre les âmes incarnées ou non. L’âme dont nous parlons semblait assez proche de moi pour que je ne me sente pas en mesure de le faire toute seule. Je pense également, avec le recul, que comme tout est parfait, au vu de cette expérience nous avions d’abord un chemin à parcourir ensemble et que nous en sortirions grandies toutes les deux. Si mes calculs sont bons celle-ci m’accompagne depuis au moins deux ans. Cette âme que j’ai vite surnommée « la belle mère » m’est apparue une première fois en projection de conscience pendant mon sommeil après une dispute avec mon ex compagnon au sujet de son comportement le soir même envers les pierres (le monde minéral), alors qu’il tentait d’en acquérir auprès d’un ami que je lui avais présenté. Je lui reprochais d’amasser les pierres avec une énergie de possessivité et de pouvoir, leur manquant de respect de prendre un malin plaisir à toujours négocier leurs prix. Il s’agissait d’une variété assez particulière avec qui j’ai un lien très fort. D’ailleurs c’est ma rencontre avec l’une des pierres issue de ce lot qui l’a poussé à en acquérir un maximum. Je m’en sentais d’autant plus responsable. J’étais donc en rêve lucide et je me suis retrouvée devant les pierres du lot, très joyeuses qui me parlaient de l’altercation en m’expliquant que j’avais compris l’attitude juste envers le monde minéral. Je précise qu’elles restaient objectives et dans le non jugement du comportement de mon ex. Elles se contentaient de me parler de mon attitude. Et je n’étais pas dans la colère plutôt dans la compassion envers lui. Je me suis rendu compte que je lévitais dans mon rêve ce qui renforça ma lucidité et en regardant autour de moi tout était assez joli, flou mais lumineux et les pierres elles-mêmes étaient sous leurs formes subtiles iridescentes. Au moment où les pierres me disaient ‘on est toutes des sœurs’ est alors apparu ‘la belle-mère’. C’était une énergie guerrière et lourde qui a rendu la projection instable. Tout est devenu sombre et les pierres ont disparues petit à petit. Elle voulait donner une leçon à mon ex pour les raisons précitées, mais aussi parce qu’elle lui trouvait des défauts et un comportement envers moi qui l’horripilait. Je me suis interposée entre lui (dans le lit) et elle (dans son plan) et je lui ai demandé qui elle était et de quoi elle se mêlait. Elle avait l’apparence d’une représentation de la Muerte d’Amérique centrale (ce que j’ai pu découvrir par la suite et qui confirmait sa réponse). Elle me dit qu’elle s’appelait la Muerta et qu’elle était là pour me protéger. Je lui dis que je ne la connaissais pas et elle me répondit que nous nous connaissions très bien et que nous étions de la même famille. Comme je m’interposais, elle commença à me reprocher mon comportement, que je manquais de respect envers ce que nous étions en étant avec lui et que si je ne m’occupait pas de son cas elle allait le faire elle-même. Comme je refusais catégoriquement et que je lui répondis que quoi que fut la famille que nous étions, ce n’était plus d’actualité dans cette vie et que nous n’étions pas là pour revivre éternellement les mêmes scénarios. Que comptais bien vivre mes expériences comme je l’entendais. Elle poussa un hurlement tellement fort que je me retrouvais projeté violemment dans mon corps avec des douleurs physiques qui en résultèrent. Mon ami me confirma qu’il avait effectivement fais un rêve où une femme voulait l’attaquer mais assez flou. Et depuis cette nuit-là, au vu de son comportement, plutôt que de l’appeler par le nom qu’elle me donna, je la surnommais la belle-mère. Par la suite je la voyais par flash assez brefs. J’ai tenté plusieurs fois de la faire passer mais elle me faisait comprendre qu’elle savait pour la lumière le chemin mais qu’elle n’était pas là pour ça. Elle était là pour protéger la famille. Elle passait son temps à m’envoyer des informations sur l’infidélité de mon ex (ce qui la mettait en rage) et toute autres raisons qui m’auraient poussé à le quitter. Je lui demandais de ne plus intervenir chez lui en l’attaquant systématiquement, ce qu’elle fit. Mais elle se jetait sur lui dès qu’il pénétrait chez moi et que son attitude (la moindre réflexion macho de sa part, il n’était même pas dans la violence) n’était pas à son goût. Je lui demandais une dernière fois de passer ou de le laisser tranquille que je savais qu’il ne me convenait pas, mais que c’était une expérience que nous avions choisi de vivre. Par la suite, lorsqu’elle a arrêté d’intervenir et que peu de temps après je quittais mon compagnons, elle apparaissait de temps à autres lorsqu’une âme, m’embêtait. Soyons clair : selon elle, j’étais passeuse, nous faisions partie de cette famille et elle était la Muerta donc elle était là pour me donner un coup de main et me protéger si une âme désincarnée ou pas voudrait me porter atteinte et que tant que je ne saurais pas faire honneur à cette famille en me débrouillant toute seule et bien elle interviendrait. Deux ans se sont écoulés depuis, elle est apparu lorsque j’ai rencontré mon actuel compagnon pour me montrer qu’elle était satisfaite de mon choix et elle intervenait de moins en moins, la plupart du temps elle se contentait de venir me voir après un passage d’âme comme pour me donner son assentiment, mais refusait toujours de passer. Je sais également qu’elle n’était pas toute seule et que d’autres âmes travaillaient avec elle « comme une famille ». Quoi qu’il en soit, en discutant avec Francis ces derniers jours et en passant deux âmes une samedi et une mercredi, elle est de nouveau apparu ainsi qu’un autre « membre du club ». Je me suis dit qu’il n’y avait pas de hasard et que Francis étant parfaitement laïc et libre de toutes superstitions au sujet des religions et traditions vaudou ou d’Amériques centrales (puisque c’est l’apparence que se donnaient la belle mère et ses acolytes), il me semblait être la personne idéale pour m’accompagner dans ce travail. Nous avions appris toutes les deux l’une de l’autre, mais il était temps qu’elle passe, même si elle me le refusait encore. Connecté par Skype, j’ai passé les rennes à Francis. Il m’a demandé si j’étais d’accord pour tenter la communication par écriture automatique. C’est une pratique que je refuse habituellement, pour des raisons familiales, mais après courte réflexion je me disais que tout est parfait et que je n’avais qu’à faire confiance à nos EDL. Je pris ma pierre bleue, celle qui fut à l’origine et de la dispute et de ma rencontre avec la Muerta et je mis à la disposition de Francis. J’ai suivi ses instructions et nous avons pu débuter. Pendant que nous parlions de ce que nous allions faire j’ai perçu l’arrivée de la Muerta par son énergie environnante que je trouvais par ailleurs un peu étouffante. Tout d’abord cela ne ressemblait à rien et en même temps quelque chose me disait que la Muerta était peut être depuis trop longtemps désincarnée pour être en mesure d’écrire. La suite le confirma, lorsque Francis demanda le prénom, en réponse nous eûmes Véronique. Ce n’était pas elle. Ça j’en étais certaine. Mais pourquoi pas. Elle continuait d’écrire son prénom. Les « o » les « r » et les « z » n’étaient définitivement pas mon écriture, les lettres étaient tracées à la française alors que je les trace à l’allemande. Effectivement Francis eu le même pressentiment de son coté sur l’identité de Véronique et demanda si elle était la Muerta et elle confirma que non. Elle fut d’accord pour aider cette dernière à communiquer avec nous en nous confirmant qu’elle était bien présente. S’en est suivi une discussion très juste entre Francis et la Muerta qui nous donna son vrai nom qui semble avoir été écrit par Véronique en phonétique, ce qui donne : Gueuézen. Il y a avait d’autres présences, lorsque nous avons demandé à Gueuézen si elle était une femme elle nous répondit oui et non puis enfin oui. A un moment Véronique a écrit vous avez mais l’adjectif n’était pas lisible. Gueuézen nous a confirmé ce qu’elle me disait depuis le début, qu’elle était là pour me protéger. Francis lui a demandé si elle était mon ange gardien, et elle a écrit un non assez ferme par ailleurs et a confirmé que son rôle était de me protéger. Francis lui a parlé (je ne me rappelle pas de tout, je le laissais intervenir) et il lui a proposé de continuer à guider les autres âmes mais depuis un autre plan moins sombre que celui sur lequel elle se trouve. De passer vers la Lumière et de me donner rendez-vous dans un autre lieu avec un ciel turquoise pendant que je dormirais pour me parler. Intéressant, car Francis ne sait pas que je maîtrise assez bien les projections de conscience à partir d’un rêve lucide durant mon sommeil profond. Il serait donc aisé pour moi de la retrouver à ce point de rendez-vous et ça elle le savait très bien. Elle a accepté de suite. Francis lui a demandé de prendre tout le monde par la main et de prendre la mienne pour aller vers la lumière. Elle a fait tracer ou a tracé une étoile à 5 branches ce qui est un symbole qui me parle à plusieurs niveau. Elle a également tracé des traits et des points dont l’ensemble fait penser à une constellation et au fur et à mesure que tout le monde passait, le tracé s’est transformé en un trait horizontal ponctué de points, celui a été interrompu par un dernier Véronique qui nous disait sûrement au revoir et Francis a ensuite demandé au gardien ou EDL de confirmer que tout le monde était passé. Un « VROUM »a été écrit et avant que je ne le lise à Francis il me dit que parfois ils font de l’humour et ensuite ils ont tracés un oui très propre qui ne ressemblait plus à l’écriture de véronique. Francis a demandé aux EDL de m’envoyer de l’énergie. J’ai senti leur vibration par un léger sifflement d’oreille (qui est ma façon de percevoir les présences) et de l’énergie dans mon hara. Je me sentais assez bien mais sans plus. Je n’avais pas l’impression que cela m’avait particulièrement touché comme me le disait Francis…. Mais en fait je ne m’étais pas encore relevé de mon canapé. Lol. Une fois que j’eusse dit merci et au revoir à Francis, le lever fut assez laborieux, j’étais complètement courbaturée. Mon compagnon (lui-même sensible dans son domaine qui n’est pas le mien) est entré entre temps et m’a indiqué qu’il a ressenti qu’un gros travail assez lourd avait eu lieu, mais qu’il s’en coupait car il ne se sentait pas harmonisé avec ce niveau et ce type d’énergie. Avant de dormir j’ai programmé ma rencontre en emmenant ma pierre bleue dans la main, puisque je travaille avec elle entre autres la nuit. J’ai normalement un sommeil semi léger, mais cette nuit il fut très profond. Je sais que je l’ai rencontré, je ne me rappelle pas de grand-chose si ce n’est qu’elle serait contente que nous partagions cette expérience et qu’au réveil je savais que je l’avais rencontré et que nous avions beaucoup échangé. Entre autres elle m’a expliqué que c’est elle qui écrivait les traits ponctués de points, son écriture (donc écriture assez ancienne qui rappelle les nœuds maya et confirme sa provenance d’Amérique centrale).

Je tiens ici remercier les EDL, les gardiens du plan, Francis, Véronique et Gueuézen pour cette expérience. Merci à Gueuézen car je pense que nous avons pu travailler ensemble sur certaines mémoires et qu’en nous élevant mutuellement nous avons sûrement aidé d’autres âmes à le faire, même si ses interventions me limitaient dans mon travail. A présent je peux poursuivre mon chemin et elle le sien.

Sandra FMR

mercredi, juillet 3 2013

Jean Paul qui colle...il ne buvait pas que de l'eau !

Jean Paul

Mercredi 3 juillet 2013, 15:19

Allez je me dis ce matin, je reprend l'audiotel pour faire un peu de voyance !

Go ! 9h00 ça sonne, c'est parti ! Des histoires qui s’enchaînent ce matin tranquillement, jusqu'à cet appel de V. qui me demande si avec R. elle va pouvoir refaire sa vie... Elle ne comprend pas pourquoi rien ne va avec R. alors qu'elle le connaît en ami depuis 3 ans et que depuis qu'ils ont flirté ensemble, R. entre dans des colères folles, lui fait des scènes de jalousie terrible.



V. me raconte l'histoire de son couple, les vas et viens, les contretemps, la malchance flagrante dans son évolution matérielle avec R.

Et voilà que à nouveau je ressens un vide aspirant sous mes pieds, un froid intense, douleur dans mon corps et envie de taper sur mon bureau. Je me dis allons bon, voilà encore une âme perdue ou environnante !

J'en parle à V. qui me dit avoir perdu son mari, il y a 2 ans d'un cancer car il était alcoolique. Et d'ailleurs cela lui fait penser que depuis 2 jours elle fait des cauchemars de Jean-Paul donc son mari défunt. Elle continue à me dire que R. voulait acheter une maison pour elle et rien ne se fait. En cauchemars elle voit Jean Paul lui dire que si elle vit avec R. il brûlerait sa maison..etc..etc.

Pendant ce temps, j'ai l'impression de me battre avec Jean Paul, je le sens tourner autour de moi, je ressens sa colère, sa jalousie et des piques sur mon dos. J'ai l'impression de vivre dans l'enfer, un tourbillon froid et angoissant. (je vous assure c'est pas évident, on a envie de hurler CA SUFFIT !!!! STOP).

Je calme V. car elle était dans un état de nervosité intense. J'utilise mes compétences de psy à ce moment là. On raccroche. La matinée se passe, les sensations s’atténuent mais je me sens vidée et envie de manger comme 4 !.

A 14h, toujours mal, je me dis "allez hop, j'appelle Francis pour qu'il t'aide à aller à la Lumière Jean Paul...allez !" et là, je ressens quelque chose qui se décolle de moi… (impossible à décrire, désolé..). Donc je ne demande rien à Francis, puisque je vais mieux.

15h. A nouveau, ces sensations désagréables reviennent....plus fortes...avec une impression au fond de moi de dépression, de grand vide, j'ai envie de crier AU SECOURS AIDEZ MOI..... Je saute sur mon Skype et appelle Francis..OUF il est là. Je suis vidée, à plat, je n'arrive même plus à parler convenablement.

Francis me demande de visualiser une bulle protectrice bleue, ce que je fis. Je me retrouve dedans en position de lotus. QUEL SOULAGEMENT ! En une fraction de seconde, je me retrouve bien mieux! Je sens mes chakras s'ouvrirent et récupérer de l’énergie.

Francis parle avec Jean Paul et le monte à la Lumière. J'ai des images, mais je ne ressens absolument rien (ouf!). Francis demande au Gardien du plan et autres EDL de me signifier que JP est bien arrivé. A ce moment précis, je reçois une chaleur, une énergie qui me donne un frisson incroyable, comme une petite décharge douce Électrique. Ce qui s'en suit fut magique… Je ne peux le décrire avec des mots.... chaleur, joie, amour du tout, retrouvailles. Des larmes de bonheur intense me coulent sur les joues.

Je ressors de ma bulle et Francis vérifie que tout va bien. RAS, plus personne...

Je comprends ce que je suis, je comprends pourquoi je vivais cela depuis toujours sans savoir que cela ne m'appartenait pas. Je comprends tant de chose....Je ne suis plus tout à fait la même, et pourtant je ne me suis jamais sentie autant moi.

Karine.

Deux vidéo sur les fantômes, les âmes environnantes, les âmes errantes et perdues.

Francis couleur


Francis.

mardi, juillet 2 2013

Albert était une âme perdue.

Albert

Je vais essayer d'expliquer ce qu'il s'est passé ce matin...

Une demande de la part de Audrey qui dit ceci : Bonjour, j'aurais besoin de votre aide. Mon grand père ne trouverait apparemment pas la paix là haut (2 médiums m'ont dit ça sans se connaître et sans que je leur en parle). Avez vous des prières à me conseiller pour l'aider à trouver la paix et rejoindre la Lumière…..s'il vous plait ? MERCI

Je demande à Francis, que pouvons nous faire avec cette âme ? Francis me propose de travailler à élever cette âme avec moi. Ma confiance en Francis est tellement grande, que j'arrive à dépasser ma peur de petite fille (sensation difficile au contact de ces âmes perdues).



Nous travaillons avec Francis, par Skype.

La communication s'est donc faite à l’intérieur de moi par vision et dialogue: la seule phrase que j'ai écrite sur papier: ALBERT il est perdu. Puis il nous explique qu'il a fait tant de mal à sa fille qu'il ne veut pas rejoindre la Lumière, qu'il aimerait bien mais il se sacrifie, et refuse ! Il avait une telle peur de retrouver à la lumière toutes les personnes à qui il avait fait du mal et qu'elles se vengent sur lui ! Je le ressens très dur et autoritaire. Je le vois en uniforme. Il était en panique! (je tremblais, j'avais froid, je n’étais plus là, j'ai pleuré à grosses larmes, les sensations et émotions étaient si lourdes, j'avais l'impression que tout m'aspirait vers le bas...ces sensations je les ai toujours rejetées par peur...).

Francis lui a parlé (et j'avouerai que je n'ai plus du tout la mémoire des mots de Francis, j’étais ailleurs!) tout ce que je me rappelle c'est qu'Albert a pris connaissance des mots, il a écouté Francis, mais rien n'y faisait. Il m'a agrippée !! (c’était violent!). D'un coup j'ai vu une femme descendre vers Albert en lui tendant la main mais avec difficulté et beaucoup d'amour, Albert a eu la joie de retrouver sa femme et de voir qu'elle ne lui en voulait pas... moment intense... ils se sont arrêtés en chemin, Albert a commencé à "peler", un sorte de peau blanche, avec des taches. Il a été étonné. Et ensuite il s'arrachait sa peau ! Je ressentais plusieurs émotions et états d'âmes partir : toute sa souffrance qui lui collait à la peau ! Sa femme lui a donné une boule de lumière blanche presque bleue/violet, Albert l’a prise et a remplacé son cœur avec (??), il brillait de l’intérieur (incroyable émotion de libération et je respirais à nouveau!) il a été ensuite accueilli par le Gardien du plan et il a rejoint la Lumière. Le Gardien du plan ressemblait à Jésus (sûrement les croyances d'Albert et sa Femme), il avait les bras ouvert, il rayonnait! (je re-pleure ? c’était si intense!) Il dit qu'Albert nous avait entendus (vus ?) travailler hier soir et a été attiré par notre lumière. Il m'a redonnée un peu d'énergie et m'a faite redescendre assez durement en me repoussant par la tête. J'ai réintégré cette dimension au bout d'un petit moment. Cela donne l'impression de retrouver les limites du corps et de réintégrer une sorte de combinaison terrestre. Le plus long a été de réintégrer mes extrémités (pieds et mains)...

J'ai donc fait un compte rendu à Audrey qui me confirme que son grand père était dans la Résistance, la guerre, etc... Je repense d'un coup à mon arrière grand père également qui était identique à Albert ...Il s'appelait Raymond… peut-être étaient-ils amis? Qui sait.... ?

Karine.

mardi, juin 25 2013

Premier "travail" avec Karine et premiers résultats.

Voici son témoignage :

Bonjour Francis, tu étais avec moi cette nuit ! Nous avons discuté...tu m'as dit que j'ai vécu une initiation. (Tu avais les cheveux blancs gris ondulés légèrement bouclés et tu portais une toge blanche, pas le même visage, mais le même regard ! Je savais que c'était toi), tu rayonnais mais pas comme les EDL. (pas encore!) on a beaucoup parlé (je me souviens plus de tout !) mais tu m'as dit avoir été un prêtre exorciste avant et avoir compris des choses sur cela...apparemment c'était important de me le dire car tu bannissais les sorcières ;..et la phrase culte: "Chaque vie t'a apportée une Connaissance sur la compréhension des lois de l'Univers". Je t'ai dit merci, tu as ri...j'avais compris ! et ensuite j'ai reçu un enseignement d'une autre personne en toge aussi...sur les fonctions de la glande pinéale ! Je me sens comme attirée à retranscrire cela sur facebook, sur ma page...je vais regarder sur tes articles si tu ne l'as pas déjà fait ! Bonne journée ! biz

Karine.

Le lendemain.....Voici donc cette première expérience d'élévation....par téléphone :

Francis ! Je viens d’avoir un contact avec une dame, son frère est décédé d’un accident de voiture....Il pensait que la lumière était sa soeur?? et que la mort c'était être dans cet état ! Il n'a pas voulu comprendre au début que la lumière existait ! et que c'était autre chose ! Il pensait que la mort c’était être comme ça à veiller sur ses proches et surtout sa sœur et ses enfants ! J'ai du batailler avec lui pour lui faire comprendre, mais rien a faire !....J'ai demandé a sa sœur de lui parler...et là, un dégagement émotionnel intense !!! J’ai vécu à travers lui la vraie libération !! Il a rejoint la Lumière et je me suis sentie monter avec lui ! et sa sœur aussi ! Ensuite il a retrouvé sa grand mère et une autre femme...quelle joie!!! Sa sœur l’a ressentie, Il a donné un dernier message avant de partir : c'est la faute à pas de chance… ne cherche plus ! Je l’ai dit à sa sœur qui m’a dit qu'en effet elle et sa famille s'acharnaient à prouver que l’autre conducteur qui a provoqué l'accident de son frère était en tort !!! Ils n arrivent pas à lâcher...du coup beaucoup d’émotion, de joie et de pleurs....C’ÉTAIT INTENSE !!!...j'avais envie de partager cela avec toi....tu es bien le seul à comprendre ce que je viens de vivre... Ah oui ! J’ai eu au début, de la connexion, des douleurs intenses à la tête et à une jambe...exactement les blessures du frère.

Karine Flores.

mardi, juin 11 2013

Première expérience d'une apprentie "canal".

Pierre

Ce samedi 8 juin, avec un ami médium, nous avons aidé, à sa demande, une jeune femme à devenir un "canal" en écriture automatique. Pour ceci nous avons fait une ouverture "open", c'est à dire un appel aux âmes errantes désireuses d'aller à la Lumière. Moi qui ne suis qu'un émetteur, je me trouvais donc avec deux récepteurs en face de moi, sagement installés devant une feuille de papier, un crayon à la main. Malgré mon appel, une présence fut assez longue à se manifester et le crayon du médium commença à écrire très timidement...ce qui l'amena à nous dire qu'il avait l'impression d'avoir en ligne une entité très jeune, handicapée ou même non humaine. N'ayant pas un résultat assez "parlant", je demandais alors à notre interlocuteur invisible de prendre la main de notre novice....ce qu'il fit. Immédiatement cela déclencha, chez cette dernière, des séries de gribouillages violents sur toute la surface de la feuille...à tel point que je fus obligé de la remplacer (la feuille) par un grand bloc à dessin de format A3. Malgré notre demande d'écrire lisiblement et surtout de se calmer, cette entité se montrait, par tous ces cercles si appuyés qu'ils déchiraient la première et seconde feuille du bloc, d'une extrême émotion qui nous traduisait son impatience nous faire comprendre qu'elle n'arrivait pas à écrire et qu'elle était très impatience d'atteindre la Lumière...mais apparemment sans vraiment arriver à progresser vers cette dernière. Il fallut vraiment insister encore et encore, avec l'impression bizarre de la pousser mètre par mètre, pour que finalement elle passe ce fameux seuil de Lumière. Cela me coûta même plusieurs crayons et stylos. J'ai oublié de signaler que pendant que mon nouveau canal gribouillait, cette âme se manifestait, à travers la voix du médium, en poussant des râlements d'un sportif faisant de gros efforts...provoquant un fou rire incontrôlable à la jeune femme qui écrivait........une scène émouvante et surréaliste !!!

Ce transfert terminé, mes deux scribes échangèrent leurs impressions et tombèrent d'accord pour parler de l'âme d'un handicapé profond toujours incarné....ce qui était tout à fait nouveau pour moi à travers mes innombrables expériences de passeur d'âmes.

Nous sollicitèrent alors l'avis de Celui qui nous a confirmé avoir accueilli cette âme, mon Ami le Gardien du plan (je rappelle que c'est son job) : "Vous avez été entendu par Pierre qui était gravement handicapé et dans un coma profond suite à un terrible accident. Il souhaitait, depuis longtemps quitter cette prison charnelle, car hors de cette dernière il avait entendu, de la bouche des médecins, que son corps physique était trop abîmé pour re-fonctionner correctement dans le plan physique......étant toujours relié à ce dernier par la corde d'argent, il a été retenu avant qu'elle ne se rompt naturellement et qu'il puise enfin, avec votre aide et votre énergie d'Amour, atteindre cette première dimension spirituelle".

Merci à Jo et J-M.

Francis.

samedi, juin 1 2013

Souffrance et épuration.

Chakras

Un Ami m'appela pour venir aider sa sœur qu'il venait de rapatrier de Hollande où cette dernière avait séjourné trois longues années....Au téléphone il ne m'en dit pas plus.

Arrivé chez lui, je vis assise, à une grande table, une jeune femme complètement amorphe, le regard éteint fixant l'infini. Cet Ami me pris aussitôt à part et me dit brièvement ceci : « Alcool, tabac, drogue et prostitution pour payer tout ça ».

Je me suis immédiatement demandé ce que je faisais là et ce que l'on attendait de moi....d'autres membres, de cette grande famille asiatique, étaient également présents....Lourde ambiance !

Cette scène surréaliste se déroulait dans les années 90, deux trois ans après mon "éveil" (1991), donc je n'avais pas encore beaucoup d'expérience(s), dans les deux sens de ce mot. Je pris la décision de lui faire une harmonisation des chakras avec ouverture du dernier...ceci en commençant par le plus bas...en me disant que je n'allais pas trouver beaucoup d'énergie avec un tel zombie.

Je ne vais pas rentrer dans les détails de cette "technique" classique enseignée par un Ami "discret"....cela fera, peut être, l'objet d'un autre article plus détaillé. A ma grande surprise, dès le début de cette séance, je fis le constat plutôt étonnant que ses plexus fonctionnaient bien et tournaient tous dans le bon sens, ce que je n'avais pas rencontré souvent dans d'autres interventions identiques. Ma patiente ne bougeait quasiment pas, totalement indifférente à mon "travail". Arrivé au septième (le coronal), je fis ce que fais à chaque fois, c'est à dire tenter de faire sortir par ce dernier toute l'énergie montante à travers l'ensemble des six autres. Je place ma main droite sur la tête et tout en faisant visualiser à ma patiente une colonne de lumière blanche qui traverse son corps à la verticale et qui jaillit, telle une fontaine lumineuse au sommet de son crâne. Tout en estimant que je n'allais pas ressentir grand chose dans le creux de ma main, je posais cette dernière sur sa tête.....elle fut littéralement projetée vers le haut (ma main, pas sa tête) ;-) à une hauteur d'environ 30 cm !!!....à tel point que j'aurai même pu élever cette incroyable énergie encore plus haut au risque de faire sortir cette jeune femme de son corps....vu son état je ne suis pas allé plus loin dans cet alignement-harmonisation des chakras.

Les personnes présentes n'étant pas très branchées spiritualité, je n'ai fait aucun commentaires sur ce qui venait de se produire...en plus j'en aurai été incapable, ne comprenant pas moi-même ce que je venais de vivre.

Dans les jours qui ont suivis, elle s'est complètement rétablie très vite sans traitement ou autres cures de désintoxication.....un mois plus tard elle devenait mon canal et nous avons œuvré ensemble, pendant les deux années qui suivirent, pour apporter aide et réconfort à d'autres personnes mises, comme par hasard sur notre route.

Plus tard, j’ai compris qu’il ne fallait surtout pas laisser son petit mental se faire une idée de l’autre en fonction de ce qu’on voyait ou savait de lui dans cette dimension. Cette âme avancée a choisi une étape de souffrance pour elle, pour s’épurer et ensuite pouvoir se consacrer aux autres. Même la souffrance indirecte, qu’elle a provoquée aux siens, avait raison d’être pour leur propre progression spirituelle. T E P !!!

Francis.

jeudi, mai 30 2013

La migraine.

La migraine.

Une cliente de St Maximin (83), avec qui j'avais pris l'habitude de discuter spiritualité (une de plus) après ma prise de commande, me demanda si je pouvais lui faire passer une forte migraine qu'elle supportait difficilement depuis son réveil. Comme dab, j'improvisais en lui faisant des mouvements circulaires au dessus de la tête....30 secondes ne se sont pas écoulées qu'elle manifestait des signes de sommeil magnétique (légère hypnose) les yeux fermés paupières battantes rapidement. Ayant un peu pris l'habitude de ce genre de réaction, je me suis assis en face d'elle pour mieux l'observer....elle me fit alors un petit festival de mimiques allant de la surprise à la tristesse en passant par une grande joie, quelques larmes de joie ont coulées également, alterné des signes affirmatifs et négatifs....bref comme quelqu'un qui discuterait avec beaucoup d'émotion face à une autre ou plusieurs personnes. Dix minutes se sont écoulées avant que la venue de sa cliente prévue ne vienne interrompre cette « expérience ».

Elle installa cette dernière dans une cabine et revint rapidement me raconter ce qui c'était passé :

« Je suis sortie par le sommet de mon crâne, je me suis élevée très rapidement vers le haut et je me suis retrouvée en face de ma grand mère décédée il y a quelques années maintenant. Elle était toute en blanc, superbe, lumineuse, rayonnante et surtout très belle....elle m'a parlé directement dans ma tête pour me dire des choses fabuleuses et surtout pour me rassurer sur son sort, me dire qu'elle m'aimait et qu'elle m'accueillerait le moment venu....le reste étant plus personnel ».

Inspiré, je lui ai juste demandé, avant de la laisser à son travail, combien de temps estimait elle être restée en compagnie de son aïeule : "Environs une demie heure" me répondit-elle.

Francis.

- page 3 de 13 -